Evolution toujours dynamique dans la construction de logements

La construction de logements au 4e trimestre 2011



Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), 13’340 logements ont été construits en Suisse au 4e trimestre 2011, soit 5% de plus qu’au trimestre correspondant de 2010. A la fin décembre 2011, 67'750 logements étaient en construction, ce qui représente un accroissement de 2% en rythme annuel. Le nombre de logements dont la construction a été autorisée s'est élevé à 13'080, en hausse de 12,5% par rapport au 4e trimestre 2010.

Nouveaux logements

En Suisse, 13'340 logements ont été construits au cours du 4e trimestre 2011, soit 590 ou 5% de plus qu'au trimestre correspondant de l'année précédente. Toutes les communes, à l'exception de celles comptant jusqu'à 2000 habitants et celles de plus de 10'000 habitants, ont enregistré une hausse du nombre de logements construits par rapport à la même période de 2010. La hausse s'est chiffrée à 20% dans les communes de 5001 à 10'000 habitants et à 23% dans celles de 2001 à 5000 habitants.

Dans les agglomérations des cinq plus grandes villes, le nombre de nouveaux logements a augmenté de 6% par rapport au 4e trimestre 2010 et atteint 3920 unités. Il a progressé dans les agglomérations de Berne (+59%), de Zurich (+26%) et de Lausanne (+10%), tandis qu'il diminuait dans les agglomérations de Genève (-46%) et de Bâle (-18%).

Sur l’ensemble de l’année 2011, 45'750 logements ont été construits, ce qui représente une augmentation de 11,5% par rapport à l’année 2010. Les communes de plus de 2'000 habitants ont enregistré un accroissement du nombre de logements construits, tandis que celles de moins de 2001 habitants accusaient une baisse. Le bilan annuel est positif dans les agglomérations des cinq plus grandes villes (+26%). Seule l'agglomération de Genève a connu une baisse du nombre de logements construits en 2011 (-10%).

Logements en construction

A la fin décembre 2011, 67'750 logements étaient en construction, ce qui représente une progression de 2% en rythme annuel. Celle-ci est imputable aux communes comptant jusqu'à 2000 habitants (+27%) et à celles de plus de 10'000 habitants (+1%). Dans les deux catégories intermédiaires de communes, par contre, le nombre de logements en construction a baissé.
Dans les agglomérations des cinq plus grandes villes, le nombre de logements en construction est resté presque inchangé à 24'640 unités (+0,6%) par rapport à l'année précédente. Il a augmenté de respectivement 30% et 3,5% dans les agglomérations de Genève et de Bâle, mais a diminué dans celles de Berne, de Lausanne et de Zurich.

Logements autorisés

Au 4e trimestre 2011, le nombre de logements autorisés s'est accru de 12,5% ou 1450 unités par rapport au 4e trimestre 2010 pour s’établir à 13'080. La hausse a été particulièrement marquée dans les communes de 2001 à 5000 habitants (+39%) et dans celles de plus de 10'000 habitants (+12%). Les communes comptant jusqu'à 2000 habitants et celles de 5001 à 10'000 habitants ont par contre enregistré une baisse du nombre de logements autorisés par rapport au 4e trimestre 2010.

Dans les agglomérations des cinq plus grandes villes, le nombre de logements autorisés a augmenté de 8% ou 290 unités par rapport au 4e trimestre 2010 pour se chiffrer à 3990. Il était en hausse dans les agglomérations de Berne (+62%) et de Zurich (+34%), mais a reculé dans celles de Genève, de Bâle et de Lausanne.

Sur l’ensemble de l’année 2011, le nombre de logements autorisés a augmenté de 15% en Suisse, ce qui représente au total 57'200 logements dont la construction a été autorisée. Les communes de 5001 à 10'000 habitants sont les seules à avoir enregistré une baisse en rythme annuel du nombre de logements autorisés (-13%). Dans les agglomérations des cinq plus grandes villes, le bilan annuel est encore plus élevé (+18%). Seule l'agglomération de Bâle a connu une baisse du nombre de logements autorisés (-10%).

12/03/2012

Tags : OFS

Lu 476 fois

Immo-swissnews.ch