L’ouverture du P+R : une étape vers la réalisation du projet AquaEcopôle


     


Lié à l’implantation du m2, l’agrandissement du parking-relais de Vennes est une première étape vers la réalisation d’un grand projet lausannois : le projet AquaEcopôle.

Validé en décembre 2005 à la suite d’un appel d’offre de la Ville de Lausanne, le projet AquaEcopôle est exceptionnel : il mettra le site en valeur avec un aquarium géant et un musée, un hôtel 3*+ de 131 chambres, un restaurant, un centre médical, un espace de liaison couvert ainsi que des magasins de proximité. Le complexe est composé d’un parking de 1'200 places, et de deux bâtiments supérieurs, l’ensemble formant une image architecturale caractéristique, emblématique de l’entrée nord de la ville.

Générateurs d’un rayonnement national et international de la région, les deux bâtiments qui seront construits sur le P+R ont été mis à l’enquête publique en mai 2009. Le permis de construire, délivré le 21 octobre 2009 par la Municipalité, fait toujours l’objet d’un recours – celui d’un voisin, situé en bordure de la route de Berne – actuellement traité par le Tribunal fédéral. Les promoteurs du projet attendent une prise de position du TF pour l’automne. Le recours bénéficiant de l’effet suspensif, les travaux sur le site, qui devraient suivre ceux du P+R, sont
reportés.

Budgété à plus de 50 millions de francs, le projet AquaEcopôle est développé conjointement par le Groupe BOAS et l’entreprise Grisoni-Zaugg.

Bernard Russi, président du Groupe BOAS, regrette le temps perdu en procédures, mais il se réjouit de la mise en service du parking : » L’inauguration du P+R est une étape importante vers la réalisation de notre projet ; sans parking à disposition, nous ne pourrions tout simplement pas imaginer une bonne exploitation du musée-aquarium et de l’hôtel. Le magnifique projet conçu par les architectes Richter et Dahl Rocha forme d’ailleurs un tout, et c’est précisément la qualité de l’ensemble qui nous a séduits et nous a incités à investir ».

Plus de 300'000 visiteurs sont attendus chaque année à l’AquaEcopôle pour expérimenter la traversée des cinq grands milieux naturels qui seront reconstitués dans le musée. Une cinquantaine de biotopes différents, totalisant plus de 3 millions de litres d’eau, seront accessibles au public. Quant à l’hôtel, qui compte 131 chambres, il répondra à un besoin avéré, toujours plus pressant dans le nord de la Ville. Une étude de l’Ecole hôtelière de Lausanne a confirmé cette demande du marché. « Nous avons hâte de poser la première pierre des bâtiments supérieurs, qui forment la deuxième étape du projet, et nous pensons pouvoir le faire au printemps prochain, si les décisions du Tribunal fédéral nous le permettent. Mais nous sommes confiants. Et d’ici là, nous mettrons le temps que nous avons à profit pour peaufiner notre projet » dit Bernard Russi.

Dès le permis de construire obtenu, deux ans de travaux seront nécessaires à la réalisation des deux bâtiments et à leur équipement. L’ouverture au public est prévue pour 2013.

Film de synthèse sur www.rdr.ch/aquaecopole


10/10/2011


Lu 921 fois

Immo-swissnews.ch