Croissance vigoureuse de l'économie suisse selon le KOF



L'économie suisse affichera une croissance vigoureuse jusqu'à la fin de l'an prochain. Selon les dernières prévisions du KOF, le PIB progressera de 2.0% cette année et de 2,1% en 2015. La relance de l'économie mondiale stimulera les exportations suisses. Il s'ensuit que les impulsions de croissance se transféreront de l'économie intérieure vers les exportations.

Le KOF prévoit que l'approbation de l'initiative contre l'immigration massive aura surtout accru l'incertitude liée aux décisions d'investissement. En 2015, il se pourrait que l'activité de construction soit plus modérée. Les incidences sur le marché de l'emploi dépendront fortement des choix politiques.

Conjoncture internationale : économie mondiale en mutation

Au cous des prochains mois, la conjoncture se redressera dans de nombreux pays industrialisés. En même temps, les perspectives de croissance demeurent modérées dans certains pays émergents importants. Après l'annonce faite en mai 2013 par la Réserve fédérale américaine au sujet de la réduction des achat d'emprunts (tapering), un volume substantiel de capital provenant de pays émergents a été retiré, ce qui a détérioré les conditions de financement local et pesé sur la croissance. Par ailleurs, des risques politiques persistent concernant l'évolution économique, tels que le conflit entre la Russie et l'Ukraine, la guerre civile en Syrie où les émeutes en Asie et en Amérique latine.

Conjoncture suisse : la croissance bénéficie d'une large assise

Comme dans ses prévisions de décembre 2013, le KOF maintient sa confiance en ce qui concerne l'évolution de l'économie suisse : le PIB réel augmentera cette année de 2% et l'an prochain de 2.1%. La performance économique par habitant progressera également.

La consommation privée connaîtra de nouveau un développement notable : elle devrait progresser de 2.2% en 2014. En 2015, le KOF prévoit une dynamique de consommation pratiquement inchangée et une croissance de 1,8%. En revanche, la consommation publique ne devrait croître que faiblement en raison de la politique d'épargne de nombreux cantons (0,3% en 2014). L'an prochain, elle affichera de nouveau un plus forte progression par suite du développement conjoncturel vigoureux (1,3%).

Les répercussions de l'approbation de l'initiative contre l'immigration massive sur l'économie suisse dépendent de la mise en oeuvre concrète de l'initiative et de la réaction de l'UE. Le résultat du scrutin devrait notamment se traduire, d'ici fin 2015, par une moindre sécurité de planification dans les décisions d'investissement des entreprises et une réduction de l'activité de la construction. En raison d'autres facteurs négatifs liés au contexte politique, les investissements de construction ne progresseront plus que de 2% cette année et de 0,5 % en 2015. La croissance des investissements d'équipement, en revanche, demeurera soutenue sur l'ensemble de la période de prévision. L'évolution conjoncturelle positive leur assurera une croissance de 5,5 % en 2014 et de 6 % en 2015.

31/03/2014

Tags : KOF, PIB

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Février 2018 - 18:47 Une stabilisation fragile

Vendredi 19 Janvier 2018 - 14:50 L’immobilier de bureau en Suisse - 2018


Lu 499 fois

Immo-swissnews.ch