Toute l'information immobilière en Suisse




Selon DTZ Research, le volume d’investissement devrait continuer d’augmenter en Europe en dépit d’une baisse au 3ème trimestre 2010


     


Le montant des investissements en immobilier d’entreprise en Europe a atteint 63,6 milliards d’euros en 2010 (du 1er au 3ème trimestre), soit un volume déjà supérieur à celui enregistré en 2009 avec 62,4 milliards d’euros, souligne DTZ Research dans sa dernière étude « Investment Market Update – Europe ». Le conseil prévoit un volume d’investissement pour l’année 2010 dans sa globalité de l’ordre de 89 milliards d’euros, soit une hausse de 42% par rapport à la performance de 2009.

L’étude de DTZ publiée ce jour souligne que la moyenne des investissements en Europe enregistrée au cours des 4 derniers trimestres continue de progresser pour atteindre 21,8 milliards d’euros. Pour autant, le volume d’investissement au 3ème trimestre s’inscrit en baisse de 8% par celui enregistré au 2ème trimestre 2010 soit 23,1 milliards d’euros.

Tony McGough, Global Head of DTZ Forecasting & Strategy Research, commente: “Bien que le volume d’investissement en Europe soit en baisse ce trimestre, la tendance de fond est cependant à la reprise et nous anticipons que cette tendance va se poursuivre en 2011 avec un marché plus dynamique. Comme nous l’avons montré dans notre étude « Great Wall of Money », le marché européen demeure la cible privilégiée des capitaux d’investissement, et en particulier ceux transfrontaliers dont nous attendons un regain d’activité. Nous anticipons ainsi un volume global d’investissement en Europe de l’ordre de 109 milliards d’euros en 2011, une hausse de 21% par rapport au volume de 2010 avec 89 milliards d’euros.

Les principaux marchés en Europe que sont la France et l’Allemagne ont vu leur volume d’investissement progresser d’un trimestre sur l’autre. En France, les investissements sont passés de 2,2 à 2,4 milliards d’euros soit une hausse de 7% alors qu’en Allemagne la baisse est plus modeste, de l’ordre de 3% de 3,8 à 3,9 milliards d’euros. L’Europe Centrale et de l’Est affiche la hausse la plus massive (+43% en un trimestre) mais les volumes d’investissement restent assez faibles de 600 millions d’euros à 800 millions d’euros. A l’opposé, d’autres marchés de premier plan ont enregistré des replis à l’image du Royaume-Uni, en baisse de 6% de 9,6 à 9 milliards d’euros au 3ème trimestre 2010.

Magali Marton, Head of DTZ CEMEA Research, analyse: “Nos études montrent qu’en Europe, les investisseurs continuent d’opérer avec prudence et une activité de marché largement dominée par les investisseurs locaux au 3ème trimestre 2010 avec 63% des montants investis, ou ceux européens avec une part de marché de 21%. Selon nos analyses quant aux nouveaux capitaux susceptibles d’être investis en Europe, nous anticipons une reprise de l’activité des investisseurs étrangers ».

L’étude de DTZ Research met en évidence une hausse du montant moyen des investissements de 24 à 30 millions au 3ème trimestre 2010. En marge d’un recours à la dette toujours aussi restrictif, les joint venture ont vu leur nombre augmenter pour représenter 21% des montants investis avec 6,7 milliards d’euros au 3ème trimestre 2010, contre seulement 10% et 2 milliards d’euros au 1er trimestre 2010. La plupart des joints venture ont été réalisées pour des acquisitions d’un montant significatif, avec une moyenne de 84 milliards d’euros.

Les fonds d’investissements privés continuent d’animer le marché avec 9,5 milliards d’euros d’acquisitions au cours du trimestre, soit 45% de l’activité du marché. Les compagnies d’assurances et les banques ont réalisé 3 milliards d’euros d’acquisitions et les fonds cotés 2 milliards d’euros. Les externalisations ont continué d’être conséquentes au cours du trimestre avec 2,9 milliards d’euros de cessions, un volume constant d’un trimestre sur l’autre. Ce chiffre est le résultat de nombreuses opérations de sale and leaseback.

Le bureau et le commerce continuent de dominer l’activité du marché avec respectivement 9,7 milliards d’euros d’investissement (46% du montant total) et 7,3 milliards d’euros (34%), essentiellement sur des supermarchés (2 milliards d’euros) et les centres commerciaux et les « boites commerciales » (1,3 milliards d’euros chacun). Coté industriel et logistique, le volume d’investissement a chuté de 46% d’un trimestre sur l’autre avec seulement 1,3 milliard d’euros investis, son plus bas niveaux depuis le 1er trimestre 2009.

source : DTZ

23/10/2010

Tags : DTZ

Lu 1020 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch