Eoliennes: faible impact sur la population



La majorité (78%) des riverains d’un parc éolien en Suisse est favorable à l’énergie éolienne. Une proportion comparable (76%) juge nulle ou faible l’impact des éoliennes sur le bien-être. A l’inverse, 6% des habitants sont fortement perturbés. Tels sont les résultats d’une enquête d’opinion réalisée par des chercheurs de l’Université allemande Martin-Luther de Halle-Wittenberg en collaboration avec l’Université de Saint-Gall. L’étude a été présentée aujourd’hui au cours d’une conférence de presse organisée par l’Office fédéral de l’énergie.

Des chercheurs de l'Université allemande Martin-Luther de Halle-Wittenberg ont réalisé, en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Saint-Gall, une enquête d'opinion auprès de 467 personnes résidant à moins de cinq kilomètres d'un parc éolien en Suisse. L'objectif de ce travail de recherche, soutenu par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) et l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), était d'analyser les effets des éoliennes ressentis par la population directement concernée.

Quelques résultats de l'étude

L'attitude à l'égard de l'énergie éolienne est globalement positive: 78% des personnes interrogées se sont prononcées en faveur des éoliennes, contre seulement 6% en défaveur. Toutefois, la minorité des opposants est plus prompte à s'engager activement (36% des opposants) contre cette source d'énergie. Seuls 6% des sympathisants ont milité en faveur des éoliennes.

Les nuisances perçues durant la phase de planification et de réalisation du parc éolien s'avèrent décisives dans le développement de l'opinion à l'égard de l'énergie éolienne: plus fortes sont les nuisances, plus négative est l'attitude. En outre, plus les riverains se sentent impliqués dans la planification, meilleure est leur attitude à l'égard du projet éolien local.

L'opinion favorable à l'énergie éolienne transparaît également dans la perception des avantages qui sont jugés dans l'ensemble supérieurs aux inconvénients. Les quatre principaux atouts cités par les personnes interrogées sont la modernité de la technique ainsi que la contribution à la protection de l'environnement, à l'indépendance énergétique et à la sortie du nucléaire. Côté nuisances, ce sont les atteintes portées aux oiseaux, aux chauves-souris et au paysage qui sont évoquées le plus souvent.
L'effet des éoliennes sur le bien-être des habitants est également jugé faible: 76% des personnes interrogées ne se sentent aucunement ou seulement très faiblement gênées par les critères suivants: signalisation de l'obstacle, effet d'ombre, mouvement rotatif, bruit et impact sur le paysage. 18% perçoivent une gêne moyenne à forte sans toutefois développer de symptômes de stress. 6% ressentent en revanche des nuisances moyennes à fortes et témoignent de symptômes comme des difficultés à s'endormir. Le bruit est le principal facteur de stress.
Les résultats de cette étude ont été comparés avec ceux d'un sondage réalisé auprès de personnes résidant à proximité de sites éoliens potentiels mais non encore construits. Il en ressort que les habitants proches de sites potentiels ont une attitude plus négative à l'égard des éoliennes que les habitants à proximité des parcs éoliens existants.

La Suisse compte actuellement 33 grandes éoliennes pour une puissance totale de 60 mégawatts (MW). En 2012, ces éoliennes ont produit 88 gigawattheures (GWh) de courant, soit la consommation annuelle d'un peu moins de 25 000 ménages. Selon les objectifs de la Stratégie énergétique 2050, le courant produit ainsi pourrait atteindre 600 GWh d'ici à 2020 et 4300 GWh d'ici à 2050. L'octroi des autorisations de construire des installations éoliennes relève de la compétence des cantons et des communes. En 2010, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), l'Office fédéral du développement territorial (ARE) et l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) ont publié des "Recommandations pour la planification d'installations éoliennes" devant aider les services cantonaux et communaux concernés dans leur tâche.

30/10/2013

Tags : OFEN

Lu 233 fois

Immo-swissnews.ch