Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Métamorphose révisé réaliste, complet et ambitieux



La Municipalité a validé les éléments révisés du projet Métamorphose, comme elle l’avait annoncé au printemps puis à l’automne 2012. Le projet comprend maintenant la réalisation
d’un stade de football à la Tuilière et d’un stade d’athlétisme modulable à Vidy (Coubertin). Le projet de piscine à Malley est confirmé et progresse en collaboration avec les communes
de la région. Le projet comprendra également deux écoquartiers, aux Plaines-du-Loup, comme prévu initialement, et aux Prés-de-Vidy, sur l’emplacement initialement réservé pour
le stade de football. L’ensemble du projet implique des investissements de l’ordre de 690 millions, dont 310 millions nets à charge du budget d’investissement de la Ville. Ces montants
sont compatibles avec les possibilités financières de la Ville; ces investissements seront étalés jusqu’en 2026 environ. La Ville exprime sa satisfaction et sa volonté de progresser
rapidement vers la concrétisation des différents éléments du projet.

La Municipalité a engagé, en juin 2012, un processus de révision du projet Métamorphose. Il a débouché, en septembre passé, sur des choix de base et sur la nécessité de procéder à des études complémentaires afin de définir et valider le détail du programme. Cette démarche a été engagée dans le but de diminuer les coûts globaux du projet – en particulier ceux des équipements sportifs – et de limiter la charge à financer par le budget d’investissement de la Ville. Ce processus d’optimisation est arrivé à son terme, avec la présentation
par la Municipalité des choix qui orienteront la mise en oeuvre du projet Métamorphose.

deux stades et une piscine

Le choix de la Municipalité s’est porté sur la réalisation d’un stade de football « à l’anglaise » à la Tuilière, au sud du centre de football déjà planifié, sur l’emplacement initialement prévu pour le stade d’athlétisme. Cette solution (60 à 70 millions) s’est révélée plus économique et plus rationnelle que celle d’une transformation du stade de la Pontaise (80 millions pour un stade mixte football-athlétisme vieillissant et ne correspondant plus aux normes), qu’un nouveau stade mixte à la Tuilière (114 millions) ou qu’un stade mixte à tribunes amovibles à la Tuilière (192 millions). Le nouveau stade de football de la Tuilière sera intégré dans un ensemble comprenant des activités économiques et en lien direct avec le terminus de la future ligne de métro m3. Sa construction pourrait débuter en 2017, une fois les étapes de procédure achevées.

L’athlétisme trouvera sa place à Vidy, sur l’emplacement du stade de Coubertin. Celui-ci sera réaménagé pour offrir une capacité de l’ordre de 6'000 places fixes et pour accueillir des gradins amovibles portant sa capacité à environ 12'000 places lors des grandes manifestations (Athletissima). La double configuration permettra une meilleure intégration du projet dans le site sensible des rives du lac en travaillant, pour la partie permanente du stade, sur l’emprise et dans les gabarits du stade actuel. Le coût de l’opération est estimé à 40 millions, avec un montant de location annuel des gradins de l’ordre de 500'000 francs. Cette formule comprend la rénovation du stade actuel de Coubertin qui aurait été nécessaire à court terme. Les travaux de réalisation pourront commencer en 2019-2020.

Le projet de piscine sur le site de Malley, à proximité immédiate de la patinoire (CIGM) est confirmé. Deux groupes de travail ont été mis sur pied : d’une part avec les communes de Renens et de Prilly, le SDOL, Lausanne Région et le CIGM afin de développer le projet sur le plan technique; d’autre part avec Lausanne Région afin de proposer une répartition régionale des charges d’exploitation de la future piscine. Le calendrier de mise en oeuvre du projet dépendra de l’avancement des travaux de ces groupes. Il pourra être précisé d’ici l’été 2013. Les autres équipements sportifs nécessaires seront planifiés ultérieurement (localisation et calendrier de réalisation).

Deux écoquartiers

Le projet Métamorphose comprend, dès l’origine, un projet d’écoquartier aux Plaines-du-Loup, basé sur le résultat du concours d’urbanisme lancé en 2010. Ce projet est confirmé et un plan directeur localisé sera mis en consultation en avril. Ce quartier pouvant accueillir 6900 habitants et 3'100 emplois verra le début des chantiers de réalisation en 2016-2017. L’espace libéré aux Prés-de-Vidy par l’abandon du stade de football accueillera un nouvel écoquartier, sur la base d’un projet urbanistique à élaborer, en continuité avec la Bourdonnette. Le modèle d’investissement sera élaboré d’ici l’été par la Municipalité. A terme, le projet pourrait accueillir près de 2'600 habitants et 900 emplois.

Un programme financièrement optimisé

Le projet Métamorphose représente un total d’investissements publics de l’ordre de 690 millions bruts, soit environ 600 millions nets, une fois déduites les recettes et les charges déjà financées. Cette somme sera financée par les droits de superficie sur les terrains propriété de la Ville à hauteur de 200 millions et, pour 90 millions, par une ou des sociétés à constituer (piscine et aménagements). Un solde de 310 millions nets reste à charge du budget d’investissement de la Ville, entre 2014 et 2026.

La révision du projet a permis d’aboutir à des économies importantes : redimensionnement des parkings (72 millions), salle multiports (46 millions), renoncement à un nouveau stade d’athlétisme (40 millions), réductions diverses (45 millions). Parallèlement, des nouvelles recettes pourront être dégagées à la faveur de la révision du projet, à hauteur de 80 millions. L’ensemble de ces adaptations permet à la Ville d’envisager le financement du projet sur des bases réalistes et compatibles avec la situation des finances communales, selon
les projections actuelles.

La révision du projet concernant les parkings est importante. Elle vise à s’adapter à la politique du Canton et de l’agglomération en matière de stationnement et de mobilité : nécessité de capter les pendulaires à proximité de leur domicile, développement de l’offre en transports publics, limitation du coût des P+R en évitant notamment les parkings souterrains.

La Municipalité exprime sa satisfaction quant aux orientations prises par le projet Métamorphose. Elle souligne que le projet révisé permet de garantir toutes les fonctionnalités du projet original tout en assurant de meilleures possibilités de réalisation, en particulier sur le plan financier. Elle affirme sa volonté de progresser rapidement vers la mise en oeuvre du projet, tout en constatant que les étapes de procédure encore nécessaires demanderont des délais parfois importants. Enfin, elle présentera prochainement la suite de ses réflexions et travaux, au fur et à mesure de leur élaboration.


27/03/2013


Lu 540 fois

Immo-swissnews.ch