Raiffeisen ne voit pas de bulle immobilière


     


«Nous ne voyons aucun signe de bulle immobilière, mais nous restons très vigilants», a indiqué le directeur général de l’établissement st-gallois, Heinz Huber, dans une entretien paru dans L’Agefi.

Le troisième groupe bancaire helvétique Raiffeisen, très actif sur le marché hypothécaire, ne craint pas l’émergence d’une bulle immobilière en Suisse, malgré une hausse des prix et une demande soutenue, a indiqué le directeur général de l’établissement st-gallois, Heinz Huber, dans une entretien paru vendredi dans L’Agefi.

«Nous ne voyons aucun signe (de bulle immobilière), mais nous restons très vigilants», a dit le patron, ajoutant que «les prix continuent de grimper pour les maisons individuelles mais aussi dans les immeubles d’habitation en général». Cette tendance a été accentuée avec la pandémie qui a renforcé les désirs de propriété.

M. Huber a cependant précisé que «l’immobilier de rendement nous inquiète un peu plus, même si la tendance s’est un peu corrigée. Nous sommes très prudents avec les projets de financement, car la pandémie a introduit de nouvelles tendances et donc des défis très importants pour l’immobilier commercial».

«Nous ne voyons pas non plus une hausse des défauts de paiements, ce que nous pouvons certainement attribuer aux mesures prises par la Confédération durant la pandémie», a-t-il ajouté.

L’année dernière, Raiffeisen a inscrit des crédits hypothécaires pour 190,3 milliards de francs, en progression de 2,7%. L’établissement détenait fin 2020 une part de marché stable de 17,6% dans ce domaine.

Dans ce contexte, les taux négatifs imposés par la Banque nationale suisse (BNS) «pèsent sur nos marges» et cette situation risque de durer. Face à la faiblesse des taux d’intérêt, «notre stratégie 2025 prévoit de réduire en partie cette dépendance. Nous voulons accroître très fortement notre poids dans le domaine de la prévoyance et des placements et nous développer dans l’écosystème du logement», a détaillé le dirigeant.

Ce dernier est également revenu sur l’activité de la banque, laissant entendre que «jusqu’à présent, la marche des affaires est bonne cette année», sans plus de précision.

En 2020, le groupe bancaire coopératif st-gallois a vu son bénéfice net progresser de 3,1% à 861 millions de francs. L’ensemble des produits s’est inscrit à 3,06 milliards, en infime hausse de 0,3%

02/07/2021

Tags : Raiffeisen

Lu 163 fois

AWP