Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Betterhomes Suisse a négocié en 2011 des ventes ou des locations immobilières pour près d'un milliard de francs

- Le courtier immobilier suisse Betterhomes a enregistré en 2011 une augmentation substantielle de 31% de son chiffre d'affaires par rapport à celui de l'exercice précédent, à CHF 997 millions.
- Lancée en 2011, la prospection de la Suisse romande a débuté avec succès.
- Pour 2012, Betterhomes attend à nouveau une forte croissance.



Au cours de son 6e exercice, Betterhomes, l'un des principaux courtiers immobiliers suisses, a de nouveau fait substantiellement progresser le volume des transactions réalisées par son entremise, enregistrant un résultat record. Le chiffre d'affaires généré en Suisse a progressé de 31% par rapport à celui de l'exercice précédent, s'établissant à CHF 997 millions. Betterhomes Suisse a négocié en 2011 la vente ou la location de 1399 maisons et appartements.

Le portefeuille immobilier helvétique atteignait fin 2011 un nouveau niveau record de 2374 offres, ce qui correspond à une progression de 23% par rapport à l'exercice précédent. La part sur le marché du courtage immobilier a été nettement renforcée par rapport aux concurrents ERA (env. 400 offres) et Engel & Völkers (env. 840 offres). Seul le réseau de courtage américain Re/max devance encore Betterhomes, avec quelque 3200 offres.

Cyrill Lanz - fondateur et CEO du Groupe Betterhomes - entrevoit un potentiel de croissance supplémentaire: «Chaque année se négocient en Suisse des transactions immobilières d'un montant qu'on peut estimer à CHF 40-50 milliards, dont environ la moitié directement, entre particuliers, sans l'intervention d'un courtier immobilier. Notre prestation peu onéreuse et standardisée convainc de plus en plus de vendeurs ou bailleurs privés qui, grâce à nous, sont en mesure d'obtenir un meilleur résultat, en moins de temps. En outre, notre organisation de distribution directe garantit une grande proximité avec la clientèle, à un coût nettement inférieur à celui des entreprises de franchise classiques dont la structure des coûts est élevée. C'est un avantage en termes de coût que nous pouvons répercuter à nos clients.»

En 2012, Betterhomes continuera de croître dans toute la Suisse. L'évolution en Suisse romande, qui est systématiquement prospectée depuis le printemps 2011, est prometteuse.

www.betterhomes.ch

17/01/2012


Lu 620 fois

Immo-swissnews.ch