17'000 Lausannois de plus en 2030



Lausanne pourrait passer de 135'000 habitants aujourd'hui à 152'000 en 2030, soit une croissance de 17'000 résidents (+13%). Dans son dernier numéro, le courrier statistique Lausanne Déchiffrée explique cette évolution tant par un accroissement naturel de la population que par l'impact des projets immobiliers, dans le cadre du Projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) notamment.

Après une longue période de décroissance démographique amorcée au début des années septante, Lausanne a vu sa population augmenter de 10'000 habitants entre 2000 et 2010 pour atteindre 135'000 habitants aujourd'hui. La croissance a même été exceptionnelle de 2008 à 2010, avec 7900 résidents supplémentaires. Comme à l'échelle du canton sur la même période, ce boom s'explique pour une grande part par l'immigration résultant de la fin du contingentement des permis pour les ressortissants de l'Union européenne.

Les hypothèses retenues pour les nouvelles perspectives lausannoises de 2010 à 2040 situent le canton dans un contexte économique supposé plutôt favorable, avec une légère augmentation des taux de fécondité et d'espérance de vie qui détermine un accroissement naturel relativement important sur toute la période. Le solde migratoire retenu, bien qu'inférieur à celui observé récemment, reste positif encore une dizaine d'années avant de devenir légèrement négatif.

Ainsi, la population lausannoise augmentera principalement grâce à son accroissement naturel, indirectement influencé par un solde migratoire positif entre 2000 et 2020. Le scénario de base prévoit au final plus de 140'000 Lausannois en 2015 et 150'000 en 2027, pour atteindre 151'700 habitants en 2030, ce qui représente une progression de 13% dans les vingt prochaines années.

Cette croissance devrait être encore plus soutenue à l'échelle de l'agglomération lausannoise, qui concentrait en 2010 avec 334'000 habitants presque la moitié de la population du canton. Son accroissement est estimé à 70'000 personnes soit 21% d'ici 2030. Premier en nombre absolu, le secteur Ouest devrait croître de 21'900 habitants (+32%), alors qu'en terme relatif, le secteur Nord marquerait la progression la plus élevée avec 41%. L'ampleur des travaux prévus dans le cadre du PALM illustre en particulier l'importance du développement des agglomérations pour tout le canton.


01/12/2011

Tags : Lausanne, PALM, SCRIS

Lu 470 fois

Immo-swissnews.ch