Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Canton de Vaud: la haute qualité de vie et le caractère international créent une dynamique



Nouvelle étude du Credit Suisse sur le canton de Vaud

Au cours de ces dernières années, le canton de Vaud s'est de plus en plus transformé en une région dynamique, grâce à la forte croissance de sa population et de ses emplois. La combinaison typiquement vaudoise de facteurs de localisation joue ici un rôle favorable. Le caractère mondial dû à la présence d'institutions et d'entreprises internationales, la proximité de Genève et la qualité de vie de la région créent des conditions cadres idéales et contrebalancent les désavantages tels que la charge fiscale ou l'accessibilité. Il n'en va cependant pas de même dans tout le canton, comme le montre la dernière étude du Credit Suisse. Si l'évolution côté lac a été profitable, elle est plus délicate pour l'arrière-pays. Autant le canton de Vaud avait bénéficié précédemment d'un dynamisme considérable, autant il a été touché par les conséquences négatives de la récente crise. Néanmoins, la baisse de l'activité économique est moins marquée qu'en moyenne suisse.

Le canton de Vaud se caractérise par une diversité à grande échelle, fruit de la cohabitation de la nature et de la culture, de l'histoire et de la modernité. Le cadre naturel d'exception offert par le lac Léman, la vue sur les Alpes et le paysage de Lavaux sont gages de qualité de vie; les organisations et entreprises mondiales tout comme la proximité de Genève incarnent le caractère international et la dynamique de la région. C'est précisément ce mélange qui a valu au canton de Vaud son évolution positive ces dernières années, même si elle a été inégale géographiquement. Toutefois, le canton se caractérise par une autre forme de contrastes: alors que l'économie vaudoise et la population proches du lac ont nettement progressé dernièrement, le reste du canton a été confronté à une stagnation, voire un recul. Ces tendances diverses ont renforcé les disparités régionales déjà existantes, au niveau du revenu des ménages, de la structure des branches ou de la valeur ajoutée économique.

Une forte immigration depuis l'étranger, mais pas des autres cantons

Durant ces dernières années, la croissance démographique du canton de Vaud a nettement dépassé celle de la moyenne helvétique. Alors que l'immigration engendrait une hausse de 1400 habitants en 2000, le chiffre a bondi jusqu'en 2008 pour atteindre 15 000 immigrants. Cette évolution est due en grande partie à l'immigration étrangère. Les principaux pays d'origine sont ceux de l'UE, dont viennent environ la moitié des étrangers s'installant en Suisse, en particulier des Français. Seul un petit nombre de ressortissants en provenance d'autres cantons helvétiques viennent résider dans le canton de Vaud; en 2008, on recense même plus de Vaudois qui partent vers d'autres cantons qu'il n'en arrive.

Une grande attractivité du site, avec des disparités régionales

Si le canton de Vaud présente des atouts incontestables en matière de qualité de vie ou de caractère international, il n'en va pas de même en termes de charge fiscale ou d'accessibilité. Sous ces aspects, le canton de Vaud se positionne légèrement en dessous de la moyenne suisse, mais il se situe malgré tout à la deuxième place derrière Genève pour la Suisse romande. Ici encore, les disparités cantonales sont importantes. Par rapport aux régions proches de Genève et situées directement au bord du lac, la qualité de la localisation baisse en direction du nord et du Valais. En raison de la proximité du marché du travail de Genève/Lausanne et de la qualité de l'environnement résidentiel, la présence de personnes hautement qualifiées est élevée sur la rive nord du lac Léman. On constate ici à quel point des facteurs qualitatifs peuvent, dans les bonnes conditions cadres, conforter des facteurs quantitatifs de qualité de la localisation.

Un secteur tertiaire solide et une industrie hautement spécialisée

Globalement, le canton de Vaud est fortement axé sur le tertiaire. Affichant près des trois quarts des salariés, ce secteur est plus représenté que dans la moyenne suisse. Au niveau régional, les branches industrielles jouent bien sûr également un rôle important. Le meilleur exemple étant la Vallée de Joux, connue pour son industrie horlogère, où près d'un employé sur deux travaille dans la branche. Pour la valeur ajoutée cantonale par actif, la structure économique donne dans l'ensemble une valeur légèrement inférieure à la moyenne suisse, le pays de Vaud occupant la huitième place en comparaison intercantonale.

La croissance de l'emploi durant les bonnes années rend le canton sensible à la crise

L'évolution économique globalement positive du canton vient en grande partie des entreprises en expansion, mais aussi de la forte proportion de créations d’entreprises, Nyon en tête. Dans ce domaine également, la croissance démographique vaudoise a dépassé le niveau national entre 1995 et 2008, surtout à Nyon, Morges/Rolle et La Vallée de Joux. Outre les services aux entreprises et financiers, les branches industrielles à forte valeur ajoutée telles que l'industrie horlogère se sont nettement développées. Avec le ralentissement qui a particulièrement touché ces branches, des conséquences négatives sont apparues: le marché du travail cantonal a souffert – le chiffre du chômage a grimpé et le nombre de postes vacants était inférieur à la moyenne suisse. Grâce à la croissance démographique, le commerce et la vente ainsi que la construction ont malgré tout affiché une progression des emplois

source : Crédit Suisse

11/05/2010


Lu 1924 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch