L'immobilier Suisse pas touché par la crise financière selon Wüest & Partner



La crise immobilière américaine n'aura pas de répercussion directe sur l'immobilier suisse. il en subira néanmoins les effets indirects à travers l'évolution de la conjoncture économique et des marché financiers.

L'année 2007 a été couronnée de succès pour le secteur immobilier suisse, indique le dernier "Immo-Monitoring" de la société de conseils Wüest & Partner publié mardi. Malgré la crise du subprime, les valeurs immobilières, corrigées des investissements, ont grimpé de 2%. Le segment le plus prospère est celui des immobiliers avec potentiel de vente.

Le marché helvétique ne peut pas vivre de scénario semblable à celui des Etats-Unis. Les conditions-cadre et l'ampleur des titrisations sont différentes, note l'étude. Seuls 7% des hypothèques sont titritisées.

Jusqu'en juillet 2007, presque tous les types d'immobiliers, en mauvais ou bon état et indépendamment de leur situation, ont été vendus à des prix attractifs. Depuis, la situation a changé. Les immobiliers à problème, mal placé ou en mauvais état, sont plus difficiles à vendre.

Si les prévisions conjoncturelles devaient se confirmer, la crise des subprime pourrait à court terme normaliser le marché plutôt que le détériorer. En Suisse, le volume des crédits hypothécaires vaut un peu moins d'un tiers de toutes les valeurs immobilières. Avec un total de plus de 650 milliards de francs, il représente 1,3 fois le produit intérieur brut.

La hausse des prix moyens de l’offre de maisons individuelles dans la région du bassin lémanique est de + 15 % . Cette région connait une véritable flambée des prix au cours des douze derniers mois. «Apparemment, un nombre croissant de vendeurs potentiels a voulu profiter de cette forte progression, ce qui fait exploser les quantités offertes », écrivent les experts immobiliers de Wüest & Partners.

Les experts de Wuest & Partner s'attendent à ce que les prix moyens de l’offre se stabilisent cette année, bien que les quantités proposées continuent à être élevées.

Wüest & Partner

23/04/2008


Lu 4049 fois

Maria Immo-swissnews.ch