Toute l'information immobilière en Suisse
Mobile
Newsletter
Rss
Twitter
Facebook
Google+
Instagram




Conférence de presse au café Nyamuk du 24 septembre – Manif contre la crise du logement du 28 septembre : les Genevois pris pour des imbéciles ?



Notre association lutte de longue date contre la pénurie de logements. Elle se félicite que d’autres associations s’en préoccupent également, mais reste perplexe quant à l’implication des uns et des autres.

Les organisateurs de la conférence de presse du 24 septembre 2013 comptent parmi leurs rangs et soutiens des personnes et associations dont le rôle est ambigu. Nous ne citerons que trois exemples :

1) Votation populaire sur le déclassement des Cherpines – 3'000 logements : Nous n’avons pas observé d’action en faveur du déclassement par les auteurs de la conférence de
presse de ce jour ou de leurs soutiens. Pire, certains s’y sont opposés.

2) Déclassement de la Paumière (PL 10824) – 600 logements : Le député rapporteur socialiste et collaborateur de l’ASLOCA a dépassé - sans raison apparente - d’une année
le délai de dépôt de son rapport ce qui a retardé d’autant le vote de la loi et donc retardera la livraison des appartements.

3) Déclassement de SOVALP (Lancy) – 600 logements : L’ASLOCA Genève a déposé un recours contre le déclassement de sorte que 18 mois plus tard la Cour de justice (arrêt du
24 janvier 2012 cause A/2950/2010) nous apprend que « ses conclusions en annulation de la loi vont même à l’encontre des intérêts de ses membres, puisque l’admission du recours
conduirait au rétablissement de la zone ferroviaire initiale (et d’une petite partie en zone villa), qui rend plus difficile, voire impossible, l’implantation de logements (art.19al.5 LaLAT) ».

Nous déplorons les très nombreux recours de l’ASLOCA contre les surélévations. Pourtant, cellesci permettent de créer des logements. Rappelons que cette association s’était prononcée en mars passé en faveur de la modification de la LAT qui exige un développement plus dense.

Cependant, les auteurs de la conférence de presse de ce jour lancent un appel : « Stop à la pénurie organisée ». Se moquent-ils des Genevois ?

Faut-il rappeler que notre association, opposée aux suggestions d’expropriation ou d’étatisation du sol, a notamment soutenu avec conviction :

La motion « révisons le Plan directeur cantonal ! » déposée en novembre 2007 et dont les auteurs doivent être contents du vote du Grand Conseil du 20 septembre 2013 adoptant le
nouveau Plan directeur cantonal (50'000 logements prévus).

La loi qui a modifié les gabarits en zone une et deux, pour construire plus de logements.
La loi qui a doublé la densité en zone villa, pour construire plus de logements.
La loi qui institue une densité minimale en zone de développement.
Les déclassements du PAV et des Cherpines.

Inviter les locataires à se plaindre de la pression sur les loyers parce que la pénurie persiste ne suffit pas ! Il faut encore être cohérent et véritablement agir pour permettre la construction de
logements, ce qui présuppose que l’on ne s’y oppose pas !

Contacts :

Christophe Aumeunier, Secrétaire général : tél. 079 668 53 75

24/09/2013

Tags : CGI Online

Lu 172 fois

Immo-swissnews.ch