Le moment est venu d’acheter en Europe, annonce DTZ, alors que la valeur des actifs immobiliers détenus par les investisseurs devrait augmenter de 5% en 2010



Le moment est venu d’acheter en Europe, annonce DTZ, alors que la valeur des actifs immobiliers détenus par les investisseurs devrait augmenter de 5% en 2010
 La valeur des actifs immobiliers détenus par les investisseurs dans le monde devrait augmenter de 5% en 2010, pour atteindre 11.4 billions d’US dollars. En Europe, cette croissance devrait atteindre 4%.

DTZ estime que, en Europe, les prix dans 85% des marchés sont au-dessous ou juste au niveau de la « Fair Value (1 », tandis que, dans le monde, 90% des marchés présentent maintenant de réelles opportunités d’investir.

La City de Londres, Paris, Bruxelles et Moscou offrent des opportunités attractives en matière d’acquisition de bureaux.

 Nos enquêtes auprès des prêteurs et investisseurs révèlent une nette amélioration de leurs perspectives pour 2010 et 2011.

La Chine devrait devenir le deuxième plus grand marché immobilier au monde à fin 2011, surpassant le Royaume-Uni et le Japon.

L’étude Money into Property publiée par DTZ, Conseil International en Immobilier d’Entreprise, annonce que le pire de la crise immobilière est maintenant dernière nous et prévoit que la valeur des actifs immobiliers détenus par les investisseurs dans le monde devrait croître de 5% en 2010. En Europe, cette croissance devrait approcher 4%, alors que les valeurs en capital continuent de se redresser.

1) La « Fair value », en français la « juste valeur », est la valeur à laquelle un investisseur est indifférent au risque pris pour la détention d’un actif immobilier, en tenant compte les risques supplémentaires attachés à cette classe d’actifs. En achetant au-dessous ou à la « Fair Value », un investisseur n’achète pas nécessairement au plus bas du marché.

Cette perspective plus positive contraste avec la seconde année de baisse du volume des capitaux investis en immobilier en Europe, en recul de 8% en 2010, et la première baisse pour l’Europe continentale.

DTZ prévoit que la Chine deviendra le deuxième plus grand marché immobilier au monde à la fin de l’année 2011 – derrière les Etats-Unis, mais devant le Japon et le Royaume-Uni. Le Royaume-Uni et la France seront en 2011 les seuls pays européens faisant partie des cinq premiers marchés immobiliers.

Hans Vrensen, Global Head of Research de DTZ, commente cette analyse : « 2009 a été une année difficile pour les marchés immobiliers dans le monde, avec des valeurs des actifs immobiliers détenus par les investisseurs en baisse de 6%, engendrant des difficultés de financement de la dette.

Cependant, le marché immobilier mondial est maintenant sorti de cette période noire et nous anticipons dès cette année le retour de la croissance en termes de capitaux investis, en ligne avec les prévisions macroéconomiques d’un redressement durable de l’économie mondiale ».

Les volumes de transactions en Europe ont baissé de 44% en 2009, malgré une progression du volume trimestriel depuis son point bas du 1er trimestre 2009. Les investissements internationaux ont pratiquement disparu en 2009, avec un recul de 59% par rapport à leur pic de 2007. Dans ce contexte d’un environnement dégradé, les flux de capitaux depuis l’Asie Pacifique vers l’Europe ont constitué le seul point positif. En 2009, ceux-ci ont marqué une hausse de 31%.

Magali Marton, Directrice des Etudes pour l’Europe Continentale et le Moyen-Orient ajoute : « Les marchés immobiliers en Europe ont été incapables d’éviter la baisse de 2009. L’année a été très difficile, tant pour les utilisateurs que pour les investisseurs, mais heureusement, le pire semble aujourd’hui être derrière nous. Dans le monde, les investisseurs et les prêteurs s’attendent pour 2010 à un niveau d’activité supérieur à l’année dernière, tandis que l’Europe reste l’une des destinations préférées des investisseurs internationaux ».

Sur la base de ces prévisions, DTZ recommande aux investisseurs d’être davantage proactifs dans leurs acquisitions, l’Europe offrant une variété d’opportunités d’investissements au cours des deux prochaines années. DTZ Research a ainsi identifié 151 marchés sur 172 couverts – soit 90% des marchés à travers le monde – positionnés à leur « Fair Value » en 2010. Cette analyse contraste avec celle réalisée l’année dernière, où le seul marché ayant atteint sa « Fair Value » était celui de la City de Londres.

Tony McGough, Global Head of Forecasting & Strategy Research chez DTZ, commente : “Quelle différence en un an! L’année dernière, nous avions recommandé aux investisseurs d’attendre, alors que la plupart des marchés dans le monde étaient au-dessus de la « Fair Value ». Cette année, suite à l’important mouvement de correction des prix sur les marchés, notre analyse montre qu’il y a rarement eu un meilleur moment pour investir dans l’immobilier d’entreprise du segment supérieur. »

En Europe, 87% des marchés couverts par DTZ sont en dessous ou juste au niveau de leur « Fair Value », contre 30% l’an passé. Magali Marton ajoute: “Nos prévisions montrent que le moment est opportun pour acheter en Europe, en particulier en Belgique, en France et en Allemagne. Le commerce est le secteur le plus attractif, avec une grande variété de marchés offrant de nombreuses opportunités, notamment dans les pays d’Europe Centrale et de l’Est.

DTZ prévoit cependant que ces opportunités d’acquisitions d’actifs du segment supérieur demeureront encore restreintes en 2010 et recommande aux investisseurs ne se limitant pas à leur marché domestique de chercher des opportunités en Europe Continentale et en Asie Pacifique, où les opportunités sont plus nombreuses.

Dans l’ensemble, ces perspectives positives sont renforcées par deux enquêtes réalisées auprès d’investisseurs et de prêteurs, enquêtes qui révèlent une amélioration très nette de la confiance des acteurs du marché en 2010 et 2011. Les deux tiers des prêteurs s’attendent à voir une hausse du volume de nouveaux prêts et aucune des personnes interrogées ne prévoit de réduction de ses activités durant cette période.

Ceci indique une réelle amélioration de la confiance des prêteurs par rapport à l’an passé, lorsque la moitié des sondés prévoyait une baisse des volumes des prêts en 2010. L’enquête de DTZ auprès des investisseurs montre également une amélioration du niveau de la confiance, avec 76% des personnes interrogées anticipant une augmentation de leurs investissements en immobilier d’entreprise pour 2010 et 94% pour 2011.

L’hypothèse d’une amélioration de la confiance des investisseurs et des prêteurs est également étayée par l’analyse de DTZ Research sur les capitaux disponibles. Le problème du refinancement de la dette n’est pas aussi sérieux que ce que nous redoutions initialement. Il y a, en effet, une quantité suffisante de capitaux sur le marché, en particulier grâce aux nouveaux fonds propres. Reste que, selon DTZ Research, la résolution de cette question du refinancement se fera au prix d’une pression accrue, tant du côté des créanciers que des investisseurs.

source : DTZ

25/05/2010

Tags : dtz

Lu 1578 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch