Au cours du premier semestre 2020, l’EBITDA d’Implenia a progressé de 39 %, à CHF 101,6 millions


     


Au cours du premier semestre 2020, l’EBITDA d’Implenia a progressé de 39 %, à CHF 101,6 millions (HY1.2019 : CHF 72,9 millions). L’impact positif de la transaction réussie d’Ina Invest l’emporte sur les effets négatifs du COVID-19. Toutes les Divisions ont répondu aux attentes (avant impact du COVID-19), contribuant au bon résultat, à l’exception d’une sous-unité. Comme prévu, la mise en œuvre de la stratégie a porté ses fruits. Certaines initiatives ont été affinées et accélérées sur fond de COVID-19. Implenia confirme ses perspectives (guidance) au niveau du Groupe avant impact du COVID-19.[1]

Le Groupe a réalisé un EBITDA de CHF 101,6 millions, soit une progression de 39 % (HY1.2019 : CHF 72,9 millions). Cette amélioration est notamment due à l’effet positif de la transaction réussie d’Ina Invest. En raison du COVID-19, le chiffre d’affaires du premier semestre 2020 a reculé de 11,8 %, à CHF 1926 millions (HY1.2019 : CHF 2184 millions). Avec une valeur de CHF 6,2 milliards, le carnet de commandes d’Implenia est resté élevé et bien diversifié entre Divisions et pays. La qualité du carnet de commandes a également continué de s’améliorer. Malgré la pandémie de COVID-19, Implenia a pu remporter quelques projets phares importants, principalement dans la Division Buildings. Le flux de trésorerie disponible du premier semestre s’est élevé à CHF -228,3 millions (HY1.2019 : CHF -167,5 millions). Par rapport à l’année précédente, le flux de trésorerie disponible a été impacté, comme prévu, par la transaction Ina Invest, sans effet sur les liquidités. Dans ce cadre, Implenia a transféré une sélection de projets à Ina Invest au lieu de les vendre comme auparavant (p. ex. KIM inno-living au premier semestre 2019). La réalisation d’investissements supplémentaires dans le portefeuille de développement a également contribué à la baisse du flux de trésorerie disponible. Le bilan continue de faire ressortir un niveau élevé de liquidités (CHF 646,8 millions). Dans le contexte du COVID-19, un régime de liquidité plus strict a été appliqué au cours du premier semestre 2020. Les actifs non courants ont augmenté en raison de la participation d’Implenia dans Ina Invest SA. Le taux des capitaux propres a temporairement baissé à 16,7 %, en raison d’effets exceptionnels (env. -2,0 pp) attribuables à l’impact du COVID-19, à des effets de change et à la transaction Ina Invest. Le taux des capitaux propres serait nettement supérieur à 20 % si l’on tenait compte du potentiel de valorisation du portefeuille de développement restant. L’impact positif (> 5 pp) de l’emprunt obligataire convertible subordonné sur le taux des capitaux propres n’a pas été intégrée. Afin d’atteindre le taux des capitaux propres visé à moyen terme, les mesures prévues à court et moyen terme ont été affinées et accélérées (p. ex. la vente de certaines activités non essentielles et l’externalisation d’activités à fort engagement de capitaux). Implenia prévoit par ailleurs que sa participation dans Ina Invest se répercute positivement sur ses capitaux propres, grâce au développement de nouvelles sources de revenus récurrents.

L’impact positif de la transaction réussie d’Ina Invest l’emporte sur les effets négatifs du COVID-19

Implenia a transféré avec succès la moitié de son portefeuille de développement, évalué aux prix du marché, à la société Ina Invest SA, nouvellement créée. Celle-ci continuera de le développer en étroite collaboration avec Implenia. Parmi les rares introductions en bourse réalisées cette année en Suisse, Ina Invest Holding SA a été la première société à être cotée à la SIX Swiss Exchange. La transaction a dégagé une plus-value de réévaluation unique de CHF 107,1 millions pour Implenia. Les actionnaires d’Implenia, y compris les principaux investisseurs, ont exercé environ 60 % des droits de souscription. L’augmentation de capital d’environ CHF 116 millions a été réalisée à la valeur nette d’inventaire (VNI) – soit au prix maximal – et avec le nombre maximum d’actions. Implenia détient désormais une importante participation minoritaire de 42,5 % dans Ina Invest SA. Ina Invest et Implenia ont pris un excellent départ avec leur modèle d’affaires intégré et collaboratif. Comme annoncé récemment, Implenia a été chargé de réaliser quatre projets figurant dans le portefeuille de développement d’Ina Invest. Implenia bénéficiera de nouveaux revenus récurrents issus des services fournis à Ina Invest dans les domaines de la gestion de projets, d’investissements et de portefeuilles, ainsi que de sa participation dans Ina Invest. Ce partenariat à long terme permettra de générer une valeur ajoutée considérable.

Le recul de 11,8 % du chiffre d’affaires au premier semestre 2020 (par rapport au HY1.2019), dû au COVID-19, a entraîné une baisse de l’EBITDA d’environ CHF 37 millions en raison des effets sur le volume, la productivité et les coûts. La Business Unit Civil de la Division Civil Engineering a été la plus touchée par le COVID-19, du fait de l’arrêt temporaire de certains chantiers et d’une baisse de la productivité (liée notamment aux mesures d’hygiène et de prévention ainsi qu’à la perturbation des chaînes d’approvisionnement). Les prévisions 2020 pour les marchés principaux d’Implenia restent favorables. La croissance de la production de construction totale attendue en Europe en 2020 a été révisée à la baisse, de +1,1 % à -11,5 %. Avec une croissance prévue à +6 %, la production de construction totale devrait se redresser en 2021. On peut tabler sur une poursuite de cette croissance en 2022, à +3 % (source : rapport d’Euroconstruct, juin 2020).

Toutes les Divisions répondent aux attentes (avant impact du COVID-19), à l’exception d’une sous-unité

La Division Development a réalisé un EBITDA de CHF 104,0 millions (HY1.2019 : CHF 27,4 millions), en tenant compte de la transaction Ina Invest, qui comprend l’EBITDA prévu des activités courantes. La plus-value de réévaluation unique résultant de la transaction Ina Invest a eu un effet de CHF 107,1 millions sur l’EBITDA. Elle représente une part importante de l’EBITDA attendu de la Division de 2020 à 2022. Les investissements nets dans le portefeuille de développement se sont élevés à CHF 28,3 millions (HY1.2019 : CHF 13,5 millions). La Division continuera d’investir dans son portefeuille attractif. Elle commercialisera celui-ci en qualité de « trader developer », offrira des services immobiliers et développera des produits immobiliers standardisés.

Comme l’année précédente, la Division Buildings a réalisé, dans le cadre de ses activités courantes, un résultat robuste sur l’ensemble du portefeuille de services (avant impact du COVID-19). L’EBITDA rapporté s’est établi à CHF 10,9 millions (HY1.2019 : CHF 21,4 millions). Le chiffre d’affaires a légèrement reculé, à CHF 1001 millions (HY1.2019 : CHF 1101 millions), principalement en raison de l’arrêt temporaire, lié au COVID-19, de chantiers en Suisse (Tessin, Genève et Vaud) ainsi qu’en Autriche. Le carnet de commandes de CHF 2646 millions (HY1.2019 : CHF 2728 millions) est de haute qualité, grâce à l’accent mis par la Division sur de nouveaux modèles contractuels et l’approche « Value Assurance » axée sur la rentabilité. Au cours du premier semestre, Buildings a remporté d’intéressants projets phares, recevant par ailleurs les premières commandes de la part d’Ina Invest. La Division Buildings, qui vise à étendre sa chaîne de valeur, se focalise de plus en plus sur les phases précontractuelles. Buildings entend ainsi se positionner en prestataire de solutions complètes orientées vers les besoins des clients.

La Division Civil Engineering a enregistré des résultats conformes aux attentes dans les Business Units Tunnelling et Special Foundations. La Business Unit Civil a été la plus touchée par le COVID-19 de l’ensemble du Groupe, du fait de l’arrêt temporaire de certains chantiers et d’une baisse de la productivité (liée notamment aux mesures d’hygiène et de prévention ainsi qu’à la perturbation des chaînes d’approvisionnement). Cette situation a exacerbé les défis déjà existants. L’EBITDA s’est établi à CHF -16,2 millions (HY1.2019 : CHF 18,4 millions) et le chiffre d’affaires à CHF 926,7 millions (HY1.2019 : CHF 1120 millions). Le carnet de commandes est resté à un niveau élevé de CHF 3349 millions (HY1.2019 : CHF 3498 millions). En réponse aux défis auxquels est confrontée la Business Unit Civil, la Division a accéléré la mise en œuvre d’initiatives stratégiques reposant sur trois piliers. Premièrement, un portefeuille de projets cible, clairement axé sur la rentabilité, a été défini pour chaque marché. Deuxièmement, on est en train d’adapter la structure organisationnelle de la Business Unit en fonction des compétences clés d’Implenia afin de créer des synergies et d’accroître la rentabilité. Dans ce contexte, une réduction des actifs et des ajustements de personnel ne pourront être exclus. Troisièmement, en accord avec la stratégie globale d’Implenia, la qualité d’exécution des projets sera améliorée, et ce, au moyen des mesures suivantes : recours homogène à des instruments de contrôle étendus, uniformisation des processus, gestion des risques, partage des connaissances et développement des talents.

La Division Specialties a réalisé une solide performance dans le cadre de ses activités courantes, pour l’essentiel en ligne avec celle de l’année précédente (avant impact du COVID-19). En particulier, les secteurs de la logistique de construction, de la technique de bâtiment et de la technique de façade ont connu une évolution très favorable. L’EBITDA de la Division s’est établi à CHF 5,3 millions (HY1.2019 : CHF 6,5 millions). Certains domaines ont été fortement pénalisés par le COVID-19, notamment les gravières. Néanmoins, le chiffre d’affaires s’est élevé à CHF 104,9 millions (HY1.2019 : CHF 119,6 millions). Le carnet de commandes a progressé de manière significative, atteignant CHF 170,4 millions (HY1.2019 : CHF 143,6 millions). La Division Specialties remanie constamment son portefeuille afin de contribuer à l’évolution au sein du secteur de la construction. Elle accorde une attention particulière aux solutions et services innovants. Par ailleurs, elle met en œuvre, sous forme de projets pilotes, les premières idées commerciales émanant de l’Implenia Innovation Hub. Plus de cinquante idées prometteuses figurent actuellement dans le pipeline de l’Innovation Hub.

Comme prévu, la mise en œuvre de stratégie a porté ses fruits ; certaines initiatives ont été affinées et accélérées dans le cadre du COVID-19

La mise en œuvre des priorités stratégiques du Groupe et des initiatives en découlant est bien engagée, dans un environnement de marché qui reste porteur. Les initiatives visant à affiner les portefeuilles des Divisions ont été intensifiées. S’agissant de l’axe « Profitable Growth », l’approche « Value Assurance » ainsi que l’approche « Procurement Excellence » ont été déployées à l’échelle du Groupe. Ces deux approches sont constamment adaptées et optimisées. Dans le domaine de la numérisation, INSPIRE – le nouveau système ERP associé à l’harmonisation simultanée des processus – progresse comme prévu. Dans le domaine de l’innovation, Implenia se concentre actuellement sur l’industrialisation et la standardisation des produits immobiliers et d’infrastructure. Par ailleurs, Implenia renforce constamment sa culture d’entreprise, favorisant la performance des équipes sur la base des valeurs de l’entreprise : excellence, agilité, intégrité, collaboration et durabilité. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, certaines initiatives stratégiques ont été affinées et leur mise en œuvre accélérée.

b[Implenia confirme ses perspectives (guidance) au niveau du Groupe avant impact du COVID-19[2]]b

Grâce à sa stratégie, à la mise en œuvre de celle-ci ainsi qu’à sa forte présence sur des marchés attractifs, Implenia est bien positionné pour créer durablement de la valeur ajoutée. Implenia confirme donc ses perspectives (guidance) pour 2020 au niveau du Groupe avant impact du COVID-192 ainsi que son objectif de marge EBITDA à moyen terme d’environ 6,5 %.

[1] Les perspectives (guidance) excluent l’impact du COVID-19 sur l’ensemble de l’année, celui-ci ne pouvant actuellement être pleinement évalué (HY1.2020: env. CHF 37 millions, env. CHF 47 à 67 millions attendus pour l’ensemble de l’année).

[2] Les perspectives (guidance) excluent l’impact du COVID-19 sur l’ensemble de l’année, celui-ci ne pouvant actuellement être pleinement évalué (HY1.2020 : env. CHF 37 millions, env. CHF 47 à 67 millions attendus pour l’ensemble de l’année).

19/08/2020

Tags : Implenia

Lu 168 fois

Immo-swissnews.ch






" "