GENÈVE ENTRE DANS LA TROISIÈME DIMENSION



source photo : Etat de Genève SITG/SEMO
source photo : Etat de Genève SITG/SEMO
Le canton de Genève s’est doté d’un cadastre en trois dimensions. Accessible sur internet par le système d’information du territoire genevois (www.sitg.ch) , « GEO 3D » facilite la compréhension de notre territoire et apporte un nouvel outil de concertation, en particulier pour les projets de développement urbain. Le « socle 3D » qui le constitue est la base d’une nouvelle vision du canton. Pionnier en Suisse, le canton de Genève est à présent en mesure de représenter de manière précise plus de 72'000 bâtiments et les principaux aménagements routiers lourds du territoire. C’est sur cette base que les futurs projets, tels le CEVA, prennent tout leur sens grâce à des maquettes numériques 3D complètes et réalistes.

Le guichet cartographique tridimensionnel « GEO 3D » présente les données du territoire genevois en trois dimensions. Cette nouvelle physionomie de notre territoire est disponiblegratuitement, grâce aux fonctionnalités du système d’information du territoire genevois (SITG).

La capacité de représenter le territoire cantonal en trois dimensions constitue pour les collectivités publiques un formidable moyen technique d'analyse, de compréhension et de communication. Cela facilite la compréhension des projets, en vue d'un meilleur niveau de concertation avec la population et les élus, notamment afin d'éviter les recours. Cela permet aussi d’améliorer la prise de décisions dans les différents projets d'aménagement en cours, dans le domaine des grands projets, tels que le développement du réseau de tram, le futur RER, ou encore le développement du quartier Praille-Acacias-Vernets.

En mettant en place le cadastre tridimensionnel de son territoire, le canton de Genève fait figure de pionnier au niveau suisse, voire même européen. Cette importante innovation repose sur un "socle 3D" composé de plus de 72 000 bâtiments, d'éléments de voirie (20 ouvrages d'art, plusieurs tunnels), de modèles de terrain et de photographies aériennes qui permettent de restituer les objets représentés dans leur véritable environnement. Initié en 2008, réalisé en partenariat avec l'Office fédéral de topographie swisstopo et l'Institut géographique national (IGN, France), le travail de numérisation des données cartographiques et géométriques du territoire cantonal a bénéficié d’un cofinancement de l'Association des communes genevoises. Les travaux ont duré 18 mois et ont coûté 1 million de francs. Les projets de nouveaux bâtiments et d'autres objets significatifs du territoire, tels que le mobilier urbain et la végétation, sont en cours de développement et viennent peu à peu compléter le socle.

Les données du territoire en 3D permettent de réaliser des maquettes numériques en trois dimensions, dont l'exactitude des mensurations et avérée, et dont l’Etat de Genève se porte garant. En matière de préavis sur les plans localisés de quartier ou sur les demandes d’autorisation de construire, la représentation en 3D facilite les expertises des services de l’administration, par exemple dans les domaines du bruit et de l’énergie. Posséder la géométrie en trois dimensions des bâtiments, de la végétation, des canalisations répertoriées du sous-sol permettra à terme de représenter de nombreuses informations, et de restituer les situations réelles du terrain, par exemple le lien entre les canalisations du sous-sol et l’installation de mobilier urbain en surface, la diffusion du bruit d’un nouvel aménagement routier sur les façades riveraines, ou l’identification des toitures propices à l’installation de panneaux solaires.

source : SITG

20/05/2010

Tags : 3D, Genève

Lu 2325 fois

Rédaction Immo-swissnews.ch