Banque Privée Edmond de Rothschild et CB Richard Ellis – PI Performance lancent le 1er fonds immobilier vraiment global



La Banque Privée Edmond de Rothschild et PI Performance SA (Genève et Zurich), membre du Groupe CB Richard Ellis, se sont associés pour lancer le premier fonds immobilier vraiment global : le LCF Edmond de Rothschild Prifund Alpha Property Securities, un fonds de fonds basé au Luxembourg et qui vient d’être autorisé à la distribution en Suisse.

Cotée en bourse suisse, mais contrôlée par un Groupe familial – dont deux siècles et demi de succès dans la gestion de patrimoines et l’innovation financière ont fait la renommée – la Banque Privée Edmond de Rothschild est l’une des banques suisses dont la croissance est la plus dynamique. Elle gère plus de CHF 74 milliards et emploie plus de 1'200 personnes.

Le Groupe CB Richard Ellis, lui, est le leader mondial de l’immobilier. Basé à Los Angeles, il emploie 21'000 professionnels, dans 356 bureaux qui couvrent 58 pays du globe. Coté au US Stock Exchange, il a vu sa capitalisation boursière bondir de US $ 2,4 milliards, au 31 décembre 2004, à US $ 5,2 milliards au 30 juin 2006.

Son partenaire suisse, CB Richard Ellis - PI Performance emploie 25 spécialistes, répartis dans ses deux bureaux de Genève et Zurich. Il a déjà réalisé pour quelque CHF 2 milliards de transactions immobilières.

« Pour nos clients privés et institutionnels, l'immobilier a toujours été une composante incontournable dans la mise en place d'une stratégie d'investissement diversifiée. En effet, la pierre est faiblement corrélée avec les autres classes d'actifs. Compte tenu de cet effet stabilisateur, l’intégration d’actifs immobiliers améliore donc nettement le profil de rendement par rapport au risque d’un portefeuille », relève Alexandre Col, responsable du Département Fonds de la Banque Privée Edmond de Rothschild.

Pour sa part, Jean Golinelli, CEO de CB Richard Ellis – PI Performance, souligne : « l’immobilier global offre des rendements relativement élevés, plus stables qu’on ne l’imagine, grâce à sa diversification géographique. Ces trois dernières années, l’immobilier coté a réalisé une performance annuelle moyenne de 28,8%, surperformant ainsi le marché des actions et celui des obligations. D’où l’intérêt d’élargir les horizons d’investissement. »

Comme le précise Alexandre Col : « les attraits de l'immobilier en gestion de portefeuille sont évidents, c'est vrai. Mais à plusieurs conditions essentielles : être mondialement diversifié, être investi dans tous les actifs liés au secteur de l'immobilier et faire appel à des gérants localement implantés. »

Et Alexandre Col d’ajouter : « en l’occurrence, la gestion des risques financiers est notre métier, sans parler de nos 37 années d’expérience de l’investissement multimanagers, alors que CB Richard Ellis, avec ses 356 bureaux à travers le monde, nous assure une expertise locale plus que confirmée, y compris en matière de sélection de gérants locaux investissant sur un marché déterminé. »

Jaume Sabater, Portfolio Manager du Département Fonds de la Banque Privée Edmond de Rothschild, explique : « le thème de la globalisation s'impose également à l'immobilier. Depuis 2 ou 3 ans, l'immobilier, ce n'est plus acheter des immeubles de rendement dans un rayon de 200 km de son lieu de résidence. Le boom immobilier de Paris, de Londres et de l’Espagne, ou encore la croissance asiatique ne seraient-ils réservés qu'à ceux vivant dans ces régions ? Le développement des outils financiers d'investissement implique qu'investir en immobilier, c'est investir dans le secteur lié à l'immobilier. »

La couverture géographique du Prifund Alpha Property Securities englobe donc l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie développée, tout en visant, à titre complémentaire, certains marchés émergents asiatiques et européens à forte croissance et démographie dynamique. Le fonds diversifie également les types de propriété : bureaux, surfaces commerciales, logements, hôtels, réserves de terrain, etc.

Surtout, fort de la riche expérience de la Banque Privée Edmond de Rothschild en matière d’analyse et de sélection de gérants de fonds, le Prifund Alpha Property Securities sera investi dans une large gamme d’instruments, visant le rendement, pour les uns, ou les gains en capital, pour les autres : fonds d’investissements immobiliers (cotés en bourse ou non), sociétés immobilières (cotées ou non), REIT’s et ETF répliquant un indice immobilier ou un panier de valeurs immobilières, mais aussi hedge funds ou fonds de private equity, liés au domaine immobilier.

Afin de couvrir les éventuelles baisses de certains marchés, voire même en tirer bénéfice, la part de hedge funds (dont la Banque Privée Edmond de Rothschild a été l’une des pionnières) du Prifund Alpha Property Securities pourra se monter jusqu’à un maximum de 30%.

Selon ses concepteurs, ce fonds immobilier, avec sa stratégie relativement prudente, devrait délivrer un rendement de 6% à 12% par année, pour une volatilité de 6%. Il sera accessible en euros, en dollars et en francs suisses. Ses frais de gestion se montent à 1,25% par an, avec une commission de 5% sur la performance.

Consulter la présentation Power Point

A votre disposition

Banque Privée Edmond de Rothschild :
Stéphane Ensini, tél. +4122 818.95.24

CB Richard Ellis – PI Performance :

Jean Golinelli, CEO, tél. +4122 322.80.64

source : Banque Privée Edmond de Rothschild


24/01/2007

Lu 1982 fois

immonews immonews1

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter