Les investissements dans la construction en Suisse en 2006



Selon les résultats provisoires de l'enquête annuelle, la croissance des dépenses dans la construction s'est nettement ralentie en 2006 par rapport à 2005. Celles-ci ont progressé de 1,2% en l’espace d’une année pour totaliser 50,3 milliards de francs. La croissance devrait être plus forte en 2007, compte tenu des projets de construction annoncés.

Les dépenses dans la construction (investissements plus travaux d’entretien publics) se sont accrues de 1,2% ou de 590 millions de francs en termes nominaux pour atteindre 50,3 milliards de francs, après avoir enregistré une augmentation de 5,8% en 2005. Si l’on tient compte du renchérissement, estimé à un peu plus de 3% dans la construction, ces dépenses se sont en fait réduites de 1,9% en termes réels.

Si l’on se fonde sur les projets de construction annoncés, la croissance de ces dépenses sera un peu plus forte en 2007 (environ 2%) que pendant l’année sous revue.

Nouvelle hausse des investissements dans le bâtiment
Les investissements dans le bâtiment (sans les travaux d’entretien publics) ont progressé de 1% ou de 390 millions par rapport à 2005. En 2006, 37,5 milliards de francs au total ont été investis dans des projets relevant du bâtiment ; les deux tiers ou 23,3 milliards de francs l’ont été dans des projets de bâtiments d'habitation. Les investissements dans des bâtiments destinés à des activités industrielles, artisanales et de services ont progressé dans une proportion semblable à celle des investissements consacrés à la construction de logements (+1,6%). Le volume des investissements des pouvoirs publics dans des projets relevant du bâtiment a augmenté de 1,8% à 4,8 milliards de francs en 2006, alors que ceux des autres maîtres d’ouvrage ne se sont accrus que de 0,9% à 32,7 milliards par rapport à 2005.

D'après les résultats connus aujourd'hui, on peut escompter une nouvelle progression des investissements dans le bâtiment en 2007 (+3,2%).

Modeste augmentation des investissements dans le génie civil
Les investissements dans le génie civil se sont accrus de tout juste 1% (+74 millions de francs) pour un total de 8,8 milliards de francs. Ils ont diminué de 2,4% dans la catégorie « Transports et communications ». Ils ont par contre progressé de manière marquée (+12%) dans les autres ouvrages de génie civil. Si les investissements des maîtres d'ouvrage privés ont enregistré une hausse notable de 12,9% pour un total de 1,4 milliard de francs, ceux des maîtres d'ouvrage publics ont reculé de 1,1% pour tomber à 7,4 milliards de francs ; à cet égard, seuls les investissements de la Confédération ont diminué.

Les résultats provisoires laissent entrevoir une baisse des investissements dans le génie civil en 2007 (-1,8%).

Nouvelles constructions et transformations : évolution variable des investissements
Les investissements dans de nouvelles constructions et des transformations se sont élevés à 46,3 milliards de francs en 2006, ce qui traduit une hausse de 1% ou de 460 millions de francs par rapport à 2005. Ils sont répartis à raison d'un rapport de 2 pour 1 dans des projets de nouvelles constructions (31 milliards de francs ; inchangé) et dans des projets de transformations (15,3 milliards ; +3,1%). Le volume global des investissements des maîtres d’ouvrage privés s’est accru de 1,4% pour atteindre 34,1 milliards de francs, alors que celui des investissements des pouvoirs publics est resté au même niveau qu’en 2005 à 12,2 milliards de francs.

En se fondant sur les projets annoncés, on peut s'attendre à une nouvelle progression des investissements pour les nouvelles constructions et les transformations en 2007 (+2,3%).

source : OFS

18/06/2007

Dans la même rubrique :

2018 Mipim Awards - 16/03/2018

1 2 3 4 5 » ... 114

Lu 1457 fois

immonews immonews1