Développement économique du Canton de Vaud




Après l'année 2007 marquée par l'effet d'aubaine des investissements étrangers avant la disparition des avantages fiscaux de l'arrêté Bonny, après les incertitudes économiques internationales de 2008-2009, la promotion économique vaudoise est entrée en 2010 dans une période de recherche de nouveaux équilibres. Elle tend vers une stabilisation et un rythme de croisière. C'est notamment la première année d'exercice de GGBa (GREATER GENEVA BERNE area), l'organe de promotion de Suisse occidentale. Les résultats 2010 retrouvent la tendance à la hausse d'avant la crise.

47 entreprises se sont installées dans le canton avec l'appui du Développement économique-Canton de Vaud (DEV), soit plus de 40% de plus qu'en 2008 ou 2009 (33). Elles employaient déjà 276 collaborateurs à la fin de l'année et prévoient d'embaucher plus de 1100 personnes dans les cinq ans. Ces implantations sont de qualité, dans la mesure où elles sont actives dans les secteurs prioritaires de la politique cantonale, liés à l'innovation. Elles proviennent en large partie des pays prospectés par GGBa (notamment France, Russie et Etats-Unis). Cependant, 11 sociétés viennent de Grande-Bretagne, pays d'origine le mieux représenté parmi les entreprises accueillies l'an passé, où le canton de Vaud est actif pour son propre compte.

Le soutien cantonal aux entreprises vaudoises (promotion endogène) reste la pierre angulaire de la promotion économique. Avec 5,7 millions de francs en 2010, les montants qui y sont affectés représentent plus du double de ceux investis dans la promotion exogène (2,6 millions de francs en 2010). L'an passé, les entreprises vaudoises ont initié ainsi de nombreux projets qui ont été soutenus par le Canton. Celui-ci leur a attribué environ 3 millions de francs de contributions à fonds perdus, soit près de 10% de plus qu'en 2009 (2,75 millions). Le nombre, la diversité et la qualité de ces projets témoignent du dynamisme du tissu économique vaudois.

La promotion économique n'est pas à elle seule la source de la croissance économique actuelle. Activité de longue haleine, elle y contribue, notamment en favorisant la diversification et le renouvellement du tissu économique vaudois. Elle constitue un moyen d'accompagner la croissance, de la guider. Elle permet de cibler les secteurs que le Canton souhaite voir se développer, de prioriser, de faire des choix, c'est-à-dire de mener une politique économique.

Ainsi, dans la recherche de nouveaux équilibres, la promotion économique cible davantage encore les activités de production et de recherche et développement. Pour un rééquilibrage territorial, les localisations hors de la région lémanique seront davantage encouragées, notamment en termes de fiscalité.

02/05/2011

Tags : DEV

Lu 1093 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch