L’aéroport de Berne et BKW veulent construire la plus grande installation photovoltaïque sur terrain libre de Suisse


     


S’étendant sur 25 hectares, le parc solaire produira de l’électricité pour 15’000 foyers

Du courant durable pour l’aéroport et pour la région: sur le terrain de l’aéroport de Berne, les entreprises Flughafen Bern AG et BKW SA veulent créer l’installation solaire sur terrain libre la plus vaste de Suisse à ce jour. La faisabilité a été examinée: sur une surface de près de 25 hectares, au sud-ouest de la piste, le système produira jusqu’à 35 GWh d’électricité par an, avec une proportion d’électricité hivernale d’environ 30%. Les deux sociétés apporteront ainsi une contribution importante à l’expansion du photovoltaïque en Suisse et à la sécurité de l’approvisionnement en courant vert. Les coûts d'investissement s'élèvent à environ 30 millions de CHF.

Le Conseil national et le Conseil des États ont décrété un plan de renforcement ambitieux pour les énergies renouvelables en Suisse. D’ici 2035, les nouvelles énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne, géothermie, etc.) devront produire 35 TWh de courant. L’accent est mis sur le courant solaire, et particulièrement sur les grandes installations photovoltaïques alpines avec une proportion élevée d’électricité hivernale. Le projet commun «BelpmoosSolar» de l’aéroport de Berne et de BKW est la preuve que le Mittelland dispose aussi de sites adaptés pour de grandes installations sur terrain libre, permettant de produire des quantités importantes d’électricité – dans une région déjà peuplée et à proximité des centres démographiques et économiques. Avec une production annuelle d’environ 35 GWh d’électricité, dont une proportion hivernale supérieure à 10 GWh, ce parc solaire, le plus vaste de Suisse à ce jour, apportera une contribution notable à la sécurité d’approvisionnement du pays et produira de l’électricité dans des conditions-cadres très économiques grâce à sa proximité avec le point d’injection dans le réseau. Le raccordement au réseau ne nécessite aucune nouvelle ligne aérienne.

L’installation photovoltaïque sera construite sur le terrain clôturé de l’aéroport, dans le périmètre des actuelles pistes en herbe. Cette zone ne comporte aucune surface d’assolement et ne permet aucune autre utilisation pour des raisons de planification et de droit aéronautique. Ce projet représente non seulement une promesse d’énergie produite durablement, mais aussi une opportunité pour la nature, car l’arrêt de l’exploitation d’une partie de l’aéroport permettra l’apparition de nouveaux habitats. Par ailleurs, les exploitants agricoles auront la possibilité de passer de la culture du foin à celle des baies et/ou de pâturages pour les moutons. Le sol offrira ainsi un triple usage: l’aviation qui reste le cœur de métier de l’aéroport sera rejointe par la production d’énergie et l’écologie/l’agriculture - et ce, sans restriction de l'aviation motorisée.

«BelpmoosSolar» s’inscrit dans la stratégie de l’aéroport et de BKW

«L’aviation restera l’activité dominante. Nous prévoyons de réaliser la quatrième étape de déploiement prévue au sud-ouest de la piste sous une forme modifiée et redimensionnée. En parallèle, nous pouvons mettre à disposition 25 hectares de terrain pendant environ 25 ans pour la production de courant solaire, et apporter ainsi une précieuse contribution à la sécurité d’approvisionnement et à la transition énergétique», déclare Urs Ryf, CEO et délégué du Conseil d’administration de l’aéroport. Alexandre Schmidt, président du Conseil d’administration de l’aéroport, ajoute: «Ce projet est une étape majeure pour trois objectifs stratégiques en aval du développement de l'aviation: croissance grâce à des activités annexes sur le terrain, écologisation dans un but de neutralité carbone d’ici 2035 et ancrage de l’aéroport dans la région.»

Pour Robert Itschner, CEO de BKW, ce projet s’inscrit parfaitement dans la stratégie de l’entreprise: «Nous voulons poursuivre l’expansion du courant renouvelable au cours des années à venir, et ce justement en réalisant des projets en Suisse. Nous disposons par ailleurs d’un grand savoir-faire, tant dans l’élaboration de projets et dans l’exploitation de telles installations que dans la gestion de l’énergie.» Margarita Aleksieva, responsable de l’unité commerciale Éolien et Solaire chez BKW, ajoute: «Ce projet incarne parfaitement la manière dont les infrastructures de l’énergie et du transport coexistent selon des principes de durabilité écologique, sociale et économique, et la précieuse contribution qu’elles peuvent apporter à la suppression des émissions dans le domaine de l’économie.»

L’aéroport de Berne et BKW ont convenu d’une responsabilité commune pour le parc solaire, avec 49% pour l’aéroport et 51% pour BKW. Les deux entreprises se connaissent et s’apprécient déjà du fait de précédents projets partagés. Ainsi, BKW construit actuellement une installation photovoltaïque d’une puissance de 360 kWp sur deux bâtiments de l’aéroport, pour le compte de ce dernier. BKW exploitera cette installation pendant 25 ans en contracting. En outre, avec une part de 10%, BKW est l’un des deux plus grands actionnaires de la société Flughafen Bern AG. Ensemble, les deux entreprises s’attaquent désormais à un projet prometteur, avec un rayonnement positif pour la région et tout le canton de Berne: du courant durable pour la population et l’économie régionales.

Lancement de la phase d’élaboration et d’autorisation

Berne n’est pas le premier aéroport à vouloir exploiter son terrain pour produire de l’électricité solaire. L’aéroport de Vienne, par exemple, dispose déjà d’une installation sur terrain libre aux dimensions similaires. Maintenant que la faisabilité du projet «BelpmoosSolar» a été contrôlée et attestée, c’est désormais la phase d’élaboration et d’autorisation qui débute. Les sociétés Flughafen Bern AG et BKW sont convaincues que ces procédures pourront être effectuées rapidement, même sans simplifications légales. De premières conversations avec les autorités compétentes ont déjà été menées, notamment avec la ville de Berne, sur le sol de laquelle se situe l’aéroport.

Des signaux positifs de la part des autorités

Les autorités du canton et de la ville de Berne, ainsi que la commune d’implantation de Belp, montrent une réaction positive au projet «BelpmoosSolar».

«Le canton de Berne est très intéressé par l’extension des énergies renouvelables. Ce projet photovoltaïque de l’aéroport de Berne-Belp crée une situation gagnant-gagnant, car les conditions juridiques relatives à l’affectation des zones sont également favorables. Nous allons donc aborder au plus vite son ancrage dans le plan directeur cantonal, sans oublier la pesée des intérêts, afin de créer de bonnes bases pour le projet», déclare la conseillère d’État Evi Allemann, représentante de la Direction de l’intérieur et de la justice.

«La ville de Berne soutient fondamentalement le projet. Il correspond aux objectifs de développement durable de la ville et du «Fond für Boden- und Wohnbaupolitik» (Fonds pour la politique foncière et du logement) et augmente les taux d’intérêts du droit de superficie. En tant que propriétaire foncier, nous allons jouer un rôle constructif dans les prochaines étapes du projet», déclare le conseiller municipal Michael Aebersold, président du Fonds municipal pour la politique foncière et du logement.

«Avec le parc photovoltaïque de Belpmoos, une très vaste surface de notre terrain communal va devenir un site de production d’énergie renouvelable. Avec sa situation centrale dans le Mittelland, Belp va ainsi apporter une contribution significative à la réalisation des objectifs climatiques. Nous en sommes ravis! La commune d’implantation de l’aéroport va s’engager avec toute sa conviction pour ce projet», déclare Benjamin Marti, président de la commune de Belp

13/01/2023

Tags : BKW

Lu 614 fois

Immo-swissnews.ch