Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Net recul des transactions immobilières dans le canton de Genève entre 2005 et 2007



Net recul des transactions immobilières dans le canton de Genève entre 2005 et 2007
En 2007, 2 365 transactions immobilières ont été enregistrées, représentant 4,090 milliards de francs. Par rapport à 2005, l'activité du marché immobilier s'inscrit en net retrait, tant en volume (– 11,4 %) qu'en valeur (– 8,0 % en termes nominaux). En revanche, de sensibles hausses de prix sont observées pour les appartements en PPE, les villas et les terrains nus.

Ces résultats sont tirés de l'enquête de l'Office cantonal de la statistique sur les transactions immobilières.

Les appartements en propriété par étage (PPE) et les villas représentent, ensemble, près de huit transactions sur dix (78 %) et 59 % de la valeur totale des transactions (sont exclues les transactions couvrant des prix partiels ou des ventes multiples).

Les ventes d'appartements en propriété par étage (PPE) sont en sensible recul. Elles passent sous le seuil des 1 000 transactions (987 transactions), un niveau régulièrement dépassé depuis 2001. Par rapport à 2005 (les données de 2006 ne sont pas encore disponibles), la baisse (– 25,3 %) s'explique
essentiellement par la forte diminution des ventes d'appartements neufs (– 55,5 %), c'est-à-dire d'appartements nouvellement construits et jamais occupés auparavant.

En 2007, comme en 2004 et 2005, le prix au m2 de plancher des appartements neufs est, en moyenne, moins cher (4 983 francs par m2 en 2007) que celui des appartements anciens (6 624 francs), et la dispersion des prix des premiers plus faible que celle des seconds. Par rapport à 2005, le prix par m2 moyen des appartements progresse notablement : + 11,1 % pour les appartements neufs et + 24,9 % pour les appartements anciens. Les appartements neufs sont, en moyenne, un peu plus spacieux que les anciens (153 m2, contre 131 m2).

Le nombre de transactions portant sur des villas (720 ventes en 2007) est, lui aussi, en diminution, mais de manière moins marquée que pour les appartements en PPE (– 1,8 %).

Comme pour les appartements, le prix moyen des villas neuves (1,366 million de francs en 2007 hors parts de copropriété, terrains compris; + 19,4 % par rapport à 2005) est inférieur à celui des villas anciennes (2,120 millions de francs en 2007; + 26,7 %). De même, l'éventail des prix est plus large pour les objets anciens que pour les objets neufs. La surface moyenne de la parcelle sur laquelle la villa est sise varie notablement selon que le bâtiment est neuf ou non : 494 m2 pour les villas neuves, contre 1 339 m2 pour les villas anciennes.

Parmi le faible nombre de transactions sur terrains non bâtis (134 ventes), les terrains en 5e zone (ou zone dite « villas »; 69 transactions) voient leur prix par m2 dépasser le seuil des 1 000 francs, pour
atteindre 1 049 francs en moyenne (+ 47,7 % par rapport à 2005). En 4e zone rurale, le prix par m2 moyen atteint 731 francs (+ 34,9 %) et, en zone agricole, il s’élève à 16 francs (12 francs en 2005; + 33,3 %).

Avec les résultats de 2007, la statistique peut, pour la première fois, fournir des informations indicatives dans le domaine du courtage. Ainsi, les particuliers, soit les principaux acteurs du marché, recourent relativement fréquemment aux services d'un courtier : 54 % de leurs ventes (62 % de leur valeur) et 49 % de leurs achats (60 % de leur valeur) ont été effectués par l'intermédiaire d'un courtier.

Enquête sur les transactions immobilières. Résultats 2007.

source : Ocstat Genève

28/10/2008

Tags : statistiques

Lu 1504 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch