GARE DE RENENS: les quatre communes impliquées disent oui



Le refus d’une seule commune aurait remis en cause le développement d’un des plus importants
projets de construction en Suisse romande coordonnant urbanisme et mobilité. À la suite des
Conseils communaux de Renens, de Chavannes-près-Renens et d’Écublens qui s’étaient prononcés
favorablement le 24 février, le Conseil communal de Crissier a également dit oui, le 7 mars, au crédit
d’étude pour la rénovation urbaine du secteur de la gare de Renens. Cette décision permet au projet
de requalification du secteur de la gare, initié dans le cadre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL), d’aller de l’avant, avec la participation du Canton de Vaud, de la Confédération, des CFF et des tl. Le projet de requalification du secteur de la gare de Renens vient de passer un examen important. Les Conseils communaux de Renens, Chavannes-près-Renens, Crissier et Écublens ont chacun accepté un préavis intercommunal allouant le crédit d’étude du projet définitif des espaces publics du secteur de la gare. Le projet «Rayon vert», lauréat d’un concours d’urbanisme en 2007, sera ainsi finalisé. À un endroit stratégique pour l’Ouest lausannois, pour l’agglomération Lausanne-Morges, pour le Canton et pour la Confédération, il permettra la création d’une passerelle par-dessus les voies qui donnera accès aux quais. Reliées par cette passerelle, les places sud
et nord de la gare seront réaménagées et offriront sécurité et convivialité aux usagers de l’interface de
transports où convergeront trains, futur tramway t1, métro m1 et lignes de bus tl.

La décision des conseils communaux fait suite à la réunion historique des commissions législatives
d’urbanisme des quatre communes qui ont siégé pour la première fois ensemble, le 11 janvier dernier, afin d’examiner le préavis intercommunal. Un important travail d’études et de préparation avait été fourni en amont dans chaque commune par les responsables politiques et techniques qui se rencontrent régulièrement pour la mise en oeuvre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois.

Le crédit d’étude porte sur 2,3 millions de francs auxquels participent le Canton et la Confédération.
La création de la passerelle et le réaménagement des places sont coordonnés avec des projets de
constructions par CFF-Immobilier au sud des voies, des transformations ferroviaires et élargissements de quais pilotés par CFF-Infrastructures, des réaménagements pour le métro m1 par les tl et, au nord, les travaux liés à l’arrivée du futur tramway t1 faisant partie du «Réseau-t» d’axes forts de transports publics urbains.

Endroit crucial au carrefour des quatre communes et au coeur de l’agglomération, la gare de Renens
dessert l’ensemble de l’Ouest lausannois. Elle constitue notamment l’accès le plus direct aux trains
pour les plus de 20'000 membres des Hautes Écoles. Sa requalification comporte des enjeux majeurs.

Disponibles sur le site internet du SDOL (www.ouest-lausannois.ch, sous le lien «Chantier 2 – Secteur Gare - Documents», les différents rapports d’étude offrent une vue sur ces enjeux et l’histoire du projet.

09/03/2011

Tags : SDOL

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1221 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch