L'immobilier européen prévoit des décotes allant jusqu'à 30% dans les centres commerciaux et hôtels en 2021


     


L'immobilier européen prévoit des décotes allant jusqu'à 30% dans les centres commerciaux et hôtels en 2021
Chaque actif à son propre rythme. Les centres commerciaux et les hôtels seront les actifs immobiliers qui seront le plus dévalués cette année en raison de la crise sanitaire, selon le rapport Investisseurs Intentions 2021 préparé par CBRE avec la participation de plus de 400 investisseurs d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique (Emea).

Si le marché des investissements fonctionne désormais à moitié gaz ou même au ralenti, les investisseurs s'attendent à une forte reprise à partir du second semestre, mais la crise laissera des traces différentes selon les actifs. Près de la moitié des investisseurs, dans le cas des centres commerciaux, et 38 %, dans le cas des hôtels, attendent 30 % de réduction sur le prix des actifs. La logistique et les bureaux centraux, en revanche, seraient actuellement en prix.

Dans le cas spécifique du marché espagnol, la réduction de 30 % dans les centres commerciaux serait attendue par 50 % des investisseurs, bien que dans le cas des hôtels, ce pourcentage passe à 56 %. Comme dans le cas de l'ensemble de l'Europe, la logistique et les bureaux sont les actifs qui ont le prix le plus ajusté.

Londres, Berlin et Francfort sont les trois villes préférées des investisseurs pour 2021, suivies de Paris, Amsterdam, Munich et Hambourg. En bref, les investisseurs s'attendent à une reprise rapide et forte en Allemagne. Madrid et Barcelone ne figurent pas dans le classement des dix premiers.

Cela ne signifie pas que l'investissement n'atteindra pas l'Espagne. En fait, les répondants considèrent que le volume des investissements sur le marché espagnol augmentera entre 10 % et 20 % par rapport à l'année dernière, un pourcentage beaucoup plus élevé que l'Emea dans son ensemble, où l'investissement devrait augmenter jusqu'à un maximum de 5 %. Malgré tout, près de 60 % des investisseurs prévoient de fermer un plus grand nombre d'opérations cette année.

Enfin, en général, les investisseurs restent prudents et plus de la moitié se concentrent sur les stratégies de base ou de base plus.

Dans le cas de l'Espagne, le poids des stratégies avec ce type d'actif est proche de 50 %, bien qu'un pourcentage important d'investisseurs, 33 %, étudient les opérations à valeur ajoutée.

Les bureaux restent l'actif préféré de 35 % des investisseurs européens, bien que l'importante croissance du résidentiel à louer se démarque, qui est déjà le secteur préféré de 24 % des répondants. Troisièmement, il y a les atouts logistiques, les favoris de 22 % des participants à l'étude.

23/03/2021

Tags : CBRE

Lu 177 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter