Londres en tête du classement mondial des investissements de bureaux au premier semestre 2020


     


Londres en tête du classement mondial des investissements de bureaux au premier semestre 2020
Alors que les volumes d'investissement trimestriels au T1 2020, qui totalisaient 2,9 milliards d'euros (2,6 milliards de livres sterling), ont chuté à 654,4 millions d'euros (595 millions de livres sterling) au cours du deuxième trimestre, il y a depuis eu une augmentation de l'activité sur le marché des bureaux commerciaux de Londres. Avec un total de 3,5 milliards d'euros (3,2 milliards de livres sterling), la capitale est en tête de la liste des villes mondiales attirant le plus d'investissements dans les bureaux au premier semestre 2020.

Nick Braybrook, Knight Frank Head of London Capital Markets, a déclaré: «Comme nous nous y attendions, l’assouplissement des restrictions de voyage et de verrouillage au Royaume-Uni a été utile pour stimuler l’activité. Malgré cela, un certain nombre de pays asiatiques ont encore mis en place des mesures de quarantaine pour les visiteurs revenant du Royaume-Uni, ce qui, selon nous, freine le marché car il reste une demande refoulée dans de nombreuses régions d'Asie. Nous en avons déjà vu la preuve sous la forme de la vente de The Cabot à Canary Wharf pour 418 millions d'euros (380 millions de livres sterling) - la plus grande transaction de 2020 - qui a été confiée à une société de placement immobilier de Hong Kong, Link. Comme des transactions plus importantes sont négociées à Londres, cela devrait renforcer la confiance des investisseurs internationaux ainsi que des vendeurs. En fait, nous voyons déjà les investissements disponibles sur le marché augmenter en réponse à la demande croissante. En excluant les sous-offres, nous suivons désormais 5,1 milliards d'euros (4,6 milliards de livres sterling) d'opportunités immobilières commerciales disponibles, ce qui représente une hausse de 27% d'une année sur l'autre. Cela est de bon augure pour l'activité globale à partir de septembre ».

Faisal Durrani, responsable de la recherche commerciale à Londres chez Knight Frank, a ajouté: «Alors que les économies mondiale et nationale continuent d'être frustrées par l'impact prolongé du COVID-19, les investisseurs se méfient des perspectives d'une période prolongée de croissance modérée. Sans surprise, ils recherchent de plus en plus d'actifs refuges traditionnels dans des endroits de confiance. Avec certains des rendements de bureaux les plus élevés au monde, qui surclassent pratiquement toutes les autres classes d'actifs, nous nous attendons à ce que la demande d'actifs londoniens soit non seulement soutenue, mais qu'elle augmente également alors que les investisseurs réclament de sécuriser leur capital au milieu de la COVID-19 induite. l'incertitude économique. En effet, à la fin du T2, il y avait 3,8 milliards d'euros d'actifs proposés à Londres, 97% de plus que le T2 2019 et un cinquième de plus que le T1 2020 ».

10/09/2020


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Septembre 2020 - 09:10 AXA IMRA acquiert Dolphin Square à Londres

Vendredi 18 Septembre 2020 - 07:07 PPE Invest : Achat d’appartements en Suisse Romande


Lu 108 fois

Immo-swissnews.ch






" "