Résultats de la première étude consacrée à l’immobilier d’entreprise en Suisse : besoin de locaux croissant malgré la crise



Résultats de la première étude consacrée à l’immobilier d’entreprise en Suisse :  besoin de locaux croissant malgré la crise
Malgré la crise économique, plus de la moitié des entreprises suisses estiment que leurs besoins en locaux augmenteront au cours des 24 prochains mois. Le rôle du développement durable est central lors du choix de biens immobiliers: les critères spécifiques du développement durable se classent, après le prix, parmi les plus importantes caractéristiques décisionnelles.

Ce sont là quelques-uns des résultats les plus notables de la 1ère étude sur l’immobilier d’entreprise et l’environnement menée conjointement par CB Richard Ellis – PI Performance et l’Université de Zurich.

L’étude conduite auprès des moyennes et grandes entreprises en Suisse alémanique et en Suisse romande a montré que les entreprises sont propriétaires de deux tiers des surfaces et en louent un tiers. En dépit d’une conjoncture économique peu favorable, plus de la moitié des sociétés tablent sur une augmentation de leurs besoins d’espace au cours des 24 prochains mois (56%). Deux tiers de ces entreprises estiment ne pas être en mesure de faire face à leurs besoins croissants de surfaces avec celles dont elles disposent actuellement (63%).

Par ailleurs, l’externalisation de services immobiliers devrait croître dans les années à venir.

Près d’un cinquième (19%) des entreprises interrogées prévoit ainsi d’externaliser des services immobiliers au cours des 24 prochains mois. Selon ces entreprises, il s’agira en priorité de services de gestion de projet, suivi de la gestion de transactions et du facility management.

Les entreprises interrogées confirment également que la question environnementale est devenue un critère clé lors du choix de biens immobiliers. Ce critère arrive ainsi en 4ème position après celui du prix, de la flexibilité et de l’accessibilité aux transports publics.

Deux tiers des entreprises estiment que le développement durable joue toujours, ou la plupart du temps, un rôle dans leurs choix de biens immobiliers. Les entreprises en Suisse alémanique tiennent nettement plus compte des considérations relatives au développement durable que leurs homologues de Suisse romande.

Le moteur de décision le plus important pour les entreprises est la conviction que le développement durable présente un intérêt concret pour elles, soit parce qu’il contribue de façon positive à leur image, soit parce qu’il se révèle payant sur le plan financier. Lors du choix d’un bien immobilier, près de la moitié des entreprises sont prêtes à payer un supplément de prix ou de loyer pour disposer de surfaces plus flexibles ou pour une dépendance réduite en eau et en énergie.

Une très grande part des sociétés applique des mesures concrètes relatives au développement durable. Il existe toutefois des disparités entre la mise en œuvre des différents thèmes du développement durable et l’évaluation de leur pertinence. Alors que les émissions de CO2 comptent parmi les trois plus importants thèmes du développement durable, les mesures qui visent clairement à réduire les émissions de CO2 (compensation de CO2, mobilité) sont les mesures le moins souvent mises en œuvre. À l’inverse, les mesures relatives aux déchets sont celles qui sont le plus fréquemment appliquées, bien qu’un tiers seulement des entreprises les considèrent comme l’un des trois plus importants thèmes du développement durable.

Si vous souhaitez recevoir l’étude complète, veuillez contacter :



CB Richard Ellis – PI Performance

Monsieur Florian Kuprecht

kuprecht@cbre.ch

tél. 044 226 30 01



ou



CCRS, Center for Corporate Responsibility and Sustainability at the University of Zurich

Madame Erika Meins

erika.meins@ccrs.uzh.ch

tél. 044 634 40 63

sources : CCRS, CB Richard Ellis

01/11/2009


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Février 2018 - 18:47 Une stabilisation fragile

Vendredi 19 Janvier 2018 - 14:50 L’immobilier de bureau en Suisse - 2018


Lu 2972 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch