Les craintes inflationnistes font bondir les taux hypothécaires


     


Les craintes liées à l'inflation ont propulsé les taux hypothécaires à des sommets pluriannuels ces derniers mois. Le taux fixe sur dix ans par exemple est remonté à son plus haut niveau depuis le printemps 2019, signe que l'inflation semble être partie pour durer.

Depuis fin août jusqu'à fin octobre, les taux hypothécaires connaissent un fort mouvement haussier. Selon l'indice hypothécaire concocté par Moneyland, les taux directeurs moyens pour une hypothèque fixe sur dix ans ont augmenté de 20 points de base (pb) à 1,31%, et se retrouvent ainsi "à leur niveau le plus élevé depuis mars 2019", signale Benjamin Manz, directeur du comparateur en ligne, cité dans le document.

Sur la même période, les taux pour une hypothèque fixe d'une durée de cinq ans, traditionnellement moins volatils que leurs homologues à plus longue échéance, ont grimpé de 9 pb pour s'établir à 1,02%, leur plus haut niveau depuis avril 2020, juste après l'éclatement de la crise de Covid-19. Sur un délai de 15 ans, toujours à taux fixe, elles ont bondi de 26 pb à 1,61%.

"Une des raisons de la hausse des taux hypothécaires est la résurgence des craintes d'inflation", indique Felix Oeschger, analyste auprès de Moneyland. Un nombre croissant d'observateurs doute de la nature temporaire des taux d'inflation actuels comme le prétendaient les banques centrales.

Une inflation plus forte ou plus longue pourrait amener les instituts d'émission à relever leurs taux directeurs, ce qui se traduirait par un renchérissement des hypothèques.

La hausse des taux hypothécaires est fortement corrélée à celle des rendements sur les marchés obligataires. Ainsi celui de l'emprunt de la Confédération à dix ans est remonté de près de -0,43% en août à -0,04%.

27/10/2021

Tags : Hypothèque

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Novembre 2021 - 16:27 Implenia remporte le projet Central Malley

Samedi 20 Novembre 2021 - 10:16 L’hôtel La Pérouse à Nice change de mains


Lu 165 fois

awp