Lafargeholcim: accord sur la vente des activités aux Philippines annulé


     


Zurich (awp/sda) - Le cimentier Lafargeholcim a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi que l'annulation du contrat pour la vente de ses activités aux Philippines. Dans un communiqué, le groupe franco-suisse a indiqué que le délai convenu avec San Miguel Corporation pour la cession de 85,7% de sa filiale philippine avait expiré.

La conclusion de l'accord signé en mai 2019 était sujette à l'approbation des autorités et des régulateurs, parmi lesquelles la Philippines Competition Authority (PCC).

Or, le gendarme philippin de la concurrence n'a pas donné son feu vert dans les temps impartis par le contrat, avec pour conséquence la caducité de ce dernier, explique Lafargeholcim dans son communiqué.

Le géant des matériaux de construction entend désormais consacrer ses efforts à poursuivre le désengagement de sa position sur le marché philippin, qui figure parmi ceux connaissant la plus forte croissance dans la région Asie-Pacifique.

Pour Vontobel, Holcim Philippines opère sur un marché à forte croissance et est rentable, mais la cession aurait contribué à réduire l'endettement net de Lafargeholcim à hauteur de 1,8 milliard de francs. Cependant, même en l'absence de cette transaction, "nous nous attendons à ce que le désendettement de l'entreprise se poursuive", affirme la banque de gestion.

Les analystes de la Banque cantonale de Zurich ne sont pas surpris par cette annulation suite au retard pris dans le dossier. Celle-ci est néanmoins perçue comme une déception. UBS partage cet avis, alors que Lafargeholcim s'était engagé à se retirer de marchés émergeants, plus exigeants par nature.

Le titre Lafargeholcim a clôturé lundi recul de 1,5% à 39,05 francs, après avoir passé toute la journée dans le wagon de queue du SMI (+0,25%).

sda/buc/fr

12/05/2020

Tags : Lafargehocim

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 1 Décembre 2020 - 19:12 Swiss Life AM acquiert la Rotterdam Resi Tower


Lu 148 fois

awp