Formes fluides : La Blobitecture transforme les métropoles


     





Des bâtiments gigantesques à l'air extra-terrestre conquièrent les centres-villes du monde. Ces constructions curieuses évoquent, entre autres, une guitare électrique fondue, un parasol fongiforme ou un UFO atterri. Leurs formes géométriques extraordinaires sans angle droit sont rendues possibles par des procédés informatisés ultramodernes. Emporis (www.emporis.fr), fournisseur international de données sur les bâtiments, vient de rassembler les immeubles les plus spectaculaires de la « Blob architecture », aussi appelée « Blobitecture ».

L'un des bâtiments les plus connus de ce style, c'est l’Experience Music Project à Seattle. « The Blob », comme il est tendrement surnommé, unit les éléments les plus importants du courant architectural du même nom : des formes molles et fluides qui s’agencent en une formation complexe. La façade extérieure métallique reflète un jeu de couleurs fabuleux, de l’or au violet brillant en passant par l'argent. Un autre représentant typique de la blob architecture, ce sont les Golden Terraces à Varsovie. Le toit ondulatoire consiste en 4 700 éléments en verre individuels et se pose comme un liquide figé sur la cour intérieure de ce centre commercial à plusieurs étages.


La sélection montre nettement le contraste entre les bâtiments blobesques et leur environnement direct. Cette différence optique est particulièrement visible chez le Kunsthaus Graz : Localisé au centre du vieux Graz, il est contourné par des toits en tuiles rouges. La « cloque » extraordinaire du musée célèbre ressemble à une goutte d’eau surdimensionnée ou à une bulle de savon gigantesque. Il n’est pas étonnant que la blob architecture soit connue aussi sous le nom d’ « architecture liquide ».

En tout cas, la population locale invente des surnoms justes et parfois bizarres pour ces immeubles sculpturaux. Ainsi, le Selfridges Building à Birmingham, centre commercial à l’air futuriste, est aussi appelé « ruche » à cause de sa façade extérieure alvéolée et de la fébrile activité de ses visiteurs. De même, un ancien maire de Londres caractérisait sa mairie, le City Hall, de façon dérisoire comme « testicule en verre ». Selon des suggestions plus polies, le conseil municipal se réunit dans un « œuf déformé », un « casque de moto » ou un « oignon ».

Il est cependant incontestable que la blobitecture, avec ses formes organiques et fluides, représente un abandon des idées architecturales conventionnelles – et qu'elle sait stupéfier sans cesse : L’année prochaine, la Fondation Louis Vuitton pour la Création, bâtiment d’exposition conçu par l’architecte célèbre Frank O. Gehry, devrait ouvrir ses portes à Paris. La construction en verre immense ressemble au premier coup d’œil à un grand navire à plusieurs voiles. Mais comme chez tous les autres bâtiments blob, ce qui est vraiment visible dépend de la perspective et de la fantaisie de l’observateur.

02/10/2013


Lu 429 fois

Immo-swissnews.ch