Les Frères s'apprêtent à vendre l'abbaye de Fontaine-André

L'EXPRESS
18.01.2013 - Neuchâtel et Littoral
Par NICOLAS HEINIGER

L'abbaye et son domaine de 19 hectares appartiennent depuis 1954 à l'Association suisse des frères des écoles chrétiennes. Photo : DAVID MARCHON



http://www.arcinfo.ch/fr/regions/neuchatel-et-littoral/les-freres-s-appretent-a-vendre-l-abbaye-de-fontaine-andre-557-1102080

Les Frères s'apprêtent à vendre l'abbaye de Fontaine-André
Deux villas pourraient être construites à l'entrée du domaine.



L'abbaye de Fontaine-André, sur les hauts de Neuchâtel, s'apprête à changer de mains. L'Association suisse des frères des écoles chrétiennes (Asfec), propriétaire depuis 1954 de ce joyau de l'architecture neuchâteloise et du vaste domaine - plus de 19 hectares au total - qui l'entoure, l'avait mis en vente au printemps 2012 au prix de 5,65 millions de francs. Selon nos informations, l'association vient d'arrêter son choix sur un repreneur, parmi les nombreux qui avaient manifesté leur intérêt.Deux villas pourraient être construites à l'entrée du domaine.

Vu la nature particulière du lieu, les Frères ont fixé certaines conditions à l'acquéreur. Ils tiennent notamment au maintien de la nature agricole du domaine. Le futur propriétaire pourra s'il le souhaite restaurer les bâtiments existant mais n'aura pas la possibilité de bâtir de nouvelles constructions.

Un morceau de terrain fait toutefois exception. Au sud de la parcelle, soit directement à l'entrée du domaine, 2650 m2 - l'équivalent d'un demi-terrain de foot - se trouvent en zone constructible. "Il s'agit d'une zone d'habitat à faible densité, ce qu'on appelle communément une 'zone villas'" , indique l'architecte communal adjoint Fabien Coquillat. Sur cette zone en pente, avec vue imprenable sur le lac, il est possible de construire des bâtiments jusqu'à huit mètres de haut, comprenant au maximum trois logements. Concrètement, cette zone permettrait la construction de deux bâtiments.

Et cette possibilité pourrait bien être exploitée. En automne 2012, des personnes intéressées par le rachat de cette parcelle ont pris contact avec le Service de l'urbanisme. "Ils sont venus avec une esquisse de projet pour des constructions sur cette parcelle" , indique Fabien Coquillat. Leur demande a été examinée par la commission d'urbanisme. "Il s'agit d'une étape préalable à la demande de permis de construire" , note l'architecte communal adjoint.

Il précise qu'il ne verrait aucun inconvénient à la construction de logements individuels à cet endroit. "Ce qui semblait important, c'était de maintenir la parcelle monastique et les terres agricoles" , explique-t-il. "Il ne s'agirait pas d'une anomalie dans le territoire, elle prolonge la zone bâtie existante."

Un avis que ne partage pas Mathieu de Senger. Contacté, l'intéressé confirme qu'il a fait une offre au prix demandé pour acquérir l'ensemble du domaine. "Je souhaitais faire de l'abbaye une propriété familiale. Je comptais la restaurer et ouvrir le lieu pour des camps de musique destinés aux jeunes et des concerts de musique classique en donnant la priorité aux élèves de l'école catholique. J'ai soumis mon projet aux Frères. Ils m'ont envoyé chez leur courtier, qui n'a d'abord pas souhaité me recevoir" , explique-t-il. Pour lui, il est capital de laisser en l'état le terrain autour de l'abbaye. "On ne construit pas derrière l'enceinte d'une abbaye du 15e siècle!" Il a proposé dans un second temps une offre à la hausse mais s'est heurté à une fin de non-recevoir de la part des propriétaires.

Malgré plusieurs tentatives, nous n'avons pas pu joindre les Frères des écoles chrétiennes, propriétaires de Fontaine-André. Quant à leur courtier immobilier, François Thorens, il explique que "rien n'est encore signé" . Il ne souhaite pas s'exprimer pour l'instant.

2 commentaires
Anne_V| le 18 jan. 2013 à 11:25
Les frères et l'école sont des gens biens, comment peuvent-ils se laisser berner par ce Thorens ? Il faut agir. Le repreneur mécène a tout à fait raison, merci à vous Monsieur !

Pierre01| le 18 jan. 2013 à 10:37
Choquant ! Ce Thorrens n'est pas clair. Pourquoi ne pas soutenir ceux qui respectent le patrimoine et la communauté ? Ca sent le conflit d'intérêt à plein nez au détriment des religieux et d'un magnifique site. Pétition !





Par NICOLAS HEINIGER







02/02/2013

Lu 1760 fois

NICOLAS HEINIGER