Baisse des loyers dans toute la Suisse en 2018 selon Homegate.ch


     


En janvier 2019, les loyers proposés en Suisse ont augmenté de 0.1 pour cent. L’indice Suisse se situe à 113.6 points. Au cours des siz derniers mois et de l’année dernière, l’indice locatif homegate.ch affiche également une légère tendance à la baisse de moins 0.4 pour cent.

Ce résultat a été mis en évidence par l’indice homegate.ch du marché des loyers, qui est établi par le portail immobilier homegate.ch en collaboration avec la Banque Cantonale de Zurich (BCZ). Il mesure les variations mensuelles des loyers après correction des facteurs qualificatifs pour les appartements mis ou remis en location sur la base des offres actuelles du marché.

Locataires toujours avantagés

La Suisse est connue pour être une nation de locataires. L’évolution actuelle du marché est réjouissante pour les locataires. En raison de la forte activité de construction, de plus en plus de logements locatifs sont vacants en Suisse, ce qui accroît la concurrence entre les bailleurs. La tendance à la hausse des loyers s’est brusquement arrêtée en 2016. Depuis, les loyers proposés ont baissé année après année.

Légère baisse des loyers proposés

L’an dernier, les loyers ont baissé d’environ -0,4% dans toute la Suisse. Compte tenu des taux de vacance dont il est beaucoup question actuellement, cette baisse semble encore relativement modérée. Les bailleurs institutionnels, en particulier, sont souvent réticents à faire de grandes concessions sur les loyers. Après tout, cela signifierait des corrections de valeur sur l’ensemble de leur portefeuille immobilier. Les personnes à la recherche d’un nouvel appartement locatif bénéficient surtout de loyers plus bas dans les cantons de Thurgovie (-1.7%), Vaud (-1.7%), Tessin (-1.4%) et Genève (-1.4%). Dans le canton de Zoug (+3,6%) en revanche, les loyers proposés ont fortement augmenté l’année dernière, tout comme dans les cantons des Grisons (+1,3%), d’Uri (+1,2%), de Lucerne (+1,1%), de Schwyz (+0,7%) et de Zurich (+0,6%). De nombreuses villes, comme Zurich, Lucerne et Bâle, défient encore la tendance à la baisse.

Investisseurs moins audacieux

Actuellement, la question de l’inoccupation semble laisser lentement son empreinte chez les investisseurs. La forte baisse des permis de bâtir au troisième trimestre de 2018 s’est confirmée au dernier trimestre. Toutefois, cette baisse n’entraînera pas une baisse de la construction de logements locatifs avant 2020 au plus tôt. De nombreux projets sont encore en construction et seront achevés dans le courant de l’année. L’immigration ne sera pas en mesure d’absorber l’offre supplémentaire, c’est pourquoi le nombre d’appartements vacants continuera d’augmenter. La concurrence croissante entre les bailleurs est susceptible d’accroître la pression sur les prix des loyers. Pour 2019, nous prévoyons une baisse des loyers de -1% en moyenne suisse.

Correction des facteurs qualitatifs

L’appréciation de l’évolution des loyers en Suisse s’effectue après correction de divers facteurs liés à la qualité, à la situation et à la taille des appartements. L’avantage de cette méthode dite hédoniste réside dans le fait que l’indice reflète ainsi l’évolution réelle des loyers pour les appartements mis ou remis en location sur homegate.ch. L’indice homegate.ch du marché des loyers est le plus ancien en Suisse à être apuré des facteurs de qualité et est considéré comme une source de référence pour les professionnels de l’immobilier pour détermine

06/02/2019

Tags : Homegate

Lu 128 fois

Immo-swissnews.ch