Connectez-vous S'inscrire
Toute l'information immobilière en Suisse


        

Baromètre des Hypothèques pour le premier trimestre 2014



Surprise sur le marché hypothécaire en Suisse : les taux d'intérêt des hypothèques à taux fixe ont de nouveau diminué au premier trimestre 2014 – alors même que cette évolution n'était pas du tout attendue après les récentes décisions de politique monétaire. C'est ce que révèle le Baromètre des Hypothèques du comparateur sur Internet comparis.ch. Une nouvelle occasion de passer à une hypothèque à taux avantageux pour celui qui le souhaite. Les hypothèques à taux fixe d'une durée allant jusqu'à 8 ans peuvent être conclues pour un taux en dessous du « seuil de douleur psychologique » de 2 %. Cette détente du marché hypothécaire a surpris les experts.

Zurich, le 8 avril 2014 – Les prévisions du marché ne se sont pas réalisées, les récentes mesures de politique monétaire n'ont pas eu les effets escomptés sur l'évolution des taux hypothécaires. Ni l'obligation imposée aux banques suisses de doubler leur couverture en fonds propres ni la réduction des achats d'obligations par la Réserve fédérale américaine n'ont tiré les taux des hypothèques vers le haut en Suisse. Au contraire, les taux de référence des hypothèques à taux fixe ont nettement diminué depuis le début de l'année. C'est ce qui ressort du Baromètre des Hypothèques, publié trimestriellement par le comparateur sur Internet comparis.ch. Le pronostic des établissements financiers à l'égard des mesures de politique monétaire semble avoir été par trop pessimiste et les mesures préventives trop prudentes.

Demande de longs et de moyens termes
Un examen de la courbe des taux mène au constat suivant : les taux de référence des hypothèques à taux fixe sur dix ans sont passés de 2,7 à 2,4 %. Une évolution similaire s'est opérée pour les modèles sur cinq ans, dont les taux, à 1,8 % au début du trimestre, sont descendus à 1,6 % à la fin mars. Cependant, la route est encore longue avant d'atteindre les niveaux extrêmement bas de la fin 2012.


Cette évolution se reflète aussi dans la demande : sur l'ensemble des personnes ayant conclu une nouvelle hypothèque ces trois derniers mois, environ deux tiers ont privilégié les modèles à taux fixe sur une longue durée de 7 à 15 ans, un tiers ceux sur une durée de 4 à 6 ans et 4 % seulement se sont tournés vers le court terme, de 1 à 3 ans.


Deuxième chance pour les propriétaires
Ce climat de taux avantageux est favorable aux preneurs d'hypothèque : s'ils souhaitent financer leur propriété à un taux restant sous le « seuil de douleur psychologique » de 2 % et qu'ils négocient bien, ils peuvent obtenir une hypothèque à taux fixe d'une durée pouvant atteindre 8 ans. « Quiconque pensait, au moment de la hausse du niveau des taux en décembre, avoir manqué la phase de taux bas se voit maintenant offrir une sorte de deuxième chance », déclare Stefan Rüesch, expert du secteur bancaire chez comparis.ch. Il signale néanmoins parallèlement que la courbe des taux s'oriente vers le haut à long terme : « Un retour aux taux historiquement bas de 2012 doit manifestement être écarté vu la reprise actuelle. » Comme les récents événements l’ont montré, il est cependant difficile de faire des prévisions précises. Selon les médias, les autorités fiscales ont pour projet d’imposer aux banques une procédure d’octroi d’hypothèques plus stricte et des taux d’intérêt plus élevés par le biais d’une ordonnance du Conseil fédéral. Une décision de ce dernier pourrait tomber ce mercredi déjà. « Dans ce contexte, ceux qui peuvent encore conclure leur hypothèque “sous le régime actuel” peuvent s’estimer heureux », poursuit Stefan Rüesch.

Anticiper son refinancement hypothécaire
La situation offre de bonnes chances aux personnes dont l'hypothèque arrive à échéance d'ici à la fin 2014. Ils peuvent en effet la refinancer au taux avantageux du moment. Ce type d'hypothèque, dite à terme ou forward, permet de réserver le taux d'intérêt actuel pour une date ultérieure. Un supplément de 0,1 % par trimestre est néanmoins exigé dans la plupart des cas – bien que quelques rares établissements y renoncent intégralement. « Les propriétaires dont l'hypothèque arrive à échéance peuvent de cette façon rester sereins même si les taux remontent en cours d'année », explique Stephan Rüesch.


Origine des données de comparis.ch
Les taux d'intérêt s'appuient sur les taux de référence de quelque 65 établissements de crédit, lesquels sont actualisés quotidiennement et publiés dans l'aperçu des taux. Pour la première fois, les demandes de financement soumises par des personnes ayant obtenu un conseil indépendant de la société sœur de comparis.ch HypoPlus ont été analysées. L'expérience montre que, dans la plupart des cas, les taux accordés dans les offres sont inférieurs aux taux de référence officiels.

08/04/2014


Lu 291 fois

Immo-swissnews.ch

Dans la même rubrique :

Basel Nordspitze - 15/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 74