Indice suisse des prix à la consommation en mars 2013 Hausse des prix de 0,2%


     


Selon les calculs de l’Office fédéral de la statistique (OFS), l’indice suisse des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,2% en mars 2013. Il a atteint
99,1 points (décembre 2010 = 100). Par rapport au même mois de l’année précédente, le renchérissement a atteint -0,6%, contre -0,3% en février 2013 et -1,0% en mars 2012.
Hausse des prix de l'habillement et des chaussures après les soldes
La progression de l’indice suisse des prix à la consommation de 0,2% en mars 2013 s’explique principalement par les prix plus élevés du nouvel assortiment de vêtements et de chaussures après les soldes. Les prix du mazout ont par contre baissé.
 
Les indices des groupes principaux habillement et chaussures (+5,4%), loisirs et culture (+0,7%), boissons alcoolisées et tabacs (+0,5%), équipement ménager et entretien courant (+0,5%), alimentation et boissons non alcoolisées (+0,5%) et restaurants et hôtels (+0,2%) ont enregistré une hausse.
Les indices des groupes principaux transports (-0,4%), autres biens et services (-0,4%), communications (-0,3%) et logement et énergie (-0,2%) ont par contre reculé.
L'indice du groupe principal santé est resté inchangé en mars, alors qu'aucun relevé n'a été réalisé dans le domaine de l'enseignement.
 
Evolution des prix des produits du pays et des produits importés
Toujours selon l’Office fédéral de la statistique, les prix des produits indigènes ont augmenté de 0,1% par rapport au mois précédent, ceux des produits importés de 0,6%. En rythme annuel, les prix des produits indigènes ont également enregistré une hausse de 0,1%, alors que ceux des produits importés accusaient une baisse de 2,4%.

Evolution détaillée des prix en mars 2013
Avec les prix de la nouvelle collection d'été, l’indice du groupe principal habillement et chaussures (+5,4%) est reparti à la hausse après les soldes.
 
L'augmentation des prix des voyages à forfait, du matériel informatique, des abonnements pour quotidiens et périodiques, ainsi que des livres et brochures a entraîné une hausse de l'indice du groupe principal loisirs et culture (+0,7%).
 
L'indice du groupe boissons alcoolisées et tabacs (+0,5%) a enregistré une hausse par suite, principalement, du renchérissement des cigarettes. Les prix de la bière ont par contre baissé.
 
La fin des ventes promotionnelles d’appareils électroménagers de dimensions réduites, de produits de lessive et de nettoyage, et de meubles de cuisine, de jardin et de chambres à coucher est à l'origine de la progression de l'indice du groupe principal équipement ménager et entretien courant (+0,5%). De nouvelles ventes promotionnelles ont en revanche été enregistrées pour, en particulier, le petit matériel et autres accessoires pour la maison et le jardin, les appareils électroménagers de grande dimension et les meubles de séjour.
 
La progression de l'indice du groupe principal alimentation et boissons non alcoolisées (+0,5%), est due en grande partie à des variations de prix saisonnières et à la fin des ventes promotionnelles de la période précédente. La viande de porc, les produits carnés et la viande cuisinée, les fruits à noyau, les légumes-salades, les soupes en poudre, épices et sauces, le pain et les saucisses, en particulier, ont renchéri. Les autres fruits (principalement les fraises), le chocolat et les pâtes se sont en revanche vendus meilleur marché.
 
L'indice du groupe principal restaurants et hôtels (+0,2%) a légèrement progressé par suite du renchérissement des nuitées hôtelières.
 
La baisse des prix des voitures neuves et des voitures d'occasion, des transports aériens et du diesel
(-1,2%) a conduit à un recul de l'indice du groupe principal transports (-0,4%). Les prix de l'essence
(+0,4%; jours de référence pour les produits pétroliers: les 4 et 15 mars) ont par contre légèrement augmenté.
 
Le recul de l'indice du groupe principal autres biens et services (-0,4%) s'explique principalement par une série de ventes promotionnelles de divers produits de beauté et cosmétiques. 
 
Des prix plus avantageux pour les communications sur le réseau mobile sont à l'origine de la baisse de l'indice du groupe communications (-0,3%). Les communications sur le réseau fixe ont par contre un peu renchéri.
 
En raison d'une baisse des prix du mazout (-3,8%; jours de référence: les 4 et 15 mars), l'indice du groupe principal logement et énergie (-0,2%) a également enregistré un recul.

10/04/2013

Tags : OFS

Lu 426 fois

Immo-swissnews.ch