L'immobilier baisse en Suisse



Le marché du logement en Suisse est actuellement marqué par deux menaces. La force du franc laisse anticiper un affaiblissement de la croissance économique.

Et la mise en application concrète de l’initiative contre l’immigration de masse reste à définir. La hauteur des contingents n’est pas encore fixée.
Néanmoins, la demande de logements devrait (encore) bien se porter cette année.

Logement en location

Au printemps 2015, le marché des logements locatifs est plus liquide qu’à la fin de l’année passée. Les diverses régions de Suisse évoluent de manière de plus en plus hétérogène. Par ailleurs, l’offre répond de moins en moins à la demande des locataires. Cette année, il faut à nouveau s’attendre à une légère hausse de l’offre. Près de 27000 nouveaux logements construits pourraient apparaître sur le marché. En outre, l’immigration – facteur qui détermine fortement la croissance de la demande en Suisse – ne devrait plus atteindre le niveau des années passées. Ainsi, Wüest & Partner ne prévoit plus qu’une faible hausse des loyers de l’offre en 2015 (0,4%).

Logement en propriété

Les appartements en PPE reposent globalement sur des bases solides. Seuls les objets haut-de-gamme rencontrent des difficultés de commercialisation. Premièrement, les prix de l’offre continuent de grimper, la hausse a atteint 2,1% l’an passé. Deuxièmement, la durée moyenne d’insertion n’a pas augmenté.

Au contraire, à la fin de l’année 2014, elle a même légèrement diminué (toutes classes de prix confondues). Elle est actuellement de 70 jours en
moyenne pour les PPE. Mais globalement, il faut s’attendre à ce que cette dynamique faiblisse. Une hausse modérée de 0,2% est probable d’ici fin 2015, et certaines régions verront leurs prix encore baisser cette année.

La croissance des prix dans le segment des maisons individuelles a récemment ralenti dans toute la Suisse. Après plus de 10 ans d’envolée des prix à hauteur de 3 à 5% par an, les prix de l’offre ont augmenté de 0,8% seulement en 2014. L’indice des prix des transactions indique une hausse plus élevée (2,7%). Le niveau des prix dans bien des endroits limite, dans ce segment également, le cercle d’acheteurs potentiels et ainsi la demande supplémentaire. L’écart de prix entre les régions chères et meilleur marché se réduit. Alors que le prix de l’offre a baissé de 4,5% dans la région genevoise, la Suisse orientale et la Suisse centrale ont enregistré une croissance de 3 et 2,6%. En 2015, on s’attend à une hausse de prix moyenne de 0,5%.

Surfaces commerciales

Le segment des surfaces de bureaux est dans un contexte difficile. Le recul des activités de construction apparaît donc comme un soulagement. A moyen terme, l’offre excédentaire devrait diminuer et les prix se stabiliser. Wüest &Partner s’attend à ce que les loyers des bureaux baissent de 2% en 2015.

Le franc fort a un important impact sur les surfaces de vente. Il est indéniable que la fin du taux plancher a rendu les achats et les loisirs dans la zone euro encore plus attractifs pour les suisses. En évaluant en détail la situation des surfaces de vente, il apparaît qu’en dehors des difficultés liées au contexte actuel, beaucoup d’éléments offrent un soutien stable au marché. Premièrement, le climat de consommation n’a pas empiré. Au contraire, il est aujourd’hui plus positif que la moyenne à long terme. Deuxièmement, le recul de l’indice des prix à la consommation se répercute positivement sur le budget des ménages. Cela pourrait déboucher sur une hausse de la consommation, spécialement dans un contexte où économiser ne vaut pas la peine. En somme, il est possible que la consommation intérieure diminue, mais elle ne devrait pas chuter. Les prévisions annoncent un recul de 2,3% des loyers.

Autres thèmes

En plus de nos évaluations du marché immobilier et de la construction, l’«Immo–Monitoring» répond à de nombreuses questions d’actualité. L’édition
de printemps offre de nombreuses analyses, notamment sur les thématiques suivantes:

• Placements immobiliers: résistants au stress?
• Potentiel de densification sous la loupe
• La demande de logement sous un angle nouveau
• Les placements immobiliers directs et indirects
• Portrait de villes: Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds
• Marché de la construction (avec prévisions de prix)

22/04/2015


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Février 2018 - 18:47 Une stabilisation fragile

Vendredi 19 Janvier 2018 - 14:50 L’immobilier de bureau en Suisse - 2018


Lu 1187 fois

Immo-swissnews.ch