Toute l'information immobilière en Suisse




Etude d'Ernst & Young «Les entreprises internationales évaluent la Suisse comme localisation pour leur business en 2009»


     


Etude d'Ernst & Young «Les entreprises internationales évaluent la Suisse comme localisation pour leur business en 2009»
Deuxième place au classement mondial des localisations les plus attrayantes Le système fiscal suisse perd de son attrait L'innovation et l'esprit d'entreprise ainsi que la recherche et le développement sont des défis à relever pour la Suisse/ Les managers pensent que la Suisse est la mieux armée face à la crise économique / La solidité du système bancaire constitue le facteur de réussite le plus important pour surmonter la crise

La Suisse jouit d'une très bonne réputation auprès des entreprises internationales: 20% d'entre elles considèrent la Suisse, tout comme l'Allemagne, comme l'une des localisations les plus attrayantes du
monde. La stabilité politique et la sécurité juridique, la qualité de vie ou encore le climat social sont autant de facteurs qui expliquent pourquoi la Suisse est particulièrement appréciée. L'attrait du
système fiscal suisse n'occupe par contre que le onzième rang dans la liste des facteurs les plus importants quant au choix d'une localisation (2007: 4e rang). Tels sont les résultats d'une étude
réalisée par la société d'audit et de conseil Ernst & Young concernant l'attrait de la Suisse en tant que localisation pour les entreprises. Pour ce faire, des managers de 700 entreprises actives
sur le plan international ont été interrogés. Parmi elles, 204 mènent des activités en Suisse.

La Suisse est numéro un en termes d'administration, de logistique et de distribution

Par rapport à d'autres pays, la Suisse marque des points dans de nombreux domaines importants: 27% des entreprises interrogées reconnaissent que la Suisse est la localisation la plus attrayante
pour ce qui est de l'administation et de la comptabilité. La Suisse est également en tête dans le domaine de la logistique (24%) ainsi que dans celui de la distribution et du marketing (22%).

La Chine, les Etats-Unis et l'Allemagne sont les pays les plus innovants du monde

Pour ce qui est de la capacité à innover, par contre, la Suisse fournit une prestation moyenne par rapport aux autres pays: la Suisse n'est que cinquième du «classement», derrière la Chine, les
Etats-Unis, l'Allemagne et l'Inde. Seules 23% des personnes interrogées placent la Suisse parmi les cinq pays les plus novateurs. Les sondés sont 54% à citer la Chine, 44% les Etats-Unis, 35%
l'Allemagne et 31% l'Inde. Il est intéressant de relever à cet égard que 30% en moyenne des personnes interrogées mentionnent les pays émergents, tandis que 19% seulement d'entre elles évoquent les pays industrialisés bien établis. «Les résultats du sondage laissent entrevoir la course à laquelle se livrent actuellement les différents sites importants pour l'industrie high-tech et mettent en évidence l'importance que revêtent les pays émergents aux yeux des entreprises aujourd'hui», selon Markus Schweizer, responsable Accounts & Business Development chez Ernst & Young pour la région GSA, qui comprend l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche.

Où les «Googles» et les «Microsofts» du futur - autrement dit des entreprises capables de s'imposer à court terme comme des leaders mondiaux dans le domaine des logiciels informatiques et de la haute
technologie - prendront-ils racine? Les réponses données par les sondés montrent l'ampleur du défi qui attend les pays industrialisés bien établis, y compris la Suisse. En effet, selon les personnes
interrogées, la Suisse joue clairement un rôle de second plan dans ce domaine. Ce sont les Etats-Unis, l'Inde et la Chine qui abriteront ces géants du futur. Seulement 5% des sondés croient que la Suisse dispose du potentiel nécessaire.

La Suisse dispose des meilleurs atouts pour faire face à la crise

D'après les sondés, la Suisse peut, malgré la crise économique, se considérer comme une localisation d'exception. D'après 93% des personnes interrogées, la Suisse est en mesure de sortir de la crise dans de bonnes conditions. Selon 44% d'entre elles, la Suisse est même le pays qui, parmi tous ses voisins européens, dispose des meilleurs atouts pour y faire face. Dans cette perspective, deux managers sur trois évoquent comme principal facteur de succès la solidité du système bancaire. Toutefois, les avis divergent sur les thèmes de l'innovation et de l'esprit d'entreprise ainsi que de la
recherche et du développement. Les entreprises actives en Suisse attribuent sur ce plan-là des notes nettement meilleures que les entreprises qui ne le sont pas. «La Suisse doit rattraper son retard
dans ce domaine. Nous devrions davantage éveiller l'intérêt des pays étrangers pour la Suisse en tant que site de recherche et de développement et proposer des conditions fiscales attrayantes aux
entreprises innovantes», telle est l'analyse de Dominik Bürgy, responsable Conseil fiscal et juridique chez Ernst & Young Suisse.

La présentation complète des résultats peut vous être envoyée sur demande. Elle est en outre accessible sur: www.ey.com/ch

source : Ernst & Young

22/09/2009


Lu 937 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch