Développement durable: ECO46, un projet pilote de bâtiment bioclimatique pour le futur service des parcs et domaines



La Ville de Lausanne souhaite se lancer dans une réalisation novatrice: la construction d’un bâtiment administratif en paille porteuse-terre-bois sur le site du service des parcs et promenades (futur service des parcs et domaines), à l’avenue du Chablais 46. Lancée aujourd’hui, sa mise à l’enquête publique aura lieu jusqu’au 25 novembre prochain. Dans la droite ligne du développement durable lausannois, le projet ECO46 vise à la fois la mise en œuvre de nouvelles techniques constructives et une sensibilisation de différents publics.

Ce projet pilote entre dans le cadre des actions de développement durable que la Municipalité de Lausanne promeut depuis de nombreuses années, et des engagements pris après l'expérience sauvage du collectif «Straw d’la Bale». Sur la base d'une étude sur la fiabilité des constructions en paille demandée par le Conseil communal (Bureau ATBS SA, mai 2009), la Ville est convaincue que ce type de construction représente un intérêt écologique, économique et social. Elle a mandaté le Collectif CArPE, spécialiste de ce type de constructions, pour développer le projet. Ce nouveau bâtiment public administratif, entièrement bioclimatique, se veut exemplaire du point de vue de son impact environnemental, tant par sa consommation énergétique réduite que dans le choix des matériaux, faibles en énergie grise ou de sa réalisation. Pour l’accompagner, différentes démarches pédagogiques sont envisagées auprès des milieux professionnels et du grand public.

Les caractéristiques du projet
Situé à l’avenue du Chablais 46, le nouveau bâtiment devrait remplacer l’actuelle annexe provisoire des parcs et promenades, en vue d’accueillir des collaborateurs du futur service des parcs et domaines, dès l’automne 2011. Le bâtiment s’inscrit à l’entrée d’un site qui alterne bâtiments et espaces verts, avec un parc ouvert au public. Il est prévu sur deux étages: un rez-de-chaussée comprenant des salles de réunions et une cafétéria, modulable grâce à des parois amovibles; un premier étage destiné aux espaces de travail, avec trois bureaux individuels et une grande surface collective pour trois postes.
Le projet ECO46 est conçu sur la technique des bottes de paille porteuses supportant la toiture. A l’intérieur, un mur en pisé participe à la structure porteuse ainsi qu’à la régulation thermique du bâtiment, de même que le cloisonnement intérieure en adobe (brique de terre crue). Les qualités isolantes de la paille permettent d’atteindre le standard Minergie-P-Eco. Durant les pics de froid, seul un chauffage d’appoint est nécessaire. Matériaux locaux et production endogène font aussi partie du programme: bottes de paille provenant d’une ferme de la Ville de Lausanne, charpente et dalles en bois réalisées avec le bois des forêts lausannoises, toiture et façades végétalisées par le service des parcs et promenades. Si la construction d’un bâtiment administratif avec ces matériaux est une première, les techniques utilisées ont déjà fait leur preuve pour des maisons individuelles, notamment un objet récemment construit à Vers-chez-les-Blanc.

Le projet est mis à l’enquête publique du 26 octobre au 25 novembre 2010 et fera l’objet d’un préavis municipal qui sera présenté au Conseil communal cette année encore. Prévu pour une durée de neuf mois, le chantier devrait démarrer au printemps 2011.

source : La direction de la sécurité sociale et de l’environnement

04/11/2010

Tags : Lausanne

Lu 1260 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch