UN GRAND PROJET CULTUREL ET SCIENTIFIQUE VOIT LE JOUR EN SUISSE ROMANDE

Pose de la première pierre du complexe AQUATIS – Aquarium & musée suisse de l’eau, Hôtel & centre de conférences à Lausanne



AQUATIS Aquarium & Musée suisse de l'eau © AQUATIS
AQUATIS Aquarium & Musée suisse de l'eau © AQUATIS
La première pierre du complexe AQUATIS, situé sur le parking d’échange P+R de Lausanne-Vennes, a été posée ce lundi 15 avril 2013 à 10h30 par les initiateurs du projet, en présence des autorités lausannoises et vaudoises. Le complexe regroupe un aquarium géant dédié à la protection des milieux aquatiques d’eau douce – une première en Suisse – ainsi qu’un hôtel 3 étoiles et un centre de conférences. L’ouverture de l’hôtel est prévue pour l’automne 2014, alors que l’aquarium ouvrira ses portes à la fin de l’année 2015.

Porté par la Fondation AquaEcopôle et le Groupement du même nom, le projet AQUATIS – c’est sa nouvelle dénomination – a été imaginé au début des années 2000 par deux biologistes français, Morgane Labous et Frédéric Pitaval, et un muséologue suisse, Michel Etter. Soutenus par plusieurs organisations scientifiques et rejoints par le Groupe Grisoni et le Groupe BOAS, les fondateurs du projet et l’équipe qui les entoure franchissent maintenant une étape décisive vers sa réalisation. « Nous ne posons aujourd’hui pas seulement la première pierre d’un aquarium, mais celle d’un véritable projet scientifique et culturel de sensibilisation à l’environnement », a souligné Michel Etter.

Un projet d’envergure nationale

Idéalement situé au cœur de l’arc lémanique, le concept d’AQUATIS fait rêver. Développé avec la collaboration de l’Aquarium de la Rochelle et du non moins réputé Musée des sciences de Barcelone, AQUATIS sera à la fois un aquarium et un musée interactif présentant de manière fidèle des milieux aquatiques d’eau douce en danger. L’eau, ressource vitale de la planète, sera au cœur de la thématique développée par l’institution. Le complexe formé d’un aquarium, d’un hôtel et centre de conférences, se positionne comme un projet d’envergure nationale dédié aux sciences et à la protection de l’environnement.

Architecture emblématique

Conçu par le bureau d’architecture lausannois Richter-Dahl Rocha & Associés, le complexe AQUATIS marquera l’entrée nord de la ville. Construit sur une station de métro et un parking, sans utiliser de terrain supplémentaire, il met l’accent sur un bâtiment principal emblématique entouré d’eau, de forme organique, conférant une identité unique à l’aquarium, à la hauteur de son ambitieuse mission pédagogique. Le second élément de la composition se déploie en forme de « L » autour du premier volume, pour le mettre en valeur : il abrite l’hôtel et son restaurant, un centre de séminaires et des magasins de proximité. Un troisième élément logistique, couvert et fermé, relie les bâtiments aux sorties du parking et du métro.

Un partenariat public-privé durable

Construits et financés par les Groupes Grisoni et Boas, les bâtiments du complexe AQUATIS sont le fruit d’un partenariat public-privé suscité par la Ville de Lausanne, qui met le terrain à disposition du projet par le biais d’un droit de superficie. La construction qui débute aujourd’hui est placée sous le signe d’une optimisation aussi déterminée que possible de son impact sur l’environnement : conception architecturale durable, utilisation parcimonieuse du sol, standard Minergie, rationalisation de l’énergie, raccordement au réseau de chauffage à distance, réutilisation de l’eau de pluie sont quelques exemples probants, à cette échelle, de l’effort consenti.

Pascal Doutaz, directeur du Groupe Grisoni, a insisté sur ses préoccupations fondamentales de constructeur, centrées sur l’économie du sol, des matériaux, de l’énergie et de l’eau.

Hôtel 3 étoiles et centre de conférences

Bernard Russi, président du Groupe BOAS et propriétaire du futur hôtel, s’est réjoui de pouvoir contribuer à un projet de cette envergure. Il a mis l’accent sur l’offre exceptionnelle qui attend ici le public dès l’automne 2014 : un hôtel de standard 3 étoiles supérieur de 143 chambres avec fitness et centre de conférences,restaurants et terrasses sur le plan d’eau, soit une offre unique au nord de la ville, dédiée à une clientèle d’affaires la semaine et familiale le week-end. La première pierre posée ce jour, accompagnée de son tube étanche de documents souvenirs (plans du complexe, noms des intervenants, journal du jour), a été placée près de la porte d’entrée de l’hôtel, un geste symbolisant l’ouverture et la qualité d’accueil voulue par le
Groupe.

Aquarium et musée suisse de l’eau

AQUATIS sera surtout un formidable équipement culturel, composé de 50 aquariums totalisant plus de 2 millions de litres d’eau et d’un véritable musée suisse de l’eau, comme l’a précisé Yves Christen, président de la Fondation AquaEcopôle, en charge des programmes scientifiques et pédagogiques du projet. L’aquarium, dédié aux milieux aquatiques d’eau douce de la planète, mènera en effet des actions de sensibilisation à l’environnement et au développement durable, à l’intérieur comme à l’extérieur de ses murs : parcours de découverte d’une vingtaine d’écosystèmes aquatiques des cinq continents, espaces interactifs, exposition permanente sur l’eau, expositions temporaires et d’actualité répartis sur plus de 6'000 m2
offriront au public un voyage de plus de 2 heures à travers les plus beaux environnements reconstitués de la planète, abritant plus de 10'000 poissons et organismes vivants.

Officialités

Le syndic de Lausanne, Daniel Brélaz, accompagné du municipal des travaux Olivier Français, a souligné le soutien constant apporté par la ville au projet, dès 2005. Outre le droit de superficie accordé, les services techniques lausannois ont apporté leurs compétences pour faciliter la mise en place de la construction.

Le Conseiller d’Etat Philippe Leuba s’est réjoui quant à lui de l’apparition d’une nouvelle offre touristique et culturelle d’envergure sur le territoire vaudois, mettant en valeur par sa thématique les compétences liées aux sciences et aux technologies de l’environnement déjà très présentes sur l’arc lémanique.

16/04/2013


Lu 736 fois

Immo-swissnews.ch