ESG : des pistes pour réduire son empreinte énergétique


     


ESG : des pistes pour réduire son empreinte énergétique
Réduire l’impact sur l’environnement devient un objectif majeur pour l’ensemble des acteurs de l’économie mondiale. Les immeubles polluent, il est donc urgent d’agir sur le quotidien de chacun à travers des actions concrètes qui ne nécessitent pas ou peu d’investissements lourds.

1. ENVIRONNEMENT

Réduire l’impact d’environnemental et valoriser le capital naturel.

Intégrer les énergies renouvelable dans les nouvelles constructions.

Améliorer l’empreinte énergétique des immeubles grâce aux rénovations.

Lorsque cela est possible proposer aux locataires une électricité propre à un prix inférieur à celui du marché notamment grâce aux sociétés de consommation.

Sélectionner des fournisseurs responsables afin de réduire la consommation des ressources naturelles.

Diminuer la production de déchets non triés sur les chantiers.

Intégrer le concept de l’économie circulaire.

«L’économie circulaire soutient le développement durable en s'employant à protéger les ressources pour soutenir les générations actuelles et futures. Il faut, pour tendre vers cet objectif, réduire l'utilisation de ressources, les déchets, les émissions et les fuites d’énergie des produits au fil du temps en mettant en œuvre quatre stratégies distinctes: l’optimisation, la création de cycle, le ralentissement et la régénération des cycles de ressources». Quelle que soit la définition, l’économie circulaire est l’alternative au système économique linéaire qui prédomine encore, où les matières premières sont extraites, puis les produits fabriqués, vendus, consommés et éliminés, entraînant des pénuries de matières premières, des émissions, de grands volumes de déchets et des problèmes environnementaux.

S’engager pour réduire les émissions de CO2 avec un objectif de 20 kg par mètre carré pour 2031.

Promouvoir la sensibilisation aux changement climatiques.

Inclure, protéger et entretenir la biodiversité dans les projets immobiliers, notamment avec des surfaces végétalisées.

2. SOCIAL

Offrir un environnement de travail serein collaborateurs.

Investir dans des rénovations de qualité pour satisfaire les locataires.

Réduire l’impact environnemental négatif des villes

Renforcer l’urbanisation inclusive et la mixité sociale notamment par un accès à des espaces verts, des espaces publics sûrs et des éco quartiers.

Favoriser la création de communautés qui interagissent de manière hyper locale.

3. GOUVERNANCE

Offrir des conditions de travail adaptée : flexibilité, qualité de l’air dans les bureaux, lumière et bien être, travail sans papiers, gestion des déchets.

Promouvoir une croissance économique durable est partagée, le plein-emploi productif est un travail décent pour tous.

Développer de nouvelles infrastructures de qualité, durable et résiliante.

Rénover le parc immobilier existant avec une vision à long terme.

Encourager les partenaires à adopter des comportements durable et responsable.

Malgré le chaos infligé à l’immobilier par la pandémie de COVID-19, le sujet de durabilité, telle que définie par l'ESG (Environnementale – Sociale – Gouvernance), est toujours le sujet le plus débattu et le plus pertinent
dans le secteur de l'immobilier, tant dans le
l'année dernière, et dans les années à venir.



10/10/2021

Tags : ESG

Lu 107 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter