Implenia : Bon résultat grâce à une remarquable performance au second semestre



EBITDA à un niveau record | Excellent cash-flow confirmant la bonne performance opérationnelle | Carnets de commandes 2018 bien remplis | Proposition d’un dividende de 2.00 francs | Confirmation des objectifs à moyen terme

Durant l’exercice 2017, Implenia a généré un chiffre d’affaires consolidé de 3859 millions de francs, contre 3267 millions de francs en 2016. Au cours de la période sous revue, l’EBITDA a progressé de 4,6%, à 173,8 millions de francs (2016: 166,2 millions). Il en a résulté une marge EBITDA de 4,5%, contre 5,1% en 2016. En éliminant les ajustements exceptionnels opérés au premier semestre 2017, le Groupe aurait généré un EBITDA d’environ 210 millions de francs. La marge correspondante, de 5,4%, se situerait donc déjà dans la fourchette de 5,25% à 5,75% visée à moyen terme. L’EBIT des Divisions (hors PPA), d’un montant de 103,2 millions de francs (2016 restated: 114,1 millions) a dépassé les prévisions publiées en milieu d’année.

Le résultat opérationnel du Groupe (hors PPA) s’élève à 101,3 millions de francs, contre 109,7 millions de francs l’année précédente. En dépit d’ajustements exceptionnels, il en a résulté pour l’exercice 2017 un résultat consolidé (hors PPA) de 65,4 millions de francs (2016: 72,7 millions).

Le cash-flow disponible étaye la bonne tenue des activités opérationnelles

Implenia a enregistré une excellente évolution en termes de flux de trésorerie disponible. Grâce à l’amélioration du cash-flow résultant de l’activité opérationnelle, associée à un recul significatif du fonds de roulement et à des investissements pratiquement inchangés, le flux de trésorerie disponible avant acquisition a progressé à 148,8 millions de francs (2016: 30,1 millions). En tenant compte de l’acquisition de Bilfinger Hochbau, il en a résulté un montant de 162,5 millions de francs, contre 27,9 millions de francs l’année précédente. Ces chiffres records étayant la bonne tenue des activités opérationnelles.

Le rendement sur le capital investi, à données publiées, a atteint 35,4% (2016: 33,3%), dépassant donc nettement le coût moyen du capital de 9,5%.

Forte base de capitaux propres

Le total du bilan s’est établi à la fin de l’exercice à 2897 millions de francs (2016: 2629 millions). L’effet de l’acquisition de Bilfinger Hochbau s’élève à environ 250 millions de francs. Les capitaux propres de 654,9 millions de francs demeurent pratiquement stables par rapport à l’exercice précédent (2016: 665,5 millions). En raison de l’expansion du bilan, le taux des capitaux propres a reculé à 22,6% (2016: 25,3%). Implenia dispose ainsi d’une assise financière solide et se situe au-dessus de la moyenne, notamment par rapport à ses concurrents européens.

Development affiche un résultat record pour la troisième fois consécutive

Le segment Development, lequel regroupe toutes les activités du Groupe dans le domaine du développement de projets immobiliers, a présenté un résultat record pour la troisième fois consécutive. Le résultat opérationnel s’est établi à 39,2 millions de francs, ce qui correspond à une progression de 6,1% (2016: 37,0 millions). Cet excellent résultat atteste de la bonne qualité du portefeuille de projets ainsi que de la remarquable performance de l’équipe. La demande de logements devrait légèrement fléchir. L’environnement demeurera toutefois positif pour les investissements en raison de la faiblesse des taux d’intérêt. La dynamique devrait rester forte, en particulier dans la région du Grand Zurich et le Bassin lémanique. Par ailleurs, le portefeuille de projets bien garni garantit un important volume de contrats pour les Divisions en amont.

Bonne performance du segment Suisse

Le segment Suisse, qui comprend les Divisions Buildings et Construction Suisse ainsi que l’unité Modernisation, a réalisé globalement une bonne performance. Le résultat opérationnel s’est établi à 43,6 millions de francs (2016: 56,3 millions). En faisant abstraction des ajustements sur les créances liées à la procédure en cours dans l’affaire du stade du Letzigrund et des mesures d’optimisation dans le domaine de la construction routière et du génie civil en Suisse alémanique au premier semestre, d’un montant d’environ 20 millions de francs, il en aurait résulté un EBIT de près de 65 millions de francs.

En matière de résultats, Buildings a poursuivi sur sa lancée positive du premier semestre. Grâce à une stricte discipline en matière d’acquisition de contrats dans un contexte de guerre des prix et à des améliorations durables au niveau des processus, la Division a, pour la première fois, atteint la marge EBIT visée de 2,5% sur une base annuelle, voire l’a dépassée. Les activités de région en Suisse restent exposées à des défis structurels. Le résultat s’est inscrit dans le cadre des attentes. En procédant, en février 2017, au regroupement, sous une direction commune, des activités de construction routière et de génie civil en Suisse romande et alémanique, le Groupe a pris des mesures visant à améliorer la performance opérationnelle. Dans le domaine de la modernisation, Implenia a couronné le développement de ses activités en Suisse romande par la signature de premiers contrats. Le niveau des commandes du segment Suisse a progressé de 12,1% par rapport à l’année précédente, à 2956 millions de francs (2016: 2637 millions).

Le segment Infrastructure dépasse les attentes

Au sein du segment Infrastructure, Implenia concentre l’ensemble de ses activités européennes dans la construction de tunnels et les travaux spéciaux de génie civil. Le segment a réalisé un très bon résultat, supérieur aux attentes. Sur une base comparable, le résultat opérationnel (hors PPA) s’est établi à 19,1 millions de francs, soit une progression de 32,2% par rapport à l’année précédente (2016: 14,5 millions). Divers grands projets internationaux ont pris leur vitesse de croisière au second semestre et entrent en production après des retards initiaux. L’évolution largement étayée du résultat confirme le bien-fondé de la stratégie d’internationalisation poursuivie dans le domaine des infrastructures. En baisse par rapport à l’année précédente, le niveau des commandes est passé de 1524 millions de francs à 1341 millions de francs (-12,1%).

Segment International: net renforcement de la position en Allemagne

S’agissant du segment International, l’exercice a été marqué par la première consolidation de Bilfinger Hochbau. Au sein de ce segment, Implenia regroupe ses prestations régionales de génie civil en Allemagne, Autriche, Roumanie, Norvège et Suède ainsi que son expertise dans le domaine du bâtiment en en Allemagne et en Autriche. Grâce à l’acquisition de Bilfinger Hochbau, le Groupe a considérablement renforcé sa position sur le plus grand marché de services de construction d’Europe, élargissant ainsi nettement son assise. Globalement, le segment a généré de bons résultats. Après déduction de tous les coûts, les activités de bâtiment nouvellement intégrées ont d’ores et déjà contribué positivement au résultat. Compte tenu des ajustements effectués au premier semestre sur le portefeuille de projets en Norvège pour un montant légèrement supérieur à 15 millions de francs, l’EBIT (hors PPA) a cependant reculé par rapport à l’année dernière, à 1,2 million de francs (2016 restated: 6,3 millions). En Norvège, les activités ont évolué en ligne avec les attentes au second semestre. A la suite du décès tragique de M. Stig Ingar Evje, Mme Tone H. Bachke, auparavant CFO d’Implenia en Norvège et Head of Corporate Center Scandinavia, a repris pendant l’été la fonction de CEO Implenia Norge à titre définitif. Après avoir recommencé à établir des offres, Implenia Norge a engrangé, dès la fin de l’année, un nouveau contrat pour un projet complexe d’infrastructure. Implenia a par ailleurs enregistré de nouveaux succès commerciaux en Suède. A fin 2017, le niveau des commandes avait progressé de 72,9%, pour atteindre 1746 millions de francs (2016 restated: 1010 millions).

Changement au sein du Conseil d’administration

Un changement est appelé à intervenir dans la composition du Conseil d’administration d’Implenia. Mme Chantal Balet Emery a décidé de ne pas se représenter lors de la prochaine Assemblée générale ordinaire. Elle était membre du Conseil d’administration depuis mars 2013. Le Conseil d’administration remercie Mme Chantal Balet Emery de ses précieux services et de son engagement en faveur d’Implenia. Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale d’élire M. Martin A. Fischer comme nouveau membre en son sein. Tous les autres membres du Conseil d’administration se présentent à la réélection pour un nouveau mandat.

Dividende assuré

Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale d’Implenia SA du 27 mars 2018 de verser un dividende de 2.00 franc par action, inchangé par rapport à l’année précédente.

Perspectives optimistes

Implenia est optimiste. Le Groupe dispose de carnets de commandes bien remplis et de bonne qualité, les marchés sont solides et l’entreprise est bien positionnée. Le fondement d’une bonne croissance à l’étranger a été posé. Le management est par conséquent convaincu de parvenir à dépasser durant l’exercice 2018 l’ancien objectif d’EBIT de 140 millions de francs.

Les objectifs à moyen terme d’un chiffre d’affaires d’environ 5 milliards de francs et d’une marge EBITDA entre 5,25% et 5,75%, annoncés au printemps 2017, sont confirmés.

Contact pour les investisseurs:

Serge Rotzer

Head of Treasury & Investor Relations
Téléphone: +41 58 474 07 34
serge.rotzer@implenia.com

Contact pour les médias:

Reto Aregger

Head of Communications Group

Téléphone: +41 58 474 74 77

02/03/2018

Tags : Implenia

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Décembre 2017 - 08:37 Savills poursuit son expansion


Lu 157 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter