WeWork met en vente sa filiale espagnole


     


WeWork met en vente sa filiale espagnole

L'entreprise spécialisée dans les espaces de coworking WeWork a mis en vente sa filiale espagnole et a confié le processus au cabinet de conseil CBRE, selon El Confidencial.

La multinationale américaine traverse une grave crise financière internationale due en grande partie au faible nombre de bureaux. En août, la banque japonaise Softbank a dû injecter 1 milliard d'euros supplémentaires via une émission de dette senior. Cependant, la société avait auparavant consommé plus de 8 500 millions de dollars de l'entité japonaise.

La société principale de WeWork en Espagne est Wework Community Workspace SL, contrôlée par une société néerlandaise. En 2018, elle réalisait un chiffre d'affaires de 8,4 millions d'euros, mais avait perdu 7,2 millions à la fin de cette année.

Les porte-parole de la société spécialisée dans les espaces de coworking ont démenti que le groupe ait mis son activité en vente en Espagne. Cependant, d'autres sources du secteur immobilier ont assuré que CBRE avait proposé l'activité espagnole de cette multinationale à divers groupes concurrents.

D'autres sources proches de l'entreprise ont encadré ces mouvements dans une situation dans laquelle, dans le cadre de sa stratégie, WeWork envisage différentes options de financement pour accélérer sa croissance dans le pays, où il maintient actuellement une position forte et une demande croissante de entreprises multinationales.

Bien que WeWork fonctionne comme une société immobilière, elle ne possède pas d'actifs immobiliers. Son activité consiste à conclure des contrats puis à commercialiser des espaces tiers.

En raison de la crise des coronavirus, la location d'espaces de coworking en Espagne a chuté de plus de 90%, aux niveaux de 2012, toujours selon les données de Jones Lang Lasalle. Il n'y a aucune référence pour indiquer une indication du prix possible.

WeWork est arrivé en Espagne il y a trois ans. Il a atterri à Barcelone, dans un immeuble de 7 000 mètres carrés du groupe Castellví au 22 @, le quartier technologique de Poblenou. Depuis, il n'a cessé de croître, tant dans la capitale catalane qu'à Madrid.

Fin 2019, plus de 24 000 mètres carrés étaient loués dans notre pays. Le problème principal est que ces nouveaux contrats 2020 se sont effondrés à cause de la pandémie, mais c'est un problème général dans tout le secteur, pas seulement chez WeWork.

25/10/2020

Tags : WeWork

Lu 170 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter