Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Acanthe publie son Observatoire 2008



L’Observatoire 2008 d’Acanthe explique les mécanismes du marché immobilier romand et démontre qu’en 2008 ce marché reste sain et relativement peu risqué dans la Métropole lémanique malgré des prix très élevés. De l’analyse des taux de capitalisation pour les immeubles de rendement à l’évolution du prix des villas et des appartements en propriété par étage, en passant par le marché immobilier commercial, toute la lumière est faite sur le 5ème contributeur du PIB romand qu’est le secteur immobilier. Un chapitre est également consacré à l’immobilier durable afin de guider le lecteur dans les moyens mis à disposition des propriétaires pour les favoriser à intégrer la dimension environnementale dans la gestion de leur patrimoine.

Quel est le risque actuel de voir survenir une chute des prix immobiliers en Suisse et plus particulièrement dans la Métropole lémanique, comme nous pouvons l’observer actuellement en Espagne ou en Grande-Bretagne? Les analystes Acanthe rappellent dans cette édition les mécanismes de la crise du «subprime» qui permettent d’identifier son origine et de comprendre qu’elle est le résultat d’un type d’instrument financier mal maîtrisé. Sont aussi rapidement analysées les crises immobilières américaines, espagnoles ou anglaises et la hausse des taux d’intérêt qui a récemment mis en péril le système dans son ensemble. En Suisse, les leçons ont été tirées des crises précédentes. Les banques sont restées prudentes malgré des hausses impressionnantes de prix sur l’Arc lémanique. Ainsi, la hausse actuelle des prix repose sur les fondamentaux que sont une demande forte face à une offre faible et non sur des opportunités spéculatives d’entrer sur le marché immobilier pour en retirer des plus-values à court terme.

Il n’y aurait donc pas lieu de craindre une forte correction des prix, à moins d’une crise conjoncturelle et d’une forte remontée des taux et de l’inflation. Bien que l’on ne puisse parler de «bulle», les prix semblent avoir atteint des sommets et la consolidation est palpable. A Genève pour l’immobilier de rendement plus précisément, la croissance des prix se tasse depuis 2005 et ceci tout particulièrement ces 6 derniers mois.

Bien que les prix observés en ce début d’année 2008 ne révèlent pas un marché en panne, le marché lémanique entre dans une phase de consolidation qui s’impose comme une nécessité de régulation. Les immeubles s’échangent sur la base de taux de rendements bruts à nouveau en baisse (6,36%). Cette nouvelle baisse des rendements est révélatrice d’un marché, soutenu par une forte inflation des loyers, qui n’ont peut-être pas encore atteint leur sommet. Toutefois, au vu de la prudence des acteurs et compte tenu du recul du nombre de transactions, les limites d’un marché efficient semblent être atteintes.


Commander l'Observatoire 2008

source : acanthe

15/06/2008

Tags : acanthe

Lu 1836 fois

Maria Immo-swissnews.ch