Les dernières news internationales



MSCI rachète IPD Group

La société cotée américaine MSCI a conclu l’acquisition d’IPD Group pour un prix d’achat annoncé à € 96 m, financés par du cash.

IPD est un leader dans l’élaboration d’indices immobiliers, benchmarks, d’indices de performances, outils d’analyses de risques et analyses de marchés, pour des propriétaires privés ou institutionnels.

Cette acquisition s’inscrit dans notre coeur de stratégie de proposer des outils d’aides à l’investissements dans tous les segments principaux de l’immobilier a déclaré Henry Fernandez CEO de MSCI inc.”Il s’agit d’un complément ideal de notre business existant, nous avons constaté une demande imporante de la part d’investisseurs institutionnels particulièrement dans les marchés de privés”.

Davis Polk & Wardell and Allen & Overy ont oeuvrés comment conseillers de l’acquéreur. Lazard & Co a conseillé le vendeur avec Tom Van Oss et Portico Capial.


www.ipd.com
www.msci.com


Sonae Sierra veut se développer en Roumanie

Sierra, compagnie portuguaise spécialisée dans l’immobilier commercial souhaite se développer en Roumanie ou elle détient déjà un actif à Ramnicu Valcea. Le CEO Fernando Guedes de Olivera a déclaré à PropertyEu : “Nous avons plusieurs projets dans notre pipeline mais il est difficile de trouver des financements en Roumanie.”

Sonae Sierra a récemment formé une alliance avec Caelum Development pour trouver un financement pour 67’000’m2 à Bucharest dans le projet ParkLake Plaza. Ce nouveau développement représente un investissement de € 185m. 52% des surfaces sont déjà louées.La Romanie est considérée comme le pays le plus prometteur de la zone euro en termes d’investissements immobiliers du fait de son appartenance à l’Union Européenne et sa densité de population. Le principal problème dans ce pays est de trouver du financement.

www.sonaesierra.com





DTZ Investment Market Update France T4 2011


Avec un volume de 6,8 milliards d’euros investis au 4ème trimestre, le marché français s’est emballé, porté notamment par des investisseurs en quête de placements plus sûrs que ceux de la bourse jugés trop volatils et la volonté de bénéficier de l’avantage fiscal lié à l’article 210-E du Code Général des Impôts (CGI) avant son expiration au 31 décembre. Avec plus de 15,6 milliards d’euros, le cru 2011 affiche finalement une performance supérieure à la moyenne observée durant la dernière décennie (graphique 1). Cet emballement résulte principalement de la concrétisation de transactions d’envergure. Ainsi, 23 transactions d’un montant supérieur à 100 millions d’euros, totalisant un montant de 3,4 milliards d’euros, auront été réalisées au cours du 4ème trimestre 2011, essentiellement en Ile-de-France. L’aversion au risque des investisseurs reste prégnante, limitant leurs acquisitions en régions à des marchés matures et reconnus comme Lyon. Faute de réelles opportunités sur des actifs commerciaux, les bureaux ont concentré 76% des engagements en 2011, soit près de 11,9 milliards d’euros. Si la recherche d’actifs core reste le maître mot en matière d’investissement, plusieurs opérations en blanc ont eu lieu ce trimestre, tant en Ile-de-France qu’en régions. Certains investisseurs semblent donc prêts à saisir les opportunités du marché dans un contexte de pénurie d’offre neuve annoncée pour 2012 en Ile-de-France. En 2012, le marché de l’investissement devrait se situer à mi-chemin entre les performances satisfaisantes de 2011 et celles atones de 2009. Pour l’heure, une hypothèse médiane a été retenue, soit un marché compris entre 11 et 13 milliards d’euros en 2012, sous réserve que l’économie ne dérape pas à nouveau et que la question du financement immobilier et de son refinancement trouve sa réponse.

Télécharger l’étude

01/11/2012


Lu 639 fois

Immo-swissnews.ch