« Azimut », le projet lauréat du concours d’architecture pour La Porte des étoiles au Chalet-à-Gobet



Photomontage du projet lauréat - © J.-B. Ferrari & associés
Photomontage du projet lauréat - © J.-B. Ferrari & associés
Un nom prédestiné pour le projet lauréat du concours d’architecture du futur centre scientifique, unique en Suisse, qui ouvrira ses portes à l’horizon 2014. Le jury vient de désigner le bureau lausannois Jean-Baptiste Ferrari & Associés et son projet « Azimut » pour donner forme à la nouvelle porte d’entrée de la Ville au Chalet-à-Gobet, sous l’égide de La Porte des étoiles.

Le nouveau plan partiel d'affectation du Chalet-à-Gobet a offert l’occasion à la Ville de Lausanne de proposer un programme d'activités sous le signe des sciences de la terre et du ciel, en partenariat avec des institutions scientifiques lausannoises. Accompagnée de six partenaires institutionnels, la Ville de Lausanne a constitué en février 2010 la Fondation de la Porte des étoiles (www.laportedesetoiles.ch). Son objectif: créer, financer et exploiter au Chalet-à-Gobet un centre scientifique populaire unique en Suisse. Avec un accent particulier porté sur l’astronomie, ce lieu visera à mettre tous les champs de la science à portée de chacun. Le site comportera un planétarium de 100 places, un observatoire astronomique public, des espaces d’exposition et des salles dédiées aux animations et ateliers.

La Fondation a lancé un concours en septembre 2011, auquel ont répondu 52 bureaux, dont 33 ont été retenus. Au terme de ses délibérations, le jury – présidé par Oscar Tosato et composé de représentants de la Fondation, de services communaux et de professionnels – vient de désigner comme lauréat le projet "Azimut" du bureau lausannois Jean-Baptiste Ferrari & Associés. Deux périmètres étaient mis à disposition, au sud et au nord de l’auberge du Chalet-à-Gobet. La parcelle nord comprenant les anciennes écuries (incendiées en 2007), et deux bâtiments attenants. De manière globale, le jury a apprécié l’implantation du projet dans ce programme complexe: au nord, celui-ci propose un bâtiment d’une volumétrie simple et discrète cherchant l’intégration et le mimétisme des volumétries adjacentes. La réhabilitation des anciennes écuries et l’arsenal comprendront le centre des sciences (accueil, cafétéria, espaces d’expos, ateliers, administration et dépôts). Le bâtiment attenant à l’ouest sera dédié au tourisme vert. Dans le périmètre sud, dévolu au planétarium, le projet propose un volume bien distinct, à l’architecture forte et résolument contemporaine, matérialisée par sa structure semi-transparente. La géométrie variable des différents pans de l’enveloppe du bâtiment participe au caractère
mystérieux du monde des étoiles et de l’espace. Cet élément très expressif symbolisera le nouveau visage du hameau du Chalet-à-Gobet.

Financement et calendrier

Cette étape est un pas important vers la concrétisation d’une idée ambitieuse qui a permis de convaincre de nombreux partenaires. Tous les terrains sont propriété de la commune,
mais l’ensemble du projet nécessite des investissements de l’ordre de 25 millions de francs dont une part est déjà promise par des institutions publiques. La fondation est actuellement en campagne pour trouver le complément du financement auprès de partenaires privés. La mise à l’enquête du projet est prévue en 2013 et l’ouverture de La Porte des étoiles vers fin 2014 si le financement est assuré.

10/03/2012

Tags : azimut

Lu 695 fois

Immo-swissnews.ch