Connectez-vous S'inscrire
Toute l'information immobilière en Suisse


        

Patrimoine des ménages en 2014



Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers

En 2014, le patrimoine net des ménages (1 s’est accru de 141 milliards de francs (+4,4% par rapport à fin 2013) pour atteindre 3 335 milliards. Cette progression est de nouveau due pour l’essentiel à la hausse des cours des actions et des prix immobiliers. Les actifs financiers des ménages ont augmenté de 94 milliards (+4,2%), s’établissant à 2 314 milliards de francs, tandis que la valeur de marché des biens immobiliers détenus par les ménages s’est inscrite à 1 815 milliards de francs, enregistrant un accroissement de 75 milliards (+4,3%). Le total des actifs a donc connu une expansion de 168 milliards (+4,2%) et est passé à 4 130 milliards de francs. Les passifs – principalement des hypothèques – ont progressé de 27 milliards (+3,5%),
se chiffrant à 794 milliards de francs. En divisant le patrimoine net par la population résidente permanente de la Suisse, on obtient un patrimoine net par habitant d’environ 405 000 francs (+3,2%).

Au niveau des actifs financiers, les ménages ont accru leurs dépôts auprès des banques et leurs parts de placements collectifs de capitaux, mais vendu des actions et des titres de créance. Ils ont réalisé des gains en capital de 44 milliards de francs sur leurs actions, leurs titres de créance et leurs parts de placements collectifs de capitaux. Leurs dépôts auprès des banques ont augmenté de 26 milliards pour s’établir à 734 milliards de francs. Leurs parts de placements collectifs de capitaux ont porté sur 220 milliards de francs, la progression (+23 milliards) étant due pour environ un tiers à des achats de nouvelles parts et pour deux tiers à des gains en capital. Les actions détenues par les ménages se sont accrues de 18 milliards de francs, atteignant 285 milliards, du fait de gains en capital de 23 milliards et de ventes à hauteur de 5 milliards. Les titres de créance ont par contre reculé de 6 milliards de
francs et se sont montés à 97 milliards, les ventes (10 milliards) ayant dépassé les gains en capital (4 milliards). Le poste Droits sur les assurances et les caisses de pensions a enregistré une hausse de 33 milliards, passant à 956 milliards de francs. Cette évolution s’explique en majeure partie par les cotisations aux caisses de pensions et la rémunération des avoirs de vieillesse dans le cadre de la prévoyance vieillesse professionnelle.

La valeur des biens immobiliers détenus par les ménages (2 s’est accrue de 75 milliards pour se chiffrer à 1 815 milliards de francs. Cette expansion découle principalement de l’augmentation des prix dans les trois catégories d’habitations (maisons familiales, appartements en propriété par étage et immeubles locatifs).

Les passifs financiers des ménages ont progressé au total de 27 milliards, s’établissant à 794 milliards de francs. Les prêts hypothécaires ont augmenté de 24 milliards pour s’inscrire à 740 milliards de francs. Fin 2014, ils représentaient 93% de l’ensemble des passifs des ménages. Les crédits à la consommation (15 milliards de francs) sont restés stables; les autres crédits se sont accrus de 3 milliards pour se monter à 32 milliards de francs.

1) Le patrimoine net correspond au total des actifs financiers et du patrimoine immobilier, après déduction des passifs.

2) Le patrimoine immobilier pris en compte ne comprend que les biens immobiliers résidentiels en Suisse et les terrains qui en dépendent. Il
n’existe pas de données disponibles pour les immeubles commerciaux, les terrains non bâtis et les biens immobiliers situés à l’étranger.

21/11/2015

Tags : BNS, Patrimoine

Lu 217 fois

Immo-swissnews.ch

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 71