A Genève, le marché des bureaux reprend de la vigueur



A Genève, le marché des bureaux reprend de la vigueur
Pour la première fois depuis le 4ème trimestre 2007, Genève enregistre une diminution du stock de bureaux vacants, montre une étude réalisée par DTZ, Conseil International en Immobilier d’Entreprise.

Dans le même temps, le volume total des transactions d’immeubles commerciaux a considérablement diminué au 2ème trimestre 2010. Il semble que les propriétaires tendent à conserver leurs investissements en attendant des signes plus tangibles de la reprise économique.

Au 2ème trimestre 2010, Genève ne compte plus qu’environ 120’000 m2 de surfaces de bureaux disponibles contre env. 146'000 m2 au 1er trimestre de cette année, soit un taux de vacance de 2.7%. C’est la première baisse du stock de bureaux vacants enregistrée depuis le 4ème trimestre 2007.

Au 2ème trimestre 2010, 35'000 m2 de bureaux ont trouvé preneur (que ce soit à la location ou à la vente), contre 17'000 m2 au trimestre précédent. Cette hausse est la première depuis celle constatée il y a exactement 1 an, au 2ème trimestre 2009 ; elle avait été due à l’arrivée de nouvelles entreprises nécessitant de larges surfaces. Depuis lors, la demande pour des bureaux avait affiché une détérioration constante.

Le quartier préféré des entreprises genevoises reste l’hypercentre, proche du lac. Le loyer des immeubles haut de gamme s’y établit désormais autour de Fr. 950.- / m2 / an. « Ce niveau de loyer reste stable depuis près d’un an, mais reste fragile, » estime Pierre Stämpfli, managing partner de DTZ à Genève. « Nous voyons malgré tout les signes d’une reprise de confiance des entreprises et des consommateurs. »

On constate cependant un phénomène de la généralisation des loyers offerts qui, sans atteindre l’ampleur de Londres, est nouveau à Genève : DTZ estime à trois mois en moyenne la période de gratuité proposée à la signature d’un nouveau bail portant sur des bureaux.

La construction d’environ 6'300 m2 de nouvelles surfaces de bureaux est prévue sur les 6 prochains mois, en baisse par rapport au 1er trimestre. DTZ estime que la construction de nouvelles surfaces va se maintenir à un niveau bas jusqu’à ce que le climat économique retrouve une certaine confiance et une certaine stabilité.

lire l'étude de DTZ

source : DTZ

18/08/2010

Tags : bureaux, dtz, genève

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Février 2018 - 18:47 Une stabilisation fragile

Vendredi 19 Janvier 2018 - 14:50 L’immobilier de bureau en Suisse - 2018


Lu 2424 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch