Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Immobilier commercial : nouveau record en vue pour le marché européen de l’investissement



Les centres commerciaux sont le principal moteur du marché

• Près de la moitié des fonds actuellement levés sont dédiés au commerce.
• 46 milliards d’euros ont été investis en 2014 en Europe. La Grande-Bretagne et l’Allemagne
sont en tête. L’Europe du Sud enregistre la plus forte progression (+ 135% en un an).
• L’investissement dans les centres commerciaux européens a atteint de nouveaux records en
2014, à la fois en volume, en nombre de transactions et en part de marché.

Genève: DTZ publie aujourd’hui son analyse sur le marché européen de l’investissement encommerce en 2014.

Selon les résultats de l’étude, un nouveau record est en vue pour le marché européen de l’investissement en immobilier commercial avec un volume de 52 milliards d’euros annoncé pour 2015. La conjonction d’un environnement économique plus porteur, de liquidités toujours plus abondantes et d’une demande soutenue des investisseurs sur cette classe d’actif permet d’envisager une activité record.

Ce record effacerait des tablettes celui établi en 2006 (50,2 milliards d’euros), en s’appuyant sur un environnement économique européen plus porteur, un volume croissant de liquidités à investir en Europe et une demande toujours soutenue de la part des investisseurs pour cette classe d’actifs.

Près de la moitié (45%) des fonds actuellement levés lui est en effet destinée.

Les prévisions 2015 confirment une dynamique positive déjà engagée en 2014, année qui s’est achevée sur un volume de 46 milliards d’euros investis à l’échelle européenne sur des actifs de commerce, soit une hausse de 27% en un an. Ces chiffres équivalent aux volumes d’investissements enregistrés avant la crise et placent même 2014 sur le podium des années les plus actives depuis 2000.

“L’économie européenne retrouve un second souffle, comme le confirment les niveaux du PIB, des chiffres d’affaires et de la consommation des ménages, tous au dessus de la ligne de flottaison pour la première fois depuis 2008. Ces éléments alimentent l’appétit des investisseurs. Compte tenu des liquidités à investir, l’année 2015 est alors en voie de devenir une nouvelle référence en terme d’investissement dans l’immobilier commercial”, commente Nigel Almond, Head of Capital Markets Research chez DTZ.

Magali Marton, Head of EMEA Research chez DTZ, ajoute: “Les liquidités vont à coup sûr se concentrer sur les trois marchés principaux : la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France, où les foncières cotées redimensionnent leurs portefeuilles d’actifs commerciaux. Les marques d’intérêt
renouvelées des fonds “value-added” et opportunistes devraient également soutenir la hausse des volumes investis, notamment sur les marchés périphériques, sous réserve qu’ils conservent l’attractivité de leur pricing.”

La majorité des investissements en 2014 a été réalisée en Grande-Bretagne et en Allemagne (34% et 20% de parts de marché). L’Europe du Sud a enregistré la progression la plus spectaculaire avec 7 milliards d’euros investis en 2014, en hausse de 135% en un an.

Les centres commerciaux demeurent la sous-catégorie d’actif commercial la plus recherchée, établissant même plusieurs nouveaux records, tant en nombre de transactions, qu’en volume d’investissement (24 milliards d’euros), ou en parts de marché (52% des engagements en commerce). A l’échelle de l’Europe, 319 centres ont changé de main en 2014, à comparer aux 196 transactions habituellement enregistrées chaque année sur la décennie écoulée. La Grande-Bretagne a été la destination de 34% des sommes investies dans des centres commerciaux européens en 2014.

“Les investisseurs non-européens ont placé 6 milliards d’euros sur les centres commerciaux européens en 2014, égalant le record établi en 2013. Les investisseurs américains ont été particulièrement actifs, principalement en Grande-Bretagne et en Espagne. Parmi tous les formats de commerce, les centres commerciaux ont conservé les faveurs d’investisseurs internationaux à la recherche de taille unitaire d’investissement importante. Nous prévoyons que ce sera à nouveau le cas en 2015”, conclut Nigel Almond.

14/03/2015

Tags : DTZ

Lu 684 fois

Immo-swissnews.ch