Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Banque Coop :Le volume des hypothèques atteint un nouveau record





La Banque Coop a clôturé 2009 sur une hausse de 10,0% à CHF 71,39 millions du bénéfice de l’exercice selon le principe True and Fair View. Avec une progression de 5,0% comparé à 2008, le volume des hypothèques a dépassé pour la première fois la barre des CHF 11 milliards. Les fonds de la clientèle également affichent une croissance réjouissante et atteignent CHF 8,96 milliards au 31.12.2009 (+ 3,0% comparé à l'exercice précédent).

Remarque:
Afin d’assurer la comparabilité des chiffres 2009 et 2008, les résultats 2009 sont également publiés en données apurées des coûts de la migration informatique. La migration se déroulera début 2011. Le commentaire des résultats est basé sur les résultats apurés de la clôture selon le principe True and Fair View. Pour l’intégralité des investissements en lien avec la migration informatique, des provisions suffisantes ont été effectuées les exercices précédents dans le cadre de la clôture individuelle statutaire. Elles seront dissoutes dans le cadre des charges courantes par le biais de la position "Produits extraordinaires".

Lors de la conférence de presse de présentation du bilan de la Banque Coop, le président du Conseil d’administration, Andreas C. Albrecht, et le président de la Direction générale, Andreas Waespi, ont détaillé les chiffres de l’exercice 2009:

Nette progression de 10,0% du bénéfice de l'exercice à CHF 71,39 millions (exercice précédent: CHF 64,89 millions)

Les créances hypothécaires dépassent pour la première fois la barre des CHF 11 milliards et réalisent un nouveau record (exercice précédent: CHF 10,50 milliards)

Progression de 3,0% des fonds de la clientèle à une donnée inégalée de CHF 8,96 milliards (exercice précédent: CHF 8,69 milliards)

Baisse des charges d’exploitation de 6,2% à CHF 140,05 millions (exercice précédent: CHF 149,32 millions) grâce à une discipline rigoureuse au niveau des coûts

Repli du bénéfice brut de 16,9% à CHF 93,82 millions (exercice précédent: CHF 112,95 millions)
Dividende inchangé de CHF 1.80 brut pour les actionnaires

L’érosion persistante des marges se fait sentir

„Dans un environnement hostile, la Banque Coop présente un résultat solide pour l’exercice 2009“ déclare Andreas C. Albrecht, président du Conseil d’administration. Le bénéfice brut a diminué de 16,9% et s’inscrit à CHF 93,82 millions, évolution principalement imputable à la baisse des opérations d’intérêts de CHF 29,24 millions ou de 16,4%. L’évolution négative de cette position est attribuable pour 78% aux coûts destinés à protéger la structure du bilan contre les risques de variation des taux et, pour 22%, au manque de possibilités de placement pour les liquidités excédentaires, mais aussi aux marges réduites dans les opérations avec la clientèle.

Les opérations de commissions et de prestations de services se sont amenuisées de 3,1% (- CHF 2,08 millions). Les opérations de négoce qui, avec 6,6%, contribuent à une part plutôt congrue du résultat d’exploitation, ont progressé de 20,9% à CHF 15,58 millions. Comparé à l’exercice précédent, le produit d’exploitation s’est replié de 10,8%, passant à CHF 233,87 millions. Malgré tout, le total du bilan s’est accru de 1,1% et s’inscrit à CHF 13,47 milliards au 31.12.2009.


Créances hypothécaires et fonds de la clientèle: records battus

Par rapport à début 2009, les fonds de la clientèle ont progressé de 3,0% ou CHF 265,13 millions pour culminer à un record de CHF 8,96 milliards au 31.12.2009. La Banque Coop a profité là d’un afflux de 25,1% ou CHF 1,20 milliard des fonds d’épargne. Sur un marché des hypothèques où la lutte concurrentielle reste très rude, la Banque Coop est parvenue à réaliser une progression de 5,0%, le volume des hypothèques atteignant aussi de nouveaux sommets avec CHF 11,03 milliards.

Le président de la Direction générale, Andreas Waespi, se déclare fort satisfait de cette évolution: „Le fait que la Banque Coop soit parvenue, dans un environnement hostile, à croître dans le domaine des fonds de la clientèle et des créances hypothécaires, démontre que nous ne cessons de renforcer notre position.“


Discipline en matière de coûts: une stratégie payante

Grâce à une gestion conséquente et judicieuse des coûts, la Banque Coop est parvenue à réduire de 6,2% ou CHF 9,27 millions ses charges d’exploitation. Comparé à l’exercice précédent, les autres charges d’exploitation se sont contractées de 8,3% ou CHF 5,06 millions. Les charges de personnel quant à elles ont été allégées de 4,8% ou CHF 4,21 millions, cette diminution s’expliquant principalement par l’externalisation vers la société Sourcag SA du trafic des paiements et des opérations sur titres. Outre des amortissements d’un montant pratiquement inchangé ainsi que des correctifs de valeurs et provisions moindres, la vente de participations a permis de dégager un produit extraordinaire. Dès lors, dans la clôture individuelle selon le principe True and Fair View, la Banque Coop enregistre un bénéfice de l’exercice de CHF 71,39 millions, en hausse de 10,0% ou CHF 6,51 millions.


La sécurité avant tout

Au cours de ces dernières années, la Banque Coop est demeurée fidèle à sa stratégie fondée sur la continuité et la solidité. Dans ce contexte, elle accorde l’absolue priorité à la notion de sécurité. C’est en toute connaissance de cause et en toute conscience que cette mesure irait aux dépens du bénéfice que la Banque Coop a minimisé les risques et conclu des opérations de couverture des taux. Le président de la Direction générale, Andreas Waespi, est convaincu „que miser sur la sécurité et une croissance solide s’avérera une politique payante sur le long terme. La Banque Coop a bâti son succès sur des fondements sains et est parfaitement armée pour affronter l’avenir.“


Dividende toujours élevé pour les actionnaires

Les actionnaires doivent percevoir les fruits de cette évolution positive. C’est la raison pour laquelle le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 25 mars 2010 la distribution d’un dividende inchangé pour l’exercice 2009 d’un montant de CHF 1.80 brut par action. Les actionnaires participent ainsi au résultat solide tout comme à la stratégie de croissance durable.


Préparation à la migration informatique
L'année 2010 est placée sous le signe des préparatifs en vue du remplacement du système informatique développé à la Banque Coop par le logiciel standard Avaloq. Pour la migration qui se déroulera début 2011, des provisions ont été constituées depuis plusieurs exercices déjà dans le cadre de la clôture individuelle statutaire. Fin 2009, ces provisions atteignaient la somme de CHF 57 millions.


Perspectives

Après deux années tout particulièrement turbulentes pour les marchés financiers, l’environnement restera exigeant pour les banques. „En 2010, nous voulons renforcer la position de la Banque Coop sur le marché suisse, grâce à une croissance au niveau de nos activités clés, soit l’épargne, les placements et les hypothèques“, explique Andreas Waespi. Cet exercice sera également consacré aux préparatifs en vue de la migration informatique sur Avaloq qui aura lieu début 2011.

source : Banque Coop

29/01/2010

Tags : banque coop

Lu 1372 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch