Connectez-vous S'inscrire
Toute l'information immobilière en Suisse


        

Bon excercice 2014 pour Implenia



Pour l’exercice 2014, Implenia publie un chiffre d’affaires très voisin de 3 milliards de francs. Parmi les divisions, le secteur de croissance Modernisation, encore jeune, s’est particulièrement distingué par l’envolée de son chiffre d’affaires et de son résultat. Il convient également de souligner le robuste résultat des activités de Région en Suisse, lesquelles ont, une fois de plus, assumé de manière convaincante leur fonction d’épine dorsale d’Implenia. La Division Development (développement de projets) a pratiquement réitéré son résultat record de l’année précédente. La Division Buildings a pu stabiliser ses activités au second semestre. Quant au résultat de notre unité norvégienne, il est en retrait par rapport à celui de l’année précédente. La Division Tunnelling & Civil Engineering, qui a connu une bonne marche des affaires, a enregistré un résultat supérieur aux attentes.

Globalement, le résultat opérationnel de la période de référence s’est donc établi à 108,5 millions de francs, contre 115,6 millions de francs l’année précédente. Au niveau du Groupe, Implenia a ainsi clairement satisfait aux objectifs fixés à la fin du premier semestre. Les corrections de résultat, effectuées au premier semestre en raison de la réévaluation de certains projets au sein de la Division Buildings, avaient donc – comme annoncé – un caractère exceptionnel. La marge opérationnelle s’est inscrite, avec 3,7%, dans la continuité de celle de l’année précédente (2013: 3,8%). Au second semestre 2014, Implenia a même affiché la deuxième meilleure marge opérationnelle de son histoire.

Des paiements d’arriérés à caractère unique, résultant de contrôles fiscaux, ont par ailleurs pesé sur le résultat consolidé. Au titre de l’exercice 2014, ce dernier s’est néanmoins établi au niveau appréciable de 73,0 millions de francs, contre 82,6 millions de francs l’année précédente.

A 3002 millions de francs, le carnet de commandes au niveau du Groupe n’atteignait pas tout à fait, à fin 2014, le chiffre de l’année précédente (2013: 3190 millions de francs). Néanmoins, le volume des commandes continue de correspondre au chiffre d’affaires d’une année, ce qui assure à Implenia une bonne visibilité. Les prises de commandes ont été particulièrement satisfaisantes dans les divisions Modernisation, Tunnelling & Civil Engineering et Construction Suisse.

Ressources financières solides et rendement du capital élevé

En 2014, Implenia a de nouveau créé une valeur considérable: le rendement sur le capital investi a ainsi atteint le niveau élevé de 48,3%. Supérieur à l’excellent chiffre de l’année précédente, qui s’élevait à 46,0%, ce taux dépasse nettement le coût moyen du capital de 9,5%.

Les capitaux propres du Groupe Implenia s’établissaient fin 2014 à 629,8 millions de francs, au même niveau que l’année précédente (2013: 628,7 millions de francs). Avec un taux des capitaux propres de 26,7%, Implenia dispose donc toujours d’une solide base de capitaux propres par rapport au reste du secteur.

Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale d’Implenia SA du 24 mars 2015 de verser un dividende ordinaire de 1.80 franc par action (2013: 1.60 franc). Les perspectives favorables permettent d’augmenter le dividende de 12,5%.

Division Modernisation & Development

Pour Implenia Modernisation & Development, l’année 2014 a été couronnée de succès, le secteur de croissance Modernisation ayant enregistré un EBIT de 5,2 millions de francs, contre 3,7 millions l’année précédente (+41,9%). Le chiffre d’affaires a progressé de 65,1%, à 219,9 millions de francs. Avec une large gamme de prestations allant du conseil à la réalisation en passant par la planification, l’unité Modernisation s’est positionnée avec succès sur son marché. Le carnet de commandes au 31 décembre 2014 s’établissait à 190,4 millions de francs, une progression de 10,4% par rapport à fin 2013. Il en résulte un portefeuille de projets bien garni: dans la seule agglomération de Zurich, l’unité a engrangé des contrats pour environ 65 millions de francs. L’année en cours sera consacrée au déploiement du modèle d’activité au sein de nouvelles régions.

Avec un EBIT de 35,0 millions de francs, le secteur Development (développement de projets) a pu maintenir son résultat au niveau record de l’année précédente (2013: 36,5 millions de francs). Le portefeuille de projets du secteur est largement diversifié en termes géographiques. Pour une part importante, ce bon résultat est attribuable au fort dynamisme des zones du Grand Zurich et de l’Arc lémanique. Les investissements dans la réserve de terrains ont été accrus par rapport à l’année précédente. Par conséquent, la valeur de cette réserve a augmenté, passant de 217 millions de francs l’année précédente à 230 millions de francs.

Division Buildings

La Division Buildings, qui rassemble en son sein les compétences d’Implenia en matière de planification, d’entreprise générale et d’exécution de bâtiments complexes, a généré au cours de l’exercice un chiffre d’affaires de 1529 millions de francs (-7,6%). L’EBIT s’est établi à 10,4 millions de francs, contre 18,3 millions de francs l’année précédente. Le recul du résultat s’explique par la faible performance au premier semestre, l’importante région Suisse romande ayant dû enregistrer des charges sur divers projets. Comme annoncé à la fin du premier semestre, ce creux s’est révélé être un épisode unique. Au cours des six derniers mois de l’année, Buildings a même enregistré une marge EBIT supérieure à celle du second semestre de l’exercice précédent. A 1441 millions de francs, le niveau des commandes est resté en retrait de celui de l’année précédente (1816 millions de francs). Ce recul est dû à une stratégie de prospection prudente dans la prise de risque et à la mise en œuvre disciplinée des processus.

Division Tunnelling & Civil Engineering

Au cours de l’exercice, la Division Tunnelling & Civil Engineering a enregistré un EBIT de 15,7 millions de francs, contre 20,4 millions de francs l’année précédente, réalisant ainsi un résultat opérationnel supérieur aux attentes. Les projets en cours en Suisse, en particulier, ont généré une excellente performance. A 266,2 millions de francs, le chiffre d’affaires a reculé de 8,8% par rapport à l’exercice précédent. En Autriche, le premier coup de pioche du grand projet du tunnel de base du Semmering a été donné le 1er juillet. La construction s’étendra sur une durée de dix ans. Le carnet de commandes de la division a progressé de quelque 70% par rapport à l’année précédente, à environ 700 millions de francs. En Autriche, Implenia s’est en outre assurée un autre grand contrat d’un montant de 140 millions d’euros (part d’Implenia 50%) portant sur la chaîne de tunnels Granitztal. Pris en compte comme commande au titre de l’exercice 2015, ce contrat constitue un important succès dans le cadre du développement des activités d’infrastructure du Groupe en Europe. L’attribution de ce projet souligne la puissance de l’unité internationale de construction de tunnels d’Implenia, à laquelle l’acquisition de Bilfinger Construction, annoncée fin décembre, donnera une impulsion supplémentaire.

Division Construction Suisse

La Division Construction Suisse, qui englobe la construction de routes, le génie civil et le bâtiment régional, a de nouveau réalisé du bon travail au cours de l’exercice 2014. Certes, à 846,1 millions de francs, le chiffre d’affaires a reculé de 3,0% par rapport à l’exercice précédent. Mais, malgré une baisse en volume, l’EBIT s’est établi à 28,5 millions de francs, ce qui correspond à une augmentation de 15,2% par rapport au niveau de l’année précédente. Il en a résulté une progression de la marge EBIT à 3,4%, contre 2,8% en 2013. La production s’est élevée à 898,7 millions de francs, en recul de 3,3% par rapport à 2013. La large diversification géographique des activités de Région en Suisse s’est révélée un avantage. En effet, la très bonne performance opérationnelle en Suisse romande et dans l’agglomération zurichoise a soutenu l’ensemble de la division, compensant les régions moins actives. La production de gravier et les centrales d’enrobés ont également connu une très bonne marche des affaires. Le carnet de commandes s’établissait à 410,3 millions de francs, un chiffre supérieur d’environ un quart à celui de l’année précédente.

Division Norge

Pour la Division Norge, l’exercice 2014 a été placé sous le signe de la consolidation. Le chiffre d’affaires de 317,4 millions de francs a atteint un niveau presque équivalent à celui de l’année précédente (2013: 320,8 millions de francs). A taux de change constants, le chiffre d’affaires aurait nettement progressé (+7,4%), à 344,5 millions de francs. L’EBIT, qui s’est élevé à 8,6 millions de francs, a diminué de 16,4% par rapport à 2013, l’effet de change expliquant la moitié de ce recul. A taux de change constants, le résultat opérationnel se situerait à 9,3 millions de francs. En vue d’améliorer la marge de ses projets, Implenia Norge s’est concentrée durant l’exercice 2014 sur le développement des structures d’entreprise et des ressources humaines. En revanche, la division a volontairement réduit sa participation aux appels d’offres. Par conséquent, le niveau des commandes, qui s’est établi en fin d’exercice à 260,6 millions de francs, a été inférieur à celui de l’année précédente (2013: 456,0 millions de francs).

Perspectives 2015

En 2015, le secteur suisse de la construction devrait se maintenir au niveau élevé de l’année précédente. Les moteurs de la croissance restent, d’une part, la construction de logements et, d’autre part, les investissements d’infrastructure des collectivités publiques. Toutefois, selon toute probabilité, l’évolution du marché devrait être plus volatile, en raison des incertitudes relatives à l’application de « l’initiative contre l’immigration de masse », mais aussi des craintes de récession consécutives à l’abandon du taux de change plancher euro-franc par la Banque nationale suisse. Dans de telles conditions, les prévisions deviennent plus aléatoires. En Norvège, la construction d’infrastructures devrait continuer d’évoluer positivement, grâce au soutien du vaste plan d’investissements publics.

Au cours de l’exercice, Implenia a accompli d’importants progrès en termes structurels. Le développement du modèle «One Company» s’est poursuivi, débouchant sur une étroite imbrication des diverses divisions du Groupe. L’investissement dans l’optimisation des processus, réalisé en 2014, portera ses fruits à partir de 2015. Grâce à l’acquisition de Bilfinger Construction, Implenia prend désormais une dimension plus diversifiée et plus internationale. Les risques étant plus largement étayés, le profil de risque du Groupe se présente de manière plus équilibrée. Toutes ces raisons expliquent l’optimisme avec lequel Implenia aborde l’exercice 2015. Le Groupe confirme son objectif d’EBIT à moyen terme de 140 à 150 millions de francs, défini en 2013.

24/02/2015

Tags : Implenia

Lu 194 fois

Immo-swissnews.ch

Dans la même rubrique :

Basel Nordspitze - 15/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 74