Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Les dépôts géologiques pour déchets radioactifs n'ont qu'une influence minime sur les prix de l'immobilier



Nul ne peut exclure que la présence de dépôts en couches géologiques profondes pour déchets radioactifs ait une répercussion sur la formation des prix des biens immobiliers situés à proximité. Reste que la dévaluation subie par les biens concernés devrait rester inférieure à 10%. Tel est le constat d'une étude menée sur mandat de l'Office fédéral du développement territorial (ARE) par le cabinet de conseil Wüest & Partner sur les éventuelles incidences qu'aurait un dépôt en couches géologiques profondes sur les marchés immobiliers de la région.

Pour son étude, le cabinet de conseil Wüest & Partner a analysé la littérature issue de la recherche suisse et étrangère pour y mettre en évidence d'éventuels liens entre les dépôts géologiques pour déchets radioactifs et les prix de l'immobilier. Il a ensuite développé un modèle d'impact indiquant les incidences pour un horizon de réalisation exceptionnellement long: cent ans. Puis, les principaux constats dégagés ont été soumis à des spécialistes des sciences économiques et des sciences sociales lors d'une audition.

Dans la littérature étudiée, les auteurs n'ont trouvé aucun indice d'une éventuelle dégringolade des prix de l'immobilier imputable à des constructions liées à l'énergie nucléaire. La valeur des biens immobiliers a baissé de 3 à 10%, ce qui place les effets d'une construction nucléaire sur les prix à un niveau similaire à ceux du bruit ou de la pollution de l'air induits par des activités non-nucléaires. Ces dernières induisent une réduction de la valeur des immeubles allant jusqu'à 8% en Suisse, et variant de 5 à 15% à l'étranger. Pour certaines études faites à l'étranger, les installations nucléaires auraient même un effet positif sur l'évolution des prix.   

Le modèle d'impact développé par Wüest & Partner montre qu'en l'état actuel des connaissances seules de faibles variations de prix, à la hausse ou à la baisse, sont à attendre.    

Les spécialistes consultés ont confirmé les résultats de Wüest & Partner. D'après eux, les incidences d'un dépôt géologique sur les prix de l'immobilier ne peuvent pas être quantifiées avec précision. Ils soulignent en particulier que la Suisse ne dispose pas de valeurs concrètes relatives aux dépôts géologiques et que l'horizon prévisionnel est exceptionnellement long.    

Le groupe de travail Aménagement du territoire, chargé des questions d'aménagement pour le plan sectoriel Dépôts en couches géologiques profondes, est d'avis que l'étude répond de manière complète aux interrogations relatives aux incidences des dépôts en couches géologiques profondes sur les marchés immobiliers et fonciers de la région. Le groupe de travail - composé de représentants des cantons concernés, de la Confédération, des pays limitrophes et de la Nagra - recommande la prise en compte des résultats de l'étude dans la deuxième étape de l'évaluation des sites.


31/10/2011


Lu 487 fois

Immo-swissnews.ch