Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Geberit: les ventes progressent en 2017, nette accélération au 4e trimestre



Geberit a vu son chiffre d'affaires progresser de 3,5% en 2017 à 2,91 mrd CHF, un montant supérieur aux prévisions du marché. La croissance a fortement accéléré au quatrième trimestre, a annoncé jeudi l'équipementier de salles de bains.

En monnaies locales et en termes organiques, les ventes ont également progressé de 3,5% l'année dernière. Les effets de change positifs, de 34 mio CHF, ont compensé les désinvestissements dans Koralle et Varicor.

Sur le seul quatrième trimestre, les recettes nettes ont bondi de 10,9% à 706,0 mio CHF. En termes organiques et ajustés des effets de change, la hausse est de 5,3%. La base de comparaison était pourtant élevée, a précisé le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires annuel s'inscrit au-dessus des prévisions du consensus d'analystes consultés par AWP, qui s'attendaient en moyenne à 2,88 mrd CHF.

La direction a confirmé son objectif de marge opérationnelle (Ebitda) ajustée de 28% pour l'ensemble de l'exercice. Des coûts uniques relatifs à l'acquisition de Sanitec auront, comme pour l'année précédente, un impact. Le résultat opérationnel sera aussi négativement influencé par les prix plus élevés des matières premières, les dépenses en personnel ainsi que les dépréciations.

Les prix des matières premières devraient continuer à progresser et s'inscrire à un niveau supérieur sur un an pour le premier trimestre, a souligné Christian Buhl, directeur général (CEO). Toutefois, la hausse devrait être moindre qu'au premier trimestre 2017. En 2018, les coûts en personnel "constitueront un défi", a ajouté le directeur. Les salaires devraient progresser de 3% en Allemagne et de 6% en Pologne, où l'entreprise compte des sites de production.

D'un autre côté, la rentabilité profitera d'éléments positifs, notamment l'accroissement du volume des vente, l'agencement des produits et les synergies liées à l'intégration de Sanitec. Ces dernières, de 45 mio EUR, ont été atteintes plus tôt que prévu, s'est félicité M. Buhl.

PERFORMANCE CONTRASTÉE SELON LES RÉGIONS

Les résultats sont contrastés selon les régions. L'Europe a enregistré une croissance organique de 2,9% en monnaies locales en 2017, portée notamment par la péninsule ibérique (+11,9%), l'Autriche (+9,0%), l'Italie (+6,6%) et les pays de l'Est et d'Europe centrale (+6,7%). L'Allemagne (+0,7%), le Royaume-Uni et l'Irlande (-5,6%) ont par contre souffert.

"Nous sommes confiants pour le secteur du bâtiment en Allemagne", a insisté M. Buhl. La demande de logements reste élevée et le dirigeant ne voit "aucune raison" à un affaiblissement. Par contre, il est moins optimiste quant aux activités au Royaume-Uni et dans les pays nordiques, où les ventes devraient reculer en 2018.

Sur le marché suisse, le patron s'attend à une solide évolution. Le relèvement des prix pour le deuxième trimestre sera un peu plus élevé qu'habituellement. Avec l'abandon du taux plancher, Geberit avait accordé des réductions de 10% des prix en Suisse.

Le Moyen-Orient et l'Afrique ont enregistré une croissance de 16,8%, tout comme le Pacifique (+13,3%). En Amérique, les ventes nettes ont augmenté de 3,6%.

Par division, Sanitary Systems a vu sa croissance organique (ajustée des effets de change) progresser de 6,6%. Piping Systems a également vu ses ventes croître de 3,8%. Toutefois, Sanitary Ceramics a vu ses ventes se replier de 2,3% du fait de la fermeture de deux sites de production de céramique en France et d'un environnement de marché plus faible dans les pays du Nord.

La copie rendue par le groupe saint-gallois a enthousiasmé les investisseurs. La nominative Geberit s'est envolée 6,5% à 452,90 CHF dans un SMI en légère hausse (+0,13%).

Les résultats détaillés seront publiés le 13 mars.

18/01/2018

Tags : geberit

Lu 100 fois

ol/jh/al/rp