Inauguration du centre d’hébergement collectif pour migrants de Rigot


     


L'Hospice général a inauguré son nouveau centre d’hébergement collectif pour migrants avec les autorités du canton de Genève et des représentants des organisations internationales. Au cœur du quartier des Nations, les deux bâtiments entièrement construits en bois de la région peuvent accueillir jusqu’à 370 personnes. Le centre de Rigot se veut être un modèle pour l’accueil des migrants à Genève.

Un an et demi après la cérémonie de fondation, les autorités cantonales et la Genève internationale se sont retrouvées pour inaugurer le nouveau centre collectif pour migrants de Rigot, sur l’avenue de France, face aux bureaux du HCR. Un symbole fort pour Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés qui y voit le moyen de créer un lien tangible entre la population réfugiée à Genève et celle des fonctionnaires de la Genève humanitaire et internationale.

Et de se réjouir que de nombreux employés des organisations voisines se soient déjà mobilisés, encadrés par les collaborateurs de l’Hospice général, pour mener des activités de bénévolat avec des résidents.

L’occasion pour Serge Dal Busco, Vice-président du Conseil d'Etat, d’élargir cet appel à la solidarité à tous les Genevois, d’exprimer son soutien et la volonté d’être partie prenante dans l’amélioration de accueil et de l’intégration des migrants. Le Collège Sismondi, à proximité immédiate et la maison de quartier ont déjà répondu présent avec enthousiasme pour créer des liens avec les résidents et participer à faire de Rigot un lieu de vie et d’échange.

Pour symboliser l’espoir que l’élan de solidarité né autour de Rigot perdure et porte ses fruits, les intervenants ont été invités à planter ensemble un pommier avec le concours un résident du centre, qui a également apporté son témoignage.

Un modèle pour l’accueil et l’intégration des migrants
Sans être encore une solution de logement véritablement pérenne, l’ouverture du centre de Rigot et celui de la Seymaz qui suivra prochainement, éloignent le spectre du recours aux abris de protection civile en cas de nouvel afflux migratoire - une situation rappelée avec force dans les photographies du Genevois Jean Revillard sur les abris de fortune de migrants réfugiés en France et en Grèce et exposées dans l’arcade du centre dans le cadre de la biennale de la photographie No Photo

Pour Christophe Girod, Directeur général de l’Hospice général, le centre de Rigot représente un pas décisif dans l’accueil et la prise en charge des personnes relevant du domaine de l’asile à Genève. Novateur dans sa conception, il offre un logement décent, individuel et adapté aux 370 résidents et leur donne l’occasion de poser enfin leurs valises, condition indispensable à leur intégration au sein de la collectivité genevoise.

Entièrement en bois de la région, les deux bâtiments qui le constituent sont évolutifs, modulables et adaptables à différents profils de résidents - les équipements des cuisines et éléments mobiliers des chambres sont interchangeables - couple, famille ou célibataire, chacun trouvera à Rigot un logement adapté à ses besoins, y compris les personnes à mobilité réduite. Les premiers résidents ont emménagé au mois d’août, ils proviennent des centres des Tilleuls et de Frank-Thomas qui seront démolis pour laisser place à d’autres projets urbanistiques.

Enfin, des locaux communs sont prévus pour des activités sociales et de formation des personnes migrantes. Tout a ainsi été mis en œuvre pour que ce centre puisse devenir un modèle pour l’intégration des migrants, qu’ils y trouvent la possibilité de se construire une nouvelle vie à Genève.

10/09/2019


Lu 216 fois

Immo-swissnews.ch