Coup d’envoi d’un dialogue en matière de politique du logement



Des représentants de la Confédération, de cantons et de villes ont engagé un dialogue en matière de politique du logement. L’objectif de ce groupe de travail est de favoriser l’échange sur la situation des marchés du logement, en particulier dans les régions connaissant une forte demande. De plus, les participants examineront notamment si des mesures additionnelles à moyen et à long terme sont nécessaires, et si oui, à quel niveau.

Le groupe de travail a entamé son activité le 22 août 2013 et s’intéresse aux différents défis régionaux en matière de politique du logement. Il présentera un rapport au Conseil fédéral d’ici à la fin de l’année concernant les premiers résultats des consultations et la suite des opérations.

Le groupe de travail a été fondé en accord avec la Conférence des chefs des départements cantonaux de l’économie publique (CDEP) et l’Union des villes suisses (UVS). Il comprend des représentants des cantons de Zurich, Genève, Zoug, Fribourg, Vaud et Argovie ainsi que des villes de Zurich, Bâle, Lucerne, Nyon, Wädenswil et Lugano. Il est dirigé par Ernst Hauri, directeur de l’Office fédéral du logement (OFL). Dans un premier temps, trois séances seront consacrées aux attentes des représentants en matière de politique du logement, lesquels s’appuieront entre autres sur le point de vue d’experts.

Le 15 mai 2013, dans le cadre d’une discussion sur le thème « libre circulation des personnes et marché du logement », le Conseil fédéral a notamment décidé d’approfondir le dialogue en matière de politique du logement entre la Confédération, les cantons et les villes. Il est parvenu à la conclusion qu’au niveau national, l’offre de logements fondée sur l’économie de marché fonctionne bien, et qu’il n’y a pas lieu de prendre des mesures immédiates. Néanmoins, il a constaté que la situation est difficile pour les personnes en quête d’un logement dans certaines régions et a relevé la nécessité de prendre éventuellement des mesures si cette forte demande devait persister. Pour cette raison, le groupe de travail comprend principalement des cantons et des communes qui sont confrontés à un marché du logement tendu.

Dans quelques villes et agglomérations, une pénurie de logements à prix modéré se fait sentir. Afin de renforcer les mesures mises en œuvre par les cantons et les villes contre cette pénurie, le Conseil fédéral a également décidé, le 15 mai 2013, de développer de manière mesurée les programmes d’encouragement actuels qui complètent l’offre du marché et d’intensifier la construction de logements d’utilité publique.

26/08/2013

Tags : OFL

Lu 141 fois

Immo-swissnews.ch